Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Pacaya - activité strombolienne et coulée de lave - photo David Rojas 06.07.2020 / Twitter

Pacaya - activité strombolienne et coulée de lave - photo David Rojas 06.07.2020 / Twitter

Le Pacaya a présenté ce 6 juillet 2020 des explosions à une centaine de mètres de hauteur au dessus du cratère MacKenney ; particulièrement visible de nuit, l'activité strombolienne s'accompagne d'une coulée de lave en direction du nord longue d'environ 500 mètres, et d'une coulée moins longue sur le flanc sud-ouest. L'activité est visible depuis Ciudad Guatemala et la côte sud.

Au niveau de la sismicité en augmentation graduelle, l'Insivumeh a enregistré du trémor associé à l'ascension du magma, à la sortie des gaz et aux mouvements de la coulée de lave.

 

Source : Insivumeh & David Rojas / Twitter

Pacaya - RSAM 06.07.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - RSAM 06.07.2020 - Doc. Insivumeh

Une explosion de cendres phréatiques de l'évent SE de Bulusan le 17 octobre 2016 a duré 24 minutes. Des panaches de vapeur blancs peuvent être vus s'élevant d'autres évents. - Photo de Drew Zuñiga, publiée dans The Philippine Star / via GVP

Une explosion de cendres phréatiques de l'évent SE de Bulusan le 17 octobre 2016 a duré 24 minutes. Des panaches de vapeur blancs peuvent être vus s'élevant d'autres évents. - Photo de Drew Zuñiga, publiée dans The Philippine Star / via GVP

Le Phivolcs a augmenté le statut d'alerte de Bulusan du niveau d'alerte 0 (normal) au niveau d'alerte 1 (anormal) le 6 juillet 2020.

 

Le réseau de surveillance du volcan Bulusan a enregistré un total de cinquante-trois (53) tremblements de terre volcaniques depuis le 03 juillet 2020, y compris quarante-trois (43) événements de basse fréquence qui sont associés à une activité gazière hydrothermale ou magmatique faible et peu profonde dans l'édifice.

La sismicité accrue pourrait être remplacée par des éruptions à vapeur ou phréatiques au cratère du sommet ou aux évents de flancs sur les pentes supérieures à moyennes, malgré l'absence de dégazage visible ou de vapeur des évents actifs cette année. Les données de déformation du sol provenant de mesures GPS continues indiquent également une inflation à court terme de l'édifice depuis fin février 2020. Ces paramètres indiquent que des processus volcaniques sont en cours sous l'édifice qui peuvent être causés par un dégazage profond ou une activité hydrothermale ou une intrusion magmatique.

Au cours des dernières 24 heures (06,07 – 07,07 à 8h), le réseau de surveillance sismique du volcan Bulusan a enregistré dix-neuf (19) tremblements de terre volcaniques associés à une activité gazeuse hydrothermale ou magmatique faible et peu profonde à l'intérieur de l'édifice. Une très faible émission de panaches blancs chargés de vapeur par l'évent sud-est inférieur a été observée.

Des processus volcaniques sont en cours sous l'édifice qui peuvent être causés par un dégazage en profondeur ou une activité hydrothermale ou une intrusion magmatique.

Le statut d'alerte de niveau 1 (anormal) prévaut actuellement sur le volcan Bulusan, ce qui signifie qu'il est actuellement dans un état anormal. Il est rappelé aux collectivités locales et au public que l'entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d'un rayon de quatre kilomètres est strictement interdite et que la vigilance dans la zone de danger étendu (EDZ) de deux kilomètres sur le secteur sud-est doit être exercée en raison de l'augmentation possibilités d'éruptions phréatiques soudaines et dangereuses.

 

Source : PHIVOLCS

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 29 juin et le 5 juillet 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 29 juin et le 5 juillet 2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu des explosions - en moyenne 20 explosions quotidiennes d'intensité faible à moyenne - , accompagnées avec de panaches de gaz et cendres jusqu'à 3,5 km de hauteur au dessus dusommet du volcan

L'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 602 tremblements de terre d'origine volcanique, associés à lacirculation des fluides (magma, gaz, etc.) au sein du volcan Sabancaya.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d'anomalies significatives; cependant, une légère inflation a été enregistrée dans le secteur nord et sud-est.

La surveillance par satellite a identifié la présence de 7 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 2 MW et 18 MW, associée à la présence d'un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

Le niveau d'alerte volcanique reste orange, avec une zone interdite de 12 km de rayon autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru

Complexe Nevados de Chillan - débordement de la lave et petites explosions - photos  José Fauna / 03.07.2020 /  via volcanologia in Chile
Complexe Nevados de Chillan - débordement de la lave et petites explosions - photos  José Fauna / 03.07.2020 /  via volcanologia in Chile

Complexe Nevados de Chillan - débordement de la lave et petites explosions - photos José Fauna / 03.07.2020 / via volcanologia in Chile

De petites explosions se succèdent au Nevados de Chillan, où dôme de lave, qui a commencé à se former et à croître à partir de la deuxième semaine de juin, a atteint le bord inférieur du cratère actif, commençant à couler lentement depuis le 27 juin le long du flanc Nord à un taux d'extrusion ou un débit de 0,2 m³ / s et avec des températures de surface maximales de 110 °C. Depuis le début de l'extrusion du corps magmatique (10-11 juin), une activité explosive continue a été enregistrée avec des colonnes de gaz blanchâtres à basse altitude (<500 mètres au-dessus du cratère) et l'enregistrement sismique d'événements de type LP et de tremblements, ce dernier compatible avec le placement de la lave sur la surface.

En revanche, les stations de déformation affichent une légère baisse des taux d'inflation ces derniers jours, avec une moyenne maximale de 1,6 cm / mois. Le processus de déformation suggère 2 sources de déformation au sein du complexe.

 

Le Sernageomin indique qu'un événement explosif de magnitude modérée est prévu selon les nouveaux antécédents, ce qui serait associé à la possibilité d'une déstabilisation du système volcanique en raison de l'apport de magma à l'intérieur du bâtiment volcanique. Dans ce scénario, la présence de colonnes éruptives pouvant atteindre 5 km de hauteur, les émissions balistiques, la chute des boucles, les courants de densité pyroclastique à grande vitesse (> 100 km / h) et les températures élevées (> 200 ° C) dues à l'effondrement seraient attendues. de la colonne, dont l'aire de répartition pourrait atteindre jusqu'à 5 km vers le secteur nord-est et 3 km vers l'ouest et le sud-ouest. Finalement, l'activité décrite, renforcée par la disponibilité de l'eau (neige ou glace) et l'interaction avec la lave, pourrait générer des avalanches mixtes et / ou des lahars de faible volume canalisés par les ravins voisins, principalement dans les drainages des vallées situées au nord. et au nord-ouest du cratère actif. Des courants de densité pyroclastique pourraient également être générés en raison de l'effondrement partiel du front d'écoulement.

L'alerte technique reste à amarilla

 

Source : Sernageomin

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog