Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna NSEC - 29.08.2020 - photo Gio Giusa

Etna NSEC - 29.08.2020 - photo Gio Giusa

A l'Etna, l'activité entre le 24 et le 30 août a concerné tous les cratères.

Le nouveau cratère sud-est (NSEC) a été caractérisé par une activité intracratérique explosive, significativement variable en fréquence et en intensité , avec éjection durant les phases les plus énergétiques de matériel pyroclastique grossier sur le bord du cratère. Cette activité a produit l'élargissement progressif de l'embouchure du "cône de selle".

L'activité était également caractérisée par des émissions discontinues de cendres volcaniques avec formation de nuages ​​éruptifs généralement dilués qui ont été rapidement dispersés dans l'atmosphère. Entre l'après-midi du 25 et les premières heures du matin du 26 août, l'émission de cendres a augmenté en intensité produisant un nuage volcanique à 4,5 km au-dessus du niveau de la mer qui s'est dispersé vers le sud-sud-est. Une nouvelle augmentation de l'activité explosive s'est également produite au matin du 29 août. Le nuage volcanique généré lors de cette activité était d'environ 4,5 km de haut.

Etna VOR - nouvelle bouche  - photo 31.08.2020 Gio Giusa

Etna VOR - nouvelle bouche - photo 31.08.2020 Gio Giusa

L'activité strombolienne intracratérique du cratère NE (NEC) a été produite par au moins deux évents explosifs.

Le cratère de la Voragine (VOR) est caractérisé par une activité de dégazage avec des explosions occasionnelles du cône de scories principal qui produit le lancement de matériaux grossiers et d'émissions modestes de cendres qui se dispersent rapidement dans l'atmosphère.

Le cratère de la Bocca Nuova (BN) a été le siège d'un dégazage du cratère de la fosse, qui continue d'être affecté par un élargissement lent et progressif, et par les systèmes de fumerolles le long des parois internes.

 

Sources : INGV OE et Gio Giusa

Etna BN -  Puits Cratérique du Cratère Bouche Nuova - photo 27.08.2020 Gio Giusa

Etna BN - Puits Cratérique du Cratère Bouche Nuova - photo 27.08.2020 Gio Giusa

Sur Java, le Raung, en niveau d'activité 2 / waspada, présente ce 2 août un panache blanc d'intensité modérée, à environ 200 mètres au dessus du sommet.

La sismicité se décline en

- 10 séismes de souffle, d'une amplitude de 1 à 6 mm et d'une dirée de 11 à 70 secondes,

- 7 épisodes de trémor non harmonique

- 3 séismes tectoniques distants.

 

Source : Magma Indonesia

Raung - le survol du cratère - photo archives COLLECTIE  TROPENMUSEUM 1913

Raung - le survol du cratère - photo archives COLLECTIE TROPENMUSEUM 1913

Au Piton de La Fournaise, depuis l’intrusion du 3 juillet, l’activité sismique est restée faible et l’inflation a stoppé aux alentours du 13 juillet. Aucune activité éruptive n'a été observée au cours du mois d’août 2020.

 

Au mois d’août 2020, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

-  20 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km de profondeur) sous les cratères sommitaux

1 séisme profond (2,5 à 5 km de profondeur) ;

192 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué et de la Rivière de l’Est.

La sismicité sous le Piton de la Fournaise au cours du mois d’août 2020 est restée faible avec en moyenne moins d’un séisme volcano-tectonique superficiel par jour.

Piton de la Fournaise -  vitesses moyennes des déplacements  est-ouest, déduites des données InSAR entre le 31 octobre 2019 et le 3 août 2020. - Doc. OVPF

Piton de la Fournaise - vitesses moyennes des déplacements est-ouest, déduites des données InSAR entre le 31 octobre 2019 et le 3 août 2020. - Doc. OVPF

Suite à l’arrêt de l’inflation (gonflement) de l’édifice aux alentours du 13 juillet, aucune déformation significative n’a été observée au niveau du cône terminal en août 2020 si ce n’est une très légère déflation au niveau de la zone sommitale.

En revanche, l’accélération des déplacements observée sur la partie haute du flanc Est depuis l’éruption d’octobre 2019 se poursuit. Dix mois mois après le début de cette accélération, la subsidence et le déplacement vers l’Est enregistrés au niveau de la station GPSG, localisée à 1005 m d’altitude sur le flanc est, atteignent respectivement 18 et 14 cm .

Les données satellites interferométriques montrent que ce mouvement s’étend sur une zone d’environ 6-8 km² dans la partie haute des grandes pentes ... Ces déformations peuvent avoir plusieurs origines dont

- des mouvements de fluides persistants en profondeur vers ce flanc qui a subi des intrusions magmatiques à de nombreuses reprises en 2019- 2020 ;

- la fermeture/contraction des dykes/sills ayant alimenté les éruptions de 2019-2020;

- une déstabilisation de ce flanc.

Une reconnaissance héliportée réalisée grâce au concours de la SAG et du PGHM le 12 août 2020 n’a cependant montré aucune nouvelle zone de fracturation visible en surface sur le flanc est du volcan.

 

Source : OVPF Bulletin mensuel - article complet :  http://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20200901_bullmensufinal.pdf

Piton de La Fournaise - survol du flanc est pour examen le 12.08.2020 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - survol du flanc est pour examen le 12.08.2020 - photo OVPF

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog