Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nishinoshima - 04.07.2020 / 00h - 23h59 - image Landsat AWS L8L1C  - un clic pour agrandir

Nishinoshima - 04.07.2020 / 00h - 23h59 - image Landsat AWS L8L1C - un clic pour agrandir

Le JMA rapporte pour ce 4 juillet 2020 à 15h à Nishinoshima, un panache de gaz et cendres à 7.100 mètres asl., dérivant vers l'ouest.

Sur certaines images satellites, on peut détécter un fort signal de dioxyde de soufre, avec 16,04 DU de dioxyde de soufre à une altitude de 8,02 km.

 

Sources : JMA, VAAC Tokyo, Mirova et Sentinel-5P / Tropomi

Nishinoshima - 06.07.2020 / 06h30 - photo @HayakawaYukio

Nishinoshima - 06.07.2020 / 06h30 - photo @HayakawaYukio

Nishinoshima - fort signal de dioxyde de soufre le 06.07.2020 par Sentinel-5P / Tropomi à une altitude de 8,02 km. - Doc. DLR / BIRA / ESA - Tropomi

Nishinoshima - fort signal de dioxyde de soufre le 06.07.2020 par Sentinel-5P / Tropomi à une altitude de 8,02 km. - Doc. DLR / BIRA / ESA - Tropomi

 Nishinoshima - anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 06.07.2020 / 03h30 - Doc. Mirova_MODIS_log VRP

Nishinoshima - anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 06.07.2020 / 03h30 - Doc. Mirova_MODIS_log VRP

Nishinoshima - Vidéo Keroza Emon - dimanche 5 juillet Photo prise à Chichijima, Ogasawara Village Matériel de photographie: Nikon COOLPIX P1000

Après les changements morphologiques constatés à Nishinoshima en fin juin, l'IGEPN détaille ceux qui marquent le Sangay, en Equateur, photos réaliséesle 24 juin 2020 par  le Servicio Nacional de Gestión de Riesgos y Emergencias (SNGRE), l' Instituto Geofísico de la Escuela Politécnica Nacional (IG EPN) avec l'appui logistique du Grupo de Aviación del Ejército No. 45 Pichincha

Les escarpements qui partent du sommet et s'étendent vers le flanc sud-est, représentent les bords d'une quebrada d'une largeur maximale d'environ 397 mètres, qui abrite deux anomalies dans sa partie supérieure et une dans sa partie basse.

Sangay - Approche du sommet du volcan Sangay, avec une illustration qui met en évidence ses nouvelles caractéristiques morphologiques. -  Photo: M Almeida, IG EPN.

Sangay - Approche du sommet du volcan Sangay, avec une illustration qui met en évidence ses nouvelles caractéristiques morphologiques. - Photo: M Almeida, IG EPN.

Sangay - Séquence photographique aérienne et thermique du flanc sud du volcan Sangay pour les dates 17 mai 2019 (gauche: image visible) et 24 juin 2020 (moyen: image visible, droite: superposition visible-thermique) montrant les changements morphologiques sur ce flanc, associés à la formation d'un ravin sur le flanc sud-est et à la modification du sommet. - Photos / Image thermique: M Almeida, IG EPN. - un clic pour agrandir

Sangay - Séquence photographique aérienne et thermique du flanc sud du volcan Sangay pour les dates 17 mai 2019 (gauche: image visible) et 24 juin 2020 (moyen: image visible, droite: superposition visible-thermique) montrant les changements morphologiques sur ce flanc, associés à la formation d'un ravin sur le flanc sud-est et à la modification du sommet. - Photos / Image thermique: M Almeida, IG EPN. - un clic pour agrandir

Sangay - Image du dessus: Image thermique du flanc sud-est du volcan Sangay, zone avec la température la plus élevée: jaune-rouge-blanc et zone avec la température la plus basse: bleu foncé. L'escarpement du ravin formé lors de cette phase éruptive (ligne noire) est montré, qui abrite les anomalies thermiques liées à l'activité explosive, à l'effusion et aux dépôts pyroclastiques. Image du bas: mosaïques d'images thermiques de la gorge sur le flanc sud-est avec trois vues, de gauche à droite: sud-ouest, sud-est et est-sud-est. - Image thermique et mosaïques: S Vallejo Vargas, IG EPN.

Sangay - Image du dessus: Image thermique du flanc sud-est du volcan Sangay, zone avec la température la plus élevée: jaune-rouge-blanc et zone avec la température la plus basse: bleu foncé. L'escarpement du ravin formé lors de cette phase éruptive (ligne noire) est montré, qui abrite les anomalies thermiques liées à l'activité explosive, à l'effusion et aux dépôts pyroclastiques. Image du bas: mosaïques d'images thermiques de la gorge sur le flanc sud-est avec trois vues, de gauche à droite: sud-ouest, sud-est et est-sud-est. - Image thermique et mosaïques: S Vallejo Vargas, IG EPN.

L'anomalie 1 est liée à des explosions qui forment de colonnes de gaz et de cendres de différentes hauteurs et qui sont dispersées dans l'environnement en fonction de la direction du vent.

L'anomalie 2 est potentiellement liée à la génération de coulées de lave dont le mouvement est contrôlé par la morphologie de l'escarpement.

La formation et le dépôt de coulées pyroclastiques est un phénomène continu, limité à la quebrada susmentionné et à la base du cône.

Les mesures effectuées avec l'équipement multigaz n'ont pas permis d'enregistrer les concentrations de gaz associées aux émissions magmatiques. Ceci en raison de l'impossibilité de traverser le panache de gaz en raison de la quantité de cendres dans l'environnement.

Le niveau d'activité de surface du Sangay est resté au niveau d'activité de surface considéré comme: ÉLEVÉ et tendance sans aucun changement ; Ne pas s'approcher des zones dangereuses du volcan Sangay.

 

Source : IGEPN

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog