Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Ili Lewotolok - activité du 13.02.2021 / 20h11 WITA - photo Jeffry Puget / PVMBG

Ili Lewotolok - activité du 13.02.2021 / 20h11 WITA - photo Jeffry Puget / PVMBG

La sismicité du Lewotolok se caractérise ce 13 février par :

- 10 séismes d'éruption, avec une amplitude de 3 à 23 mm et la durée du séisme était de 16 à 35 secondes.

- 5 séismes de souffle / d'émission, d'une amplitude de 2 à 12 mm et le tremblement de terre a duré 15 à 30 secondes.

- 1 épisode de trémor non harmonique d'une amplitude de 4 mm et d'une durée de tremblement de terre de 177,5 secondes.

- 4 épisodes de trémor continu, avec une amplitude de 0,5-1,5 mm, dominante 0,5 mm.

- 8 séismes de basse fréquence

- 5 séismes tectoniques distants

Un panache blanc-gris est observé à 1.000 mètres au dessus du sommet .

 

Le nombre total de séismes a diminué de moitié par rapport à la semaine précédente.

L'activité reste à 3 / siaga.

 

Source : PVMBG

Kanlaon - avis du Phivolcs le 13.02.2021

Kanlaon - avis du Phivolcs le 13.02.2021

Aux Philippines, le réseau de surveillance du volcan Kanlaon a enregistré sept séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures.

On a observé une émission modérée de panaches blancs chargés de vapeur qui s'élevaient de 500 mètres avant de dériver vers le sud-est et le nord-ouest.

Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 1130 tonnes / jour le 13 février 2021.

Les données de déformation du sol provenant de mesures continues de GPS et d'inclinaison électronique enregistrent une légère inflation des pentes inférieures et moyennes depuis juin 2020. Ces paramètres peuvent indiquent des processus hydrothermaux ou magmatiques se produisant profondément sous l'édifice.

 

DOST-PHIVOLCS souhaite rappeler au public que le volcan Kanlaon est au niveau d'alerte 1, ce qui signifie qu'il est dans un état anormal et qu'il est entré dans une période de troubles. Il est vivement rappelé aux collectivités locales et au public que l'entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) dans un rayon de 4 kilomètres doit être strictement interdite en raison d'autres possibilités d'éruptions soudaines et dangereuses provoquées par la vapeur ou phréatiques.

 

Source : Phivolcs

 Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5  du 13.02.2021  - Doc. Insivumeh

Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5 du 13.02.2021 - Doc. Insivumeh

Un bulletin spécial de l'Insivumeh rapporte une augmentation de l'activité effusive du Fuego à partir de 21h. le 13 février 2021, les matériaux incandescents sont émis à une hauteur de 200 mètres, accompagnés de bruits dus à la décompression des gaz, et alimentent une nouvelle coulée de lave en direction de la barranca Seca. Des avalanches de blocs se produisent au front de lave des deux coulées .

L'activité explosive génère un panache de cendres à 4.500-4.800 m. asl., se déplaçant en direction ouest sud-ouest. Les cendres pourraient affecter l'aéroport international La Aurora.

 

Sources : Insivumeh et VAAC Washington

Fuego - volcanic ash advisory pour le 13.02.2021 - doc. VAAC Washington / Insivumeh

Fuego - volcanic ash advisory pour le 13.02.2021 - doc. VAAC Washington / Insivumeh

Au Pacaya, les paramètres sismiques témoignent d'une nouvelle augmentation de l'activité à partir de 14 h locale ce 13 février.

Le cratère Mackenney expulse des matériaux incandescents à 300-400 m. de hauteur, et un panache de cendres et gaz est observé à 3.000 m. de hauteur, dérivant vers le nord et l'ouest sur 6 km.

Des chutes de cendres sont rapportées sur Santa Elena Barillas, et Mesillas, avec une affectation possible de l'aéroport la Aurora.

Le Parc National du Pacaya reste fermé, et un avis de précaution a été émis pour l'aviation civile.

 

Source : Insivumeh

Pacaya - image  Sentinel2 bands 12,11,5 du 13.02.2021 - Doc. Insivumeh

Pacaya - image Sentinel2 bands 12,11,5 du 13.02.2021 - Doc. Insivumeh

 Pacaya - image thermique FLIR 13.02.2021  - Doc. Univ. Bristol via W.Chigna

Pacaya - image thermique FLIR 13.02.2021 - Doc. Univ. Bristol via W.Chigna

Le volume du dôme de La Soufrière de St. Vincent est désormais estimé à 6,83 millions de m³ , pour 618 m de longueur, 232 m de largeur et 90 m de hauteur, en croissance.

Les émissions de gaz les plus actives se situent au niveau des zones de contact entre le dôme de 1979 préexistant et le dôme 2020-2021, ainsi qu'au sommet du nouveau dôme.

Des dommages à la végétation, dus aux gaz acides émis par le dôme en croissance, en aval du sommet, continuent d'être observés.

Des chutes de blocs sur les flancs du nouveau dôme sont enregistrés par les sismographes, et observées.

De nouveaux équipements de surveillance sismique ont été fournis par l'USGS par le biais du Volcano Disaster Program

 

Source : UWI-SRC & NEMO

Soufrière de St . Vincent - les dômes dans le cratère - photo NEMO 12.02.2021

Soufrière de St . Vincent - les dômes dans le cratère - photo NEMO 12.02.2021

 Soufrière de St. Vincent - fumerolles au nouveau dôme  - photo 12.02.2021 / Chasford Sandy via NEMO SVG

Soufrière de St. Vincent - fumerolles au nouveau dôme - photo 12.02.2021 / Chasford Sandy via NEMO SVG

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog