Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - poursuite des travaux de maintenanceet nouvelles installations - doc. OVPF 03.12.2020

Piton de La Fournaise - poursuite des travaux de maintenanceet nouvelles installations - doc. OVPF 03.12.2020

Alors que le mois de novembre a été particulièrement calme , depuis 05h10 heure locale, une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide, Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface.

La crise sismique a pris fin vers 05h54 heure locale. Cet épisode, a été accompagné de déformations de surface qui sont restées extrêmement faibles et localisées au sommet du Piton de la Fournaise. Depuis, aucune déformation n’a été observée et la sismicité a fortement diminué (4 séismes entre 6h et 7h heure locale).


L’arrêt de la crise sismique témoigne de l’arrêt du magma en profondeur. Néanmoins, compte tenu de la fragilisation du milieu lors des derniers épisodes intrusifs, une reprise d’activité rapide à moyenne échéance reste possible.

 

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - courte crise sismique ce 04.12.2020 - Doc. OVPF

Piton de La Fournaise - courte crise sismique ce 04.12.2020 - Doc. OVPF

A l'Ili Lewotolok, l'éruption se poursuit ce 4 décembre,marquée par des avis de Magma Indonesia et du VAAC Darwin.

Le PVMBG renseigne pour ce 3 décembre 2020 :

- 7 séismes d'éruption

- 16 séismes de souffle / d'émission

- 56 épisodes de trémor non harmonique

- 30 épisodes de trémor Harmonique

- 1 séisme de type Tornillo

- 1 séisme tectonique distant

- Trémor continu avec une amplitude de 1 mm (dominante de 1 mm)

 

Le niveau d'activité est à 3 / siaga. Il est recommandé aux personnes autour du mont Ili Lewotolok et aux visiteurs / grimpeurs / touristes de ne pas effectuer d'activités dans un rayon de 4 km du cratère sommital.

 

A noter : le Dr. Devy K.Syahbana signale des changements morphologiques du cratère sommital du Lewotolok, sur base des observation des images radar orises par le satellite Sentinel-1.

Après l'éruption du 29 novembre 2020, un nouveau trou d'éruption s'est formé dans le cratère principal, les dimensions de ce trou transversal nord-sud à environ 200 m et est-ouest à environ 150 m.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, VAAC Darwin et images Sentinel-1

Lewotolok  - activité du 03.12.2020 / 21h12 WITA et du 04.12.2020 / 07h21 - doc. PVMBG Magma IndonesiaLewotolok  - activité du 03.12.2020 / 21h12 WITA et du 04.12.2020 / 07h21 - doc. PVMBG Magma Indonesia

Lewotolok - activité du 03.12.2020 / 21h12 WITA et du 04.12.2020 / 07h21 - doc. PVMBG Magma Indonesia

Ili Lewotolok - image Sentinel-1 radar 02.12.2020 - Doc. Mounts project / Copernicus

Ili Lewotolok - image Sentinel-1 radar 02.12.2020 - Doc. Mounts project / Copernicus

Depuis le 2 décembre au soir et durant la matinée du 3 décembre, le SGC signale une activité sismique de type "drumbeat" au Nevado del Ruiz. Cette sismicité de type "battement de tambour" est liée aux processus d'ascension, de localisation, de croissance et d'évolution d'un dôme de lave au fond du cratère Arenas du volcan Nevado del Ruiz.

Le niveau d'alerte du Nevado del Ruiz reste à jaune. Bien que l'instabilité du volcan dure depuis plus de 10 ans, il est essentiel de ne pas s'y habituer et de rester attentifs aux informations officielles.

 

Source : SGC

Le groupe de volcans Four Mountains : de gauche à droite, le Tana, le Cleveland (avec son petit panache), le Carlile, et l'Herbert. Photo  de Dave Clum / 27,04,20199 / AVO

Le groupe de volcans Four Mountains : de gauche à droite, le Tana, le Cleveland (avec son petit panache), le Carlile, et l'Herbert. Photo de Dave Clum / 27,04,20199 / AVO

Les îles Four Mountains dans les Aléoutiennes centrales sont un groupe serré de six stratovolcans nommés Carlisle, Cleveland, Herbert, Kagamil, Tana et Uliaga.

Une hypothèse, présentée au meeting automnal de l'AGU 2020, laisse suspecter que ce groupe de volcans pourrait appartenir à une seule caldeira et être interconnectés.

Malgré tous ces signes, Diana Roman, de la Carnegie institution, et John Power, un chercheur de l'US Geological Survey de l'Observatoire des volcans de l'Alaska et auteur principal de l'étude, soutiennent que l'existence de la caldeira n'est en aucun cas prouvée. Pour ce faire, l'équipe d'étude devra retourner sur les îles et rassembler plus de preuves directes pour tester pleinement leur hypothèse.

L'hypothèse de la caldeira pourrait également aider à expliquer l'activité explosive fréquente observée au mont Cleveland, a déclaré Roman. Cela peut également aider à comprendre à quel type d'éruptions il faut s'attendre à l'avenir et à mieux se préparer à leurs dangers.

 

Source : AGU fall meeting 2020

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog