Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après une interruption involontaire de quelques jours pour cause de problèmes informatiques, je reprends doucement le blog, avec des infos partielles glanées sur le smartphone.

 

Des experts ont signalé un récent changement dans la composition des cendres volcaniques émises par Nishinoshima.

Le magma semble provenir d'une plus grande profondeur, et de futures évolutions pourraient comprendre un effondrement du cône central, amenant à une subsidence de toute l'île, et un éventuel tsunami.

Nishinoshima - les fortes émissions de cendres ont cessées, laissant un énorme cratère - photo Japan Coast Guards 05.09.2020

Nishinoshima - les fortes émissions de cendres ont cessées, laissant un énorme cratère - photo Japan Coast Guards 05.09.2020

Les cendres volcaniques de Nishinoshima collectées en juillet 2020, alors que l'île était en éruption violente, montrent comment le magma était fracturé en formes irrégulières. (Fourni par l'Institut de recherche sur les tremblements de terre de l'Université de Tokyo)

Les cendres volcaniques de Nishinoshima collectées en juillet 2020, alors que l'île était en éruption violente, montrent comment le magma était fracturé en formes irrégulières. (Fourni par l'Institut de recherche sur les tremblements de terre de l'Université de Tokyo)

Les volumes importants de lave émis ont fait grandir l'île de 40%, la faisant passer de 2,89 km²en mai 2019 à 4,1 km² en août 2020, sur base des images satellite.

Un changement s'est aussi opéré dans le mode d'éruption. Nishinoshima émettait seulement des laves jusqu'en juin, mais a commencé à décharger d'importants volumes de cendres en fin juillet, recouvrant toute l'île sous plusieurs mètres ce cendres brunes. L'analyse en juillet de ces cendres par le JMA montre que son contenu en dioxyde de silice a chuté de 60 à 55%.La teneur en magnesium et calcium s'est accrue, avec pour résultat une plus grande densité du magma.

 

Sources : Japan Coast guards, the Earthquake Research Institute of the University of Tokyo & Asahi Shimbun

Nishinoshima - Fumerolles dans le cratère / qui reste très chaud sur l'image IR  - photos Japan Coast Guards 05.09.2020
Nishinoshima - Fumerolles dans le cratère / qui reste très chaud sur l'image IR  - photos Japan Coast Guards 05.09.2020

Nishinoshima - Fumerolles dans le cratère / qui reste très chaud sur l'image IR - photos Japan Coast Guards 05.09.2020

L'Insivumeh rapporte dans son bulletin spécial du 11 septembre que l'activité effusive du Fuego est en augmentation depuis le 5 du mois.

L'extrusion ne se passe pas à un rythme constant ; la longueur de la coulée de lave dans la barranca Ceniza varie de 100 à 650 mètres environ – le dernier bulletin journalier la signale à une longueur de 200 mètres - , et les avalanches générées par la coulée affectent aussi les barrancas Trinidad et Tanilyua.

Au cours de la semaine passée, une moyenne de 10 explosions fortes en 24 heures a été enregistrée ; elles sont entrecoupées d'intervalles de dégazage durant enter 10 et 30 minutes, avec une pointe le 10 septembre d'une durée de 70 minutes.

 

Source : Insivumeh

Fuego - coulée de lave dans la barranca Ceniza les 10 (image Landsat 8 ) et 11 septembre (webcam) - Doc. Insivumeh

Fuego - coulée de lave dans la barranca Ceniza les 10 (image Landsat 8 ) et 11 septembre (webcam) - Doc. Insivumeh

Les données satellitaires ont montré une décoloration de l'eau autour du volcan sous-marin Kavachi, peut-être début septembre; le 7 septembre, des panaches décolorés dans l'eau étaient visibles à l'est du cône sous-marin. (Copernicus)

Nommé d'après un dieu de la mer des peuples Gatokae et Vangunu, Kavachi est l'un des volcans sous-marins les plus actifs du sud-ouest du Pacifique, situé dans les îles Salomon au sud de l'île de Vangunu à environ 30 km au nord du site de subduction de l'Indo-australien plaque sous la plaque Pacific. Parfois appelé Rejo te Kvachi ("Four de Kavachi"), ce volcan sous-marin basaltique à andésitique a produit des îles éphémères jusqu'à 1 km de long à plusieurs reprises depuis sa première éruption enregistrée en 1939.

 

Source : Global Volcanism Program

Carte des îles Salomon, avec les principales caractéristiques tectoniques et laposition des volcans Kavachi et Simbo – Doc. Research gate

Carte des îles Salomon, avec les principales caractéristiques tectoniques et laposition des volcans Kavachi et Simbo – Doc. Research gate

Le Service national de géologie et des mines (Sernageomin), par le biais de son réseau national de surveillance volcanique (RNVV), a déterminé que depuis le 28 août dernier, une sismicité remarquable a été signalée avec des magnitudes maximum de 5,4 dans le détroit de Bransfield, territoire antarctique chilien, plus précisément à proximité du mont sous-marin Orca, considéré comme un centre volcanique actif.

Cet essaim sismique est principalement dominé par des événements attribués à des processus tectoniques, avec l'apparition de quelques signes qui pourraient indiquer l'implication de fluides dans la partie supérieure de la croûte.

A suivre.

 

Source : Sernageomin

Localisation & Bathymétrie du volcan sous-marin Orca - Doc. La Tercera
Localisation & Bathymétrie du volcan sous-marin Orca - Doc. La Tercera

Localisation & Bathymétrie du volcan sous-marin Orca - Doc. La Tercera

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog