Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Karymsky -  photo  D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT 13.10.2020

Karymsky - photo D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT 13.10.2020

Karymsky - Volcanic ash advisory - Doc Vaac Tokyo 21.10.2020 -  0600Z

Karymsky - Volcanic ash advisory - Doc Vaac Tokyo 21.10.2020 - 0600Z

Selon les données d'AMC Elizovo (des pilotes), des explosions du Karymsky ont envoyé des cendres jusqu'à 4.000 m. d'altitude, vers 02h30 UTC le 21 octobre. Le panache de cendres continue de dériver vers le sud-est du volcan sur 40 km.. Les dernières explosions de Karymsky ont été notées le 29 juillet 2020.

Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 19.700-23.000 pieds (6-7 km) d'altitude pourrait survenir à tout moment. Les activités en cours pourraient affecter les avions volant à basse altitude.

Le code aviation est passé à orange.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

 Merapi - photo BPPTKG 21.10.2020 / 06h29

Merapi - photo BPPTKG 21.10.2020 / 06h29

Merapi - résumé de l'activité sismique du 20.10.2020 / 00-24h WIB - Doc. BPPTKG

Merapi - résumé de l'activité sismique du 20.10.2020 / 00-24h WIB - Doc. BPPTKG

Grâce aux enregistrements sismographiques du 20 octobre 2020, il a été enregistré au Merapi, où l'activité semble plus intense:

- 28 séisme d'effondrement

- 37 séismes de souffle

- 27 séisme de basse fréquence

- 83 séismes hybrides / multiphasés

- 18 séismes volcaniques peu profonds

- 2 séismes tectoniques lointains.

Le danger potentiel actuel se présente sous la forme de e coulées pyeoclastiques liées à l'effondrement du dôme de lave et de la chute de matière volcanique due à des éruptions explosives.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 3 km du sommet.

 

Sources : PVMBG & BPPTKG

Villarica - photo Sernageomin 20.10.2020 17h22 loc.

Villarica - photo Sernageomin 20.10.2020 17h22 loc.

Le 20 octobre à 17h22 locale, un séisme LP s'est produit au Villarica, associé à une explosion modérée au cratère actif, accompagnée d'un panache de cendres atteignant 240 mètres au dessus du pont d'émission.

Pas de changements significatifs au niveau sismicité, l'alerte technique volcanique reste à amarilla.

 

Source : Sernageomin

 Péninsule de Reykjanes - séismes au 20.10.2020 / 15h40 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 20.10.2020 / 15h40 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO
Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO
Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO

À 13h43 le 20 octobre, un tremblement de terre de M5,6 s'est produit à Núpshlíðarháls, à environ 5 km à l'ouest de la zone géothermique de Seltún sur la péninsule de Reykjanes.

Le tremblement de terre a été largement ressenti dans tout le pays, en particulier dans la partie sud de la péninsule de Reykjanes et dans la région de la capitale, à environ 25 km de l'épicentre.

Le séisme a été ressenti dans les îles Westman et à Borgarnes.

À ce jour, plus de 250 répliques ont été détectées, les plus importantes de la période comprise entre 15 h 27 et 15 h 32. Le plus important était de M4,1, les autres tremblements de terre entre 3,0 et 3,8. Il n'y a aucun signe d'agitation volcanique dans la région.

Krýsuvík - petit glissement lent le 20.10.2020 - photo Arni Saeberg / mbl.is

Krýsuvík - petit glissement lent le 20.10.2020 - photo Arni Saeberg / mbl.is

Le tremblement de terre d'aujourd'hui est le plus grand tremblement de terre mesuré dans la péninsule de Reykjanes depuis 2003.

"Il y a un processus actif à long terme en cours dans la région et nous pouvons nous attendre à ce qu'il y ait d'autres tremblements de terre dans les heures à venir qui se feront sentir jusqu'à la région de la capitale", déclare Kristín Jónsdóttir, coordinateur des risques sismiques à l'Islandic Met Office, dans une interview avec RÚV aujourd'hui.

Les mesures GPS indiquent qu'un glissement de terrain lent a lieu près de Krýsuvík, selon Kristín Jónsdóttir. Interrogée sur les prochaines étapes, elle dit qu'une annonce a été reçue concernant une odeur inhabituellement forte de gaz et Kristín estime que le grand tremblement de terre d'aujourd'hui "n'a pris racine que dans le système géothermique".

 

Sources : IMO, RUV, EMSC

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog