Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Sinabung - dôme sommital en croissance et panache de gaz et vapeur le 03.02.2021 / 7h21 am - photo Nachelle homestay - un clic pour agrandir

Sinabung - dôme sommital en croissance et panache de gaz et vapeur le 03.02.2021 / 7h21 am - photo Nachelle homestay - un clic pour agrandir

Sinabung - points d'incandescence au dôme le 03.02.2021 / 19h40  - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - points d'incandescence au dôme le 03.02.2021 / 19h40 - photo Sadrah Peranginangin

Au Sinabung, la croissance du dôme de lave sommital continue d'augmenter, de même que les points d'incandescence nocturne ; son volume a atteint 4 millions de m³ le 4 février, et devient le plus grand dôme jamais observé entre 2014 et 2021.

L'activité construction-destruction – la vue d'un dôme actif - augmente le nombre potentiel de coulées pyroclastiques d'effondrement ... le nombre de séismes d'effondrement est en hausse.

Ce 3 février, le PVMBG signale un panache blanc d'environ 50-100 m. au dessus du sommet.

La sismicité du 03,02 est caractérisée par

- 161 séismes d'effondrement / d'avalanche

- 9 séismes d'émission / de souffle

- 18 séismes de basse fréquence

- 31 séismes hybrides / multiphasés

- 1 séisme tectonique profond

 

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga ; La communauté et les visiteurs / touristes ne doivent pas mener d'activités dans les villages qui ont été déplacés, ainsi que dans un rayon radial de 3 km du sommet du mont Sinabung, et un rayon sectoriel de 5 km pour le sud- secteur est et 4 km pour le secteur est-nord.

 

Sources : PVMBG & Beidar Sinabung

Sinabung - sismicité au 03.02.2021  - Doc. Magma Indonesia

Sinabung - sismicité au 03.02.2021 - Doc. Magma Indonesia

A la Soufrière de St. Vincent, du dioxyde de soufre a été mesuré pour le 1° fois le 1° février : l'absence du SO2 dans les premiers stades de l'éruption était dû à son interaction avec la nappe phréatique ; le fait qu'on puisse le mesurer, suggère que la nappe s'assèche.

Grâce aux données du Dr. A. Stinton / Montserrat Volcano Observatory, l'empreinte au sol du nouveau dôme, et sa croissance, ont pu être retracées. Ses mensurations actuelles sont au 1° février : 511 mètres sur 231 mètres, pour une heuteur de 93 mètres – volume : 5,93 millions de m³.

Les observations faites au nord-ouest du dôme suggère une nouvelle zone touchée par le feuqui a affecté la végétation sur les parois du cratère.

 

Source : UWI-SRC #28 / 03,02,2021 - 20h.

Soufrière de St. Vincent - empreinte au sol du nouveau dôme entre le 27.12.2020 et le 01.02.2021 - Doc. UWI-RSC

Soufrière de St. Vincent - empreinte au sol du nouveau dôme entre le 27.12.2020 et le 01.02.2021 - Doc. UWI-RSC

La surveillance à distance de la zone des évents de Whakaari / White Island, qui a éclaté en décembre 2019, a révélé que les températures des émissions de gaz sont passées de plus de 700 °C, en février 2020, à 300 °C, le 21 janvier 2021.

Des observations récentes ne suggèrent aucune activité éruptive depuis une série d'explosions de vapeur mineures le 29 décembre 2020. L'activité actuelle est toujours caractérisée par des émissions de vapeur et de gaz à des niveaux modérés à bas. Le niveau d'alerte volcanique reste à 1.

En janvier 2021, GNS Science a continué à surveiller Whakaari / White Island par des vols d'observation et des mesures des taux d'émission de gaz, ainsi que par des observations automatiques de tremblements de terre, de caméras et de déformations du sol. Ces observations récentes ont confirmé qu'il n'y avait aucune preuve d'activité éruptive récente ou de signes d'effondrement dans ou près des évents actifs. Il y a peu d'eau accumulée sur le fond du cratère 1978/90.

Whakaari / White Island - la zone des évente le 02.02.2021 - photo GeoNet

Whakaari / White Island - la zone des évente le 02.02.2021 - photo GeoNet

Le niveau d'alerte volcanique reflète le niveau actuel d'agitation ou d'activité volcanique et ne constitue pas une prévision d'activité future ! Le niveau d'alerte volcanique 1 indique que les principaux dangers sont ceux attendus pendant les troubles volcaniques; y compris les rejets de vapeur et de gaz volcaniques chauds, les tremblements de terre, les glissements de terrain et l'activité hydrothermale. Alors que le niveau d'alerte volcanique 1 est principalement associé à des risques environnementaux, des éruptions peuvent toujours se produire avec peu ou pas d'avertissement.

 

Source : GeoNet volcanic bulletin d'alerte du 03,02,2021 / 13h15

 Mt. Lamington - le dôme du volcan le 08.02.1951 - photo  Tony Taylor, 1951 (Australia Bureau of Mineral Resources).  GVP-00489

Mt. Lamington - le dôme du volcan le 08.02.1951 - photo Tony Taylor, 1951 (Australia Bureau of Mineral Resources). GVP-00489

Le gouverneur de la province d'Oro en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Gary Juffa, souhaite que le mont Lamington retrouve son nom d'origine indigène.

Les autorités ont estimé qu'environ quatre mille personnes sont mortes dans l'éruption. Mais Juffa a déclaré que le chiffre était probablement beaucoup plus élevé car de nombreux villageois n'étaient pas comptés dans le nombre de morts.

Le gouverneur, qui cherche à établir un meilleur bilan global de la catastrophe, a déclaré que la montagne devrait être connue sous son nom indigène, Sumbiripa.

"C'est quelque chose que j'aimerais faire, donner une réflexion aux habitants d'origine de cette région, nommer ces montagnes, ces collines, ces emplacements géographiques, leurs noms tribaux d'origine."

 

Il faudra donc rebaptiser les volcans par leur nom « natif », comme d'autre pays l'on fait auparavant.

 

Source : RNZ / Papouasie NG

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog