Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Merapi, ce 26 janvier, la journée a été marquée par :

- 13 séismes accompagnant autant de coulées pyroclastiques d'effondrement , avec une trace sismogrammique de d'une amplitude de 25 à 60 mm et d'une durée de 104,1 à 163 secondes, et une distance de déplacement de 1.000-1.500 mètres vers le sud-ouest et un nuage co-pyroclastique de 400 mètres au dessus du sommet.

- 221 séismes d'effondrement / d'avalanche

- 11 séismes d'émission / de souffle

- 19 séismes hybrides / multiphasés

Merapi  - 26.01.2021 / 05h53 WIB - photo linawidha / Twitter et en matinée - photo News.CN
Merapi  - 26.01.2021 / 05h53 WIB - photo linawidha / Twitter et en matinée - photo News.CN

Merapi - 26.01.2021 / 05h53 WIB - photo linawidha / Twitter et en matinée - photo News.CN

Merapi - 26.01.2021 / 23h53 - doc. PVMBG

Merapi - 26.01.2021 / 23h53 - doc. PVMBG

L'activité se poursuit ce 27 janvier, entre 0h et 12h locale, avec :

- 21 séismes accompagnants des coulées pyroclastiques, d'une amplitude de 20 à 60 mm et d'une durée de tremblement de terre de 83 à 197 secondes.

- 129 séismes d'effondrement / d'avalanche

- 5 séismes d'émission / de souffle

- 1 séisme hybride / multiphasé.

- un séisme tectonique lointain.

 

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, BPPTKG, VAAC Darwin, Merapi uncover

 Merapi - coulée pyroclastique du27.01.2021 / 07h50 WIB, déviée par les vents   - photos Djoksuwarno
 Merapi - coulée pyroclastique du27.01.2021 / 07h50 WIB, déviée par les vents   - photos Djoksuwarno

Merapi - coulée pyroclastique du27.01.2021 / 07h50 WIB, déviée par les vents - photos Djoksuwarno

Merapi  - Volcanic ash adisory au 27.01.2021 / 09h40Z - Doc. VAAC Darwin  IDY65285

Merapi - Volcanic ash adisory au 27.01.2021 / 09h40Z - Doc. VAAC Darwin IDY65285

Le réseau de surveillance du volcan Mayon a enregistré trente-six (36) tremblements de terre volcaniques et un (1) événement de chute de pierres au cours de la dernière période d'observation de 24 heures.

On a observé une émission modérée de panaches blancs chargés de vapeur qui descendaient la pente avant de dériver vers l'ouest-nord-ouest et l'ouest.

Une faible lueur du cratère du sommet a pu être observée la nuit. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées pour la dernière fois sous la moyenne de référence à 401 tonnes / jour le 26 janvier 2021.

Les données de déformation du sol issues de la surveillance GPS continue indiquent que l'édifice est toujours gonflé par rapport à juillet 2019 malgré une période de déflation générale depuis juillet-août 2020, et subit une inflation à court terme depuis novembre 2020 sauf sur le versant sud-ouest. La déflation de l'édifice avec l'inflation à court terme des pentes nord-ouest depuis décembre 2020 a également été enregistrée par surveillance électronique du basculement.

 

Source : Phivolcs

Mayon - dégazage et incandescence nocturne - photo archives 04.02.2020 /  Dost-Phivolcs

Mayon - dégazage et incandescence nocturne - photo archives 04.02.2020 / Dost-Phivolcs

Concernant l'activité effusive, la continuité de croissance du dôme de lave au complexe volcanique Nevados de Chillán est reconnue avec une plus grande avance vers le NNE et une extension de ses fragments sur la pente NNE, avec une portée de 100 m. Grâce à l'analyse d'images satellites (Planet Scope et Pléiades), les morphologies associées à la destruction partielle de la portion superficielle sont reconnues.

À son tour, l'émission de la coulée de lave L5 se poursuit avec des indications d'une accélération de son taux d'émission par rapport à la quinzaine précédente, et une augmentation de l'ouverture de la fissure d'alimentation, avec une plus grande contribution de matière dans la zone proximale, reconnue par caméras de surveillance. Sur la base du traitement des images satellites (Planet Scope, Sentinel L2 A et Pléiades), on estime une portée de 788 m depuis le bord du cratère actif et une vitesse d'avance de 0,07 m / h sur son front. A travers l'analyse des modèles numériques d'élévation, une augmentation du taux d'émission total en décembre 2020 à 0,2 m³ / s se confirme, à laquelle s'ajoute l'accélération de la dynamique L5 pour cette quinzaine. Jusqu'en décembre 2020, un volume total accumulé est mesuré: 1 401 824 m³.

En traitant les images thermiques disponibles, des températures maximales de 333 ° C ont été observées lors de la survenue d'explosions et de 204 ° C pour la coulée de lave L5 actuellement située sur le versant nord.

 

Source : Sernageomin OVDAS

Nevados de Chillan - Une nouvelle source de rayonnement thermique est enregistrée dans la coulée de lave "L5" et au point d'émissiondu dôme nord depuis le 23/01 – image Sentinel L2A / diverses bandes therm. / via Sernageomin

Nevados de Chillan - Une nouvelle source de rayonnement thermique est enregistrée dans la coulée de lave "L5" et au point d'émissiondu dôme nord depuis le 23/01 – image Sentinel L2A / diverses bandes therm. / via Sernageomin

Nevados de Chillan - coulée de lave L5 et le dégazage récurrent sur son front depuis le 23/01. - photos 25.01.2021 / webcam OVDAS- Sernageomin

Nevados de Chillan - coulée de lave L5 et le dégazage récurrent sur son front depuis le 23/01. - photos 25.01.2021 / webcam OVDAS- Sernageomin

Le Dr Erouscilla Joseph, directrice du centre UWI-SRC, a déclaré que l'éruption de la soufrière de St Vincent était actuellement effusive, pas explosive, mais cela pourrait changer étant donné l'activité historique observée à La Soufrière :

Le magma suinte doucement à travers un évent et forme un dôme. La possibilité que ce type d'éruption passe d'effusif à explosif existe. Ce volcan peut montrer les deux types d'éruptions. Pour le moment, sur la base des informations dont nous disposons, il est impossible de répondre au calendrier définitif de ce qui se passe, ou si cela se produira du tout."

Activité historique de la Soufrière et types d'éruptions possibles - La phase effusive peut passer à une phase explosive, dans un délai exprimé en jour ou mois, en fonction du volume de magma proche de la surface et de la capacité énergétique du système volcanique. Certaines éruptions effusives peuvent ne former que des dômes, tandis que d'autres peuvent devenir explosives. - Doc. UWI-SRC

Activité historique de la Soufrière et types d'éruptions possibles - La phase effusive peut passer à une phase explosive, dans un délai exprimé en jour ou mois, en fonction du volume de magma proche de la surface et de la capacité énergétique du système volcanique. Certaines éruptions effusives peuvent ne former que des dômes, tandis que d'autres peuvent devenir explosives. - Doc. UWI-SRC

 Soufrière de St Vincent  - l'ancien dôme (en violet) et le nouvea dôme elliptique (en jaune, côté SO)  - Doc. 18-19.01.2021 /  21h38 UTC via  MTC- Cosmo- SkyMed

Soufrière de St Vincent - l'ancien dôme (en violet) et le nouvea dôme elliptique (en jaune, côté SO) - Doc. 18-19.01.2021 / 21h38 UTC via MTC- Cosmo- SkyMed

Le Dr Joseph a déclaré qu'à l'heure actuelle, le danger est limité aux gaz sortant du dôme pour ceux qui travaillent sur le sommet. Il y a un risque que, selon la direction du vent, les gaz puissent se propager sous le vent vers les communautés environnantes.

Un rapport a été reçu du jaunissement de la végétation dans une ferme voisine, qui est probablement le résultat de pluies acides.

 

Source : Article UWI-SRC / "Soyez vigilant, préparez-vous"

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog