Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Piton de La Fournaise - 01.10.2020 / 6h45 TU - webcam Partage OVPF

Piton de La Fournaise - 01.10.2020 / 6h45 TU - webcam Partage OVPF

Au Piton de La Fournaise, après une diminution du nombre de séismes, la crise sismique (au sens strict du terme), débutée le 28 septembre 2020 à 12h04 heure locale, s’est arrêtée aux alentours de 12h heure locale le 30 septembre.

En revanche la sismicité persiste toujours avec en moyenne sur les dernières heures, 4 séismes ou éboulements/heure. Compte tenu de la forte diminution du nombre de séismes, le terme de " crise sismique " ne s’applique donc plus à l’heure actuelle.

Entre le 28 et le 30 septembre (12h heure locale), environs 2300 séismes (1551 séismes volcano-tectoniques sommitaux superficiels, 472 séismes volcano-tectoniques profonds, 48 longues périodes, et 217 séismes classés comme "indéterminés" car de faibles magnitudes) et 543 éboulements / effondrements superficiels ont été enregistrés par l’OVPF. Cette sismicité était située sous le sommet et sous le flanc Est du volcan (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur .

Piton de La Fournaise - Carte de localisation (épicentres) et coupes nord-sud et est-ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP entre le 28/09/2020 et le 01/10/2020 (9h00) sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte (© OVPF-IPGP).

Piton de La Fournaise - Carte de localisation (épicentres) et coupes nord-sud et est-ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP entre le 28/09/2020 et le 01/10/2020 (9h00) sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte (© OVPF-IPGP).

Au cours de la journée du 30/09, les déformations se sont poursuivies sur le flanc Est du volcan, ainsi la station GPS " GPNG " de l’OVPF localisée dans la partie haute des Grandes Pentes, à 1414 m d’altitude, a poursuivi son glissement vers l'est de 10 cm, soit environ 70 cm au total depuis le début de la crise, et s’est soulevée d’environ 25 cm depuis début de la crise

La persistance d’une sismicité et de déformation sous le flanc Est montre que l’intrusion du magma vers le flanc Est est encore active et qu’une éruption ne peut être exclue. Les équipes de l’observatoire restent mobilisées.

 

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Déplacements de la station GPS « GPNG » » de l’OVPF localisée dans la partie haute des Grandes Pentes, à 1414 m d’altitude, sur la composante Est-Ouest (en haut), Nord-Sud (au milieu) et Verticale (en bas) sur les deux dernières semaines. En bleu les données brutes, en rouge les données corrigées du mouvement de la plaque (© OVPF-IPGP).

Piton de La Fournaise - Déplacements de la station GPS « GPNG » » de l’OVPF localisée dans la partie haute des Grandes Pentes, à 1414 m d’altitude, sur la composante Est-Ouest (en haut), Nord-Sud (au milieu) et Verticale (en bas) sur les deux dernières semaines. En bleu les données brutes, en rouge les données corrigées du mouvement de la plaque (© OVPF-IPGP).

Au Sinabung, ces trois derniers jours sont marqués par quelques séismes de souffle, et la croissance du dôme sommital.

Ce développement est particulièrement rapide en comparant les photos prises entre début et fin septembre 2020

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, assorti d'une zone interdite de 3 à 5 km de rayon, selon les secteurs.

 

Sources : PVMBG et Beidar Sinabung

 Sinabung - le dôme sommital le 30.09.2020 - photo Beidar Sinabung / F. Surbakti

Sinabung - le dôme sommital le 30.09.2020 - photo Beidar Sinabung / F. Surbakti

 Sinabung - le cône et son dôme sommital le 30.09.2020 - photo Beidar Sinabung / F. Surbakti

Sinabung - le cône et son dôme sommital le 30.09.2020 - photo Beidar Sinabung / F. Surbakti

Sinabung - évolution de le topographie du sommet entre 2018 et le 21.09.2020 - Doc. Sadrah Peranginangin

Sinabung - évolution de le topographie du sommet entre 2018 et le 21.09.2020 - Doc. Sadrah Peranginangin

Sinabung - panache de gaz le 30.09.2020 / 18h00WIB - Doc. PVMBG

Sinabung - panache de gaz le 30.09.2020 / 18h00WIB - Doc. PVMBG

Un phénomène unique a été découvert le 28 septembre 2020 sur le volcan de Sheveluch. Un bloc de lave de composition la plus acide de toute l'histoire du développement (depuis 1980) du dôme de lave du volcan est en train d'être extrudé. La composition probable de lave est dacitique. Le dôme s'appelle Dolphin.

 

Sources : Olga Girina et Yuri Demyanchuk / IVS FEB RAS

Sheveluch - extrusion dacitique au dôme - photo Y.Demyanchuk 28.09.2020

Sheveluch - extrusion dacitique au dôme - photo Y.Demyanchuk 28.09.2020

Le Met Office islandais a changé le code couleur aviation du volcan Grímsvötn du vert au jaune.

L'activité volcanique à Grímsvötn a augmenté progressivement au fil du temps, comme l'indiquent plusieurs paramètres géophysiques et géochimiques régulièrement surveillés qui sont maintenant au-dessus du niveau de fond connu:

- La sismicité au cours du mois dernier a été supérieure à la moyenne.

- L'activité géothermique a augmenté au cours des derniers mois avec des signes évidents d'approfondissement des chaudrons à plusieurs endroits autour de la caldeira.

- La déformation de la surface a dépassé le niveau auquel elle était avant l'éruption de 2011.

- Les gaz magmatiques ont été mesurés dans les émissions géothermiques cet été.

- De plus, la hauteur de l'eau dans le lac sous-glaciaire est comparable au niveau antérieur aux inondations de 2004 et 2010, ce qui augmente la probabilité d'une inondation dans les mois à venir.

Plusieurs ensembles de données indiquent maintenant que le volcan Grímsvötn a atteint un niveau d'agitation comparable à celui observé avant les éruptions historiques.

 

Pour ces raisons, le code couleur de l'aviation est passé du vert au jaune. Cela ne signifie pas qu'une éruption est imminente. Cependant, une éruption pourrait être déclenchée par une dépressurisation si le lac sous-glaciaire à l'intérieur de la caldeira se drainait et provoquait une inondation ou se produirait malgré tout, éventuellement avec une activité précurseur très faible et un temps d'alerte court, comme on l'a vu lors de l'éruption de 2011.

 

Source : IMO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog