Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sabancaya - résumé de l'activité entre le 7 et le 13.09.2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 7 et le 13.09.2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte, qu'entre le 7 et le 13 septembre 2020, l'activité éruptive du volcan Sabancaya se poursuit à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu des explosions – 38 explosions / jour en moyenne - avec des colonnes de gaz et cendres qui s'élève jusqu'à 3,5 km au-dessus du sommet du volcan, dispersées vers les secteurs sud, sud-est et est de Sabancaya

L'IGP a enregistré et analysé la survenue de séismes de 2024 d'origine volcanique associés à la circulation de fluides magmatique dans le Sabancaya.

Au cours de cette période, les tremblements de terre Volcano-Tectoniques (VT) ont présenté des magnitudes comprises entre M2.1 et M3.3 et ont été situé principalement dans la zone nord-ouest de Sabancaya. Le séisme représentatif (M3.3) a été enregistré le 9 Septembre à 5 h 13, à 13 km au nord-ouest de Sabancaya et à une profondeur de 10 km.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide d'équipements et de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), a enregistré une légère inflation sur le flanc sud-est du volcan Sabancaya et le secteur nord de Hualca Hualca.

Dix anomalies thermiques de valeurs comprises entre 2 MW et 22 MW, associées à la présence d'un corps de lave (dôme) à la surface du cratère du volcan ont été observées par satellite.

Le niveau d'alerte volcanique reste à orange, assorti d'une zone non accessible de 12 km de rayon.

 

Source : I.G.Peru

Le Trident et le dôme du Novarupta  - photo G.Mc Gimsey  / AVO

Le Trident et le dôme du Novarupta - photo G.Mc Gimsey / AVO

De forts vents du sud à proximité de Katmai et de la vallée des dix mille fumées ont remis en suspension des cendres volcaniques de l'éruption Novarupta-Katmai de 1912 et les ont transportées vers le nord aujourd'hui. Le nuage de cendres a été observé par un pilote local volant à proximité du camp Brooks et du lac Naknek dans la péninsule de l'Alaska à ~ 18 h 25 AKDT le 14 septembre (15 septembre à 2 h 25 UTC) et poursuit son déplacement. La hauteur des nuages ​​de cendres remis en suspension est inconnue, mais le service météorologique national suggère qu'elle pourrait être jusqu'à 4000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Les conditions nuageuses ont empêché les observations par satellite.

Ce phénomène n'est pas le résultat d'une activité volcanique récente et se produit pendant les périodes de vents violents et de conditions sèches sans neige dans la région de Katmai et d'autres jeunes régions volcaniques de l'Alaska. Aucune éruption n'est en cours. Tous les volcans de la région de Katmai (Snowy, Griggs, Katmai, Novarupta, Trident, Mageik, Martin) restent au code couleur VERT.

Les cendres volcaniques remises en suspension devraient être considérées comme dangereuses et pourraient être dommageables pour l'aviation et la santé.

 

Source : Alaska Volcano Observatory

Guadeloupe  - le dôme de La Soufriere - Doc.France.fr

Guadeloupe - le dôme de La Soufriere - Doc.France.fr

Au cours du mois de juillet l’observatoire volcanologique de la Guadeloupe a enregistré 366 séismes d'origine volcanique, localisés essentiellement sous et autour du dôme de la Soufrière , entre ~0.1 et 1.1 km de profondeur sous le sommet. 365 séismes sont de type volcano-tectonique (dits VT); 1 séisme est de de type longue-période (dits LP) ou basse fréquence. Une grande proportion de séismes VT ont une composante LP dans la coda des signaux ce qui est diagnostique de leur comportement de type « hybride ». Ce comportement caractérise des processus de fracturation générés par la migration de fluides dans le volcan.

La séquence de séismes volcaniques débutée le samedi 12 septembre 2020 à 7h20, heure locale, dans la zone de La Soufrière, continue avec 146 séismes enregistrés de très faible magnitude (M < 1), enregistrés par l'OVSG.

La Soufrière de La Guadeloupe - le gouffre Tarissan - photo OVSG

La Soufrière de La Guadeloupe - le gouffre Tarissan - photo OVSG

Sur la base des observations de l’OVSG-IPGP enregistrées au cours du mois de juillet 2020, et en accord avec les dispositions prévues par les autorités, le niveau d’alerte volcanique reste à Vigilance / jaune.

La probabilité d'une activité éruptive à court terme reste faible. Cependant, compte tenu du regain d'activité sismique et fumerollienne, enregistré depuis février 2018, un changement de régime du volcan a été constaté tel qu'on ne puisse pas exclure une intensification des phénomènes dans le futur. En conséquence, l'OVSG-IPGP est en état de vigilance renforcée.

Les émanations gazeuses aux abords et sous le vent des fumerolles principales du sommet (notamment le Cratère Sud, le Tarissan, et le Gouffre 1956) présentent, depuis 1998, des risques avérés d’irritation et de brûlures (yeux, peau, voies respiratoires).

L’OVSG - IPGP considère qu’il est important de garder, à titre précautionneux, une distance de au moins 50 m de rayon autour des principaux centres d’émission de gaz fumerolien (Cratère Sud Sud, Cratère Sud Central, Cratère Sud Nord, Napoléon Nord, Napoléon Est, Gouffre 1956, Gouffre Tarissan).

 

Source : OVSG - IPGP

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog