Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Pacaya  - imageSentinel-2 bands 12,11,8A  du 29.01.2021 via Mounts project

Pacaya - imageSentinel-2 bands 12,11,8A du 29.01.2021 via Mounts project

 Pacaya - Anomalies thermiques au sommet et sur la coulée de lave - image Sentinel-2 bands12,11,5 du 29.01.2021 - Insivumeh

Pacaya - Anomalies thermiques au sommet et sur la coulée de lave - image Sentinel-2 bands12,11,5 du 29.01.2021 - Insivumeh

 Pacaya - anomalies thermiques au 01.02.2021 / 04h25 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Pacaya - anomalies thermiques au 01.02.2021 / 04h25 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Au Pacaya, les explosions, de niveau variable, se succèdent et génèrent des panaches de cendres à 100-150 m. au dessus du cratère, se dispersant vers l'ouest sur environ 10 kilomètres.

La coulée sur le flanc sud mesure au 31 janvier une longueur de 900 mètres. Des avalanches depuis le front de lave atteignent 1.200 mètres.

Le trémor continue d'être enregistré, en liaison avec l'ascension du magma, les mouvements de la coulée de lave et la pression des gaz.

 

Source : Insivumeh

Péninsule de Reykjanes - Grindavík avec le mont Þorbjörn en arrière-plan  - photo mbl.is /  Kristinn Magnússon

Péninsule de Reykjanes - Grindavík avec le mont Þorbjörn en arrière-plan - photo mbl.is / Kristinn Magnússon

Certaines parties de l'Islande tremblent plus que d'autres, et l'année dernière, un total de 22.000 tremblements a été enregistré dans la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest de l'Islande. La plupart d'entre eux avaient une magnitude inférieure à 3.

 

L'activité s'est pour l'essentiel concentrée dans la zone allant de la pointe sud-ouest de Reykjanes au lac Kleifarvatn à l'est, mais au cours des derniers mois, l'activité et la source des tremblements se sont déplacées plus à l'est, vers Krýsuvík. Le 20 octobre de l'année dernière, la source d'un séisme de magnitude 5,6 n'était pas loin du lac Djúpavatn.

La limite de la plaque tectonique de la crête de Reykjanes s'étend d'ouest en est à travers la péninsule de Reykjanes. C'est là que la plaque tectonique nord-américaine rencontre celle eurasienne

En moyenne, les plaques s'éloignent les unes des autres d'environ un cm par an, mais au cours des derniers semestres, le mouvement dans certaines zones de Reykjanes a atteint 16 cm.

Kristín Jónsdóttir, earthquake hazards coordinator at the Icelandic Met Office, suppose que la pression qui s'accumule dans la terre, entre le lac Kleifarvatn et les montagnes Bláfjöll, ne peut être libérée que lors d'un grand tremblement de terre. Deux d'entre eux, de magnitude 6,3 et 6, se sont produits en 1929 et 1968. Leur source était près des montagnes Brennisteinsfjöll, à l'est du lac Kleifarvatn.

Björn Oddsson, géophysicien et directeur de programme au Département de la protection civile et de la gestion des urgences, déclare que la péninsule de Reykjanes est constamment surveillée. Une phase d'incertitude (la phase d'alerte la plus basse) y restera alors que l'activité sismique est au-dessus de la moyenne.

 

Source : Iceland Monitor

Péninsule de Reykjanes - écartement entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne - photo archives © Bernard Duyck

Péninsule de Reykjanes - écartement entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne - photo archives © Bernard Duyck

La Palma - la chaîne volcanique Cumbre Vieja  -  Fotoaereasdecanarias

La Palma - la chaîne volcanique Cumbre Vieja - Fotoaereasdecanarias

Depuis 04h11 (heure des Canaries) le 31 janvier 2021, le réseau sismique des îles Canaries exploité par l'Institut volcanologique des îles Canaries (INVOLCAN) enregistre un nouvel essaim d'événements sismiques de petite magnitude sous le volcan Cumbre Vieja / La Palma

Parmi les nombreux événements sismiques détectés, 38 d'entre eux ont été localisés par le réseau sismique des îles Canaries sur La Palma jusqu'à 11h02 (heure des Canaries) le 31 janvier 2021. Les hypocentres tombent sous le versant ouest du volcan Cumbre Vieja à des profondeurs entre 15 et 20 km. La magnitude maximale observée était de 1,8.

Ce nouvel essaim sismique ne représente aucun danger pour les résidents et les visiteurs de La Palma compte tenu de la faible magnitude et de la profondeur des tremblements de terre.

A court et moyen terme, aucun changement significatif de l'activité volcanique n'est attendu à Cumbre Vieja, qui depuis 2017 a connu 8 essaims sismiques, dont celui qui a débuté le 31 janvier 2021 (1 en 2017, 1 en 2018, 5 en 2020 et 1 en 2021).

Au cours des dernières années, aucun déplacement horizontal et vertical significatif n'a été enregistré via le réseau GPS des Canaries à La Palma

Concernant le programme géochimique de suivi de l'activité volcanique de Cumbre Vieja, il convient de souligner l'observation de changements significatifs dans l'émission diffuse d'hydrogène dans l'atmosphère par le volcan Cumbre Vieja liée aux récents essaims sismiques, ainsi qu'une tendance à la hausse de le flux diffus de dioxyde de carbone à la station géochimique LP04.

 

Source : InVolcan

 La Palma - essaim sismique au 31.01.2021 - Doc. InVolcan

La Palma - essaim sismique au 31.01.2021 - Doc. InVolcan

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog