Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'Insivumeh rapporte une augmentation d'activité au Santiaguito ; elle consiste en une extrusion constante de lave en blocs qui dévalent du bord du cratère du dôme Caliente sur les flancs ouest et nord-ouest, causant des coulées pyroclastiques faibles à modérées, qui atteignent la base du dôme.

Des explosions expulsent des cendres et gaz à 3.000 mètres de hauteur, se déplaçant vers l'ouest sur environ 12 km.La station sismique STG3 enregistre le signal des explosions, des avalanches et des coulées pyroclastiques.

 

Sources : Insivumeh et Conred

Santiauguito - 09.07.2020 - sismogramme et coulée pyroclastique au Caliente - Doc Insivumeh

Santiauguito - 09.07.2020 - sismogramme et coulée pyroclastique au Caliente - Doc Insivumeh

Le Sernageomin a établi deux nouvelles cartes de danger ciblées sur les zones de Pinto et de Coihueco et Fabian de Alico, suite aux rapports spéciaux d'activité volcanique au complexe Nevados de Chillan, en relation avec l'activité sismique et l'émission de lave en cours.

L'alerte technique est maintenue à amarilla.

 

Source : Sernageomin

Complexe Nevados de Chillan - nouvelles cartes de danger ciblées sur les zones de Pinto et de Coihueco et Fabian de Alico - Doc. Sernageomin 10.07.2020
Complexe Nevados de Chillan - nouvelles cartes de danger ciblées sur les zones de Pinto et de Coihueco et Fabian de Alico - Doc. Sernageomin 10.07.2020

Complexe Nevados de Chillan - nouvelles cartes de danger ciblées sur les zones de Pinto et de Coihueco et Fabian de Alico - Doc. Sernageomin 10.07.2020

Le VAAAC Darwin a émis ce 10 juillet à 02h50 un avis de dispersion de cendres pour Kadovar, en Papouasie Nouvelle-Guinée; le panache aurait atteint 1.800 mètres de hauteur avant de dériver vers le nord-ouest.

Des signes d'activité étaient visibles depuis le 28 juin, puis les 3 et 8 juillet, où un hot spot était discernable sur les images Sentinel-2.

Le site Mirova rapporte une anomalie thermique le 9 juillet, faible de VRP 5MW.

 

Sources : VAAC Darwin, Sentinel-2 et Mirova

Kadovar - hot spots au sommet de l'île , respevtivement de haut en bas les 28.06, 03.07 et 08.07.2020 - un clic pour aagrandir
Kadovar - hot spots au sommet de l'île , respevtivement de haut en bas les 28.06, 03.07 et 08.07.2020 - un clic pour aagrandir
Kadovar - hot spots au sommet de l'île , respevtivement de haut en bas les 28.06, 03.07 et 08.07.2020 - un clic pour aagrandir

Kadovar - hot spots au sommet de l'île , respevtivement de haut en bas les 28.06, 03.07 et 08.07.2020 - un clic pour aagrandir

L'activité ne faiblit pas à Nishinoshima , avec un panache de cendres et des émissions de dioxyde de soufre, vue par les satellites, et signalés par le VAAC Tokyo.

Mirova rapporte toujours des anomalies thermiques élevées à très élevées entre le 8 et le 10 juillet, comprises entre VRP 304 et 1811 MW.

 

Sources : VAAC Tokyo, Nasa Eosdis worldview, Mirova.

Nishinoshima - panaches de cendres des 10 et 11.07.2020 , vus par Nasa worldview
Nishinoshima - panaches de cendres des 10 et 11.07.2020 , vus par Nasa worldview

Nishinoshima - panaches de cendres des 10 et 11.07.2020 , vus par Nasa worldview

Nishinoshima - Volcanis ash advisory pour les 10 et 11.07.2020 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandirNishinoshima - Volcanis ash advisory pour les 10 et 11.07.2020 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Nishinoshima - Volcanis ash advisory pour les 10 et 11.07.2020 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Nishinoshima - anomalies thermiques au 10.07.2020 / 16h50 - Doc. Mirova

Nishinoshima - anomalies thermiques au 10.07.2020 / 16h50 - Doc. Mirova

L'UNESCO a inscrit la caldeira de Toba, sur l'île de Sumatra, à sa liste des Parcs Géologiques.

Son éruption explosive de VEI> 8, il y a 74.000 ans, a craché 2.800 km³ de matériaux volcaniques, dont une majorité de ponces, et provoqué l'effondrement de sa caldeira, et mettant à nu les roches du sous-sol, permettant l'étude de ce qui faisait partie autrefois du Gondwana.

L'éruption du Toba a provoqué un hiver volcanique, affectant les populations et ses modes de migration à l'époque.

La caldeira s'est remplie d'eau, d'où émerge e.a. Samosir, une grande île. La région, qui abrite les peuples Batak Toba, Simalungun, Karo et Pakpak, possède un riche patrimoine culturel qui peut être exploré en visitant les maisons traditionnelles et les musées du géoparc.

 

Source : Unesco / Geoparks - dossier complet - link

Vue partielle sur le Lac Toba - photo UNESCO / Geopark

Vue partielle sur le Lac Toba - photo UNESCO / Geopark

Lac Toba- Maison traditionnelle Batak - photo UNESCO Geopark

Lac Toba- Maison traditionnelle Batak - photo UNESCO Geopark

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog