Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après une petite interruption de quelques jours, une activité strombolienne a repris au cratère sud-est de l'Etna le 28 février vers 7h45 locale, avec une augmentation soudaine du trémor.

Les images prises par les caméras thermiques du Monte Cagliato (côté est de l'Etna) et de la Montagnola (haut versant sud) montrent la rapidité avec laquelle les phénomènes se sont développés, des premières petites explosions aux fontaines de lave soutenues, avec la création d'une colonne éruptive subplinienne.

L' Etna "en pause" ce 26.02.2021 / 09h50 -  image Sentinel 2  bands 4,3,2 + bands 12,11,8A  via Mounts project

L' Etna "en pause" ce 26.02.2021 / 09h50 - image Sentinel 2 bands 4,3,2 + bands 12,11,8A via Mounts project

 Etna SEC - activité du 28.02.2021 / 07h48 - webcams INGV OE - un clic pour agrandir  Etna SEC - activité du 28.02.2021 / 07h48 - webcams INGV OE - un clic pour agrandir

Etna SEC - activité du 28.02.2021 / 07h48 - webcams INGV OE - un clic pour agrandir

Etna - paroxysme du 28.02.2021 - webcams Monte Cagliato & Motagnola / INGV OE

Etna SEC - colonne éruptive subplinienne - photo aimablement partagée par © Pippo Scarpinati

Etna SEC - colonne éruptive subplinienne - photo aimablement partagée par © Pippo Scarpinati

L'activité strombolienne, caractérisée par un jet continu, s'est principalement concentrée dans deux évents et a atteint une hauteur initiale d'environ 300 m. Un débordement nourrit une coulée de lave vers la Valle del Bove.

A 10 h 20 heure locale, une diminution soudaine du tremblement à des valeurs moyennes-basses a été observée. La source du tremblement reste dans la zone du cratère SE à une profondeur d'environ 2600 m au-dessus du niveau de la mer.

A 10 h 33 heure locale, la fontaine du SEC s'est arrêtée presque soudainement, tandis que la coulée de lave vers la Valle del Bove est restée active.

Etna – l'impressionnant panache du 7° paroxysme à 09h50 UTC, soit 1h30 après le début d'émission ; le débordement et la coulée de lave sont aussi visibles – image Sentinel2 28,02,2021  / via Copernicus / Directorate-General for Defence Industry and Space l DG DEFIS - un clic pour agrandir

Etna – l'impressionnant panache du 7° paroxysme à 09h50 UTC, soit 1h30 après le début d'émission ; le débordement et la coulée de lave sont aussi visibles – image Sentinel2 28,02,2021 / via Copernicus / Directorate-General for Defence Industry and Space l DG DEFIS - un clic pour agrandir

Etna -  anomalie en dioxyde de soufre le 28,02,2021, avec 149.02DU de SO2 à une altitude de ~11km. Masse estimée dans les 300 km de 15.1ktons.  -  Doc. Tropomi /

Etna - anomalie en dioxyde de soufre le 28,02,2021, avec 149.02DU de SO2 à une altitude de ~11km. Masse estimée dans les 300 km de 15.1ktons. - Doc. Tropomi /

Etna - amplitude du trémor au 28.02.2021 / 10h10 - Doc. INGV OE

Etna - amplitude du trémor au 28.02.2021 / 10h10 - Doc. INGV OE

Une reprise de l'activité strombolienne au SEC, accompagnée de l'émission de cendre est observée à partir de 11h20, avec une nouvelle augmentation de l'amplitude moyenne du trémor volcanique... pour chuter vers 12h. 

La source du trémor est toujours localisée dans la zone du cratère SE, à une profondeur d'environ 2500 m au-dessus du niveau de la mer, tout en montrant un glissement progressif vers les autres cratères sommitaux, au cours des dernières heures.

 

Source : INGV & Boris Behncke

 Etna - la coulée et les projections refroidissent, tandis que les autres cratères dégazent -  webcam INGV Emot0327 le 28.02.2021 / 16h10

Etna - la coulée et les projections refroidissent, tandis que les autres cratères dégazent - webcam INGV Emot0327 le 28.02.2021 / 16h10

L'analyse des images des caméras du Stromboli a révélé une séquence explosive dans la zone Nord, qui a commencé par trois événements de moindre intensité, respectivement à 1:32:50, 1:33:00 et 1:33:10 UTC.

Après environ dix secondes, une explosion majeure s'est produite à 1:33:30 UTC d'une durée d'environ 10 secondes et s'est terminée à 1:34:00 UTC.
Cette dernière activité a produit une chute de matière grossière le long de la Sciara del Fuoco et une partie de la matière est tombée en direction de Pizzo.

 

Du point de vue sismique, après la phase d'augmentation de l'amplitude du tremor, qui a suivi la séquence explosive, les valeurs sont retournées dans la norme vers 01: 37 UTC environ. Aucun changement significatif n'est observé dans la fréquence d'occurrence des événements explosifs.
Les données de déformation ne montrent pas de changements significatifs.

 

Source : INGV

Stromboli - 01.03.2021  / 01h33 - webcam tgerm. INGV OE

Stromboli - 01.03.2021 / 01h33 - webcam tgerm. INGV OE

Le Pacaya maintient des explosions faibles à modérées ce 28 février, caractérisées par des expulsions sporadiques de matériaux incandescents à 150 mètres au dessus du cratère Mackenney, et un panache de cendres se dispersant vers l'ouest, avec des retombées rapportées à Patrocinio.

Son activité effusive quant à elle alimente une coulée de lave vers le SSO, longue de 1.750 mètres.

L'Insivumeh rappelle l'interdiction d'accès au Mackenney et aux zones des coulées, en raison de leur instabilité, de leur température élevée et des gaz qui en émanent.

 

Source : Insivumeh

Volcan De Pacaya - Les voisins de Finca El Caracol partagent cette belle photo de la coulée de lave au cours de la nuit du 27-28 février – Doc. DesastresGT

Volcan De Pacaya - Les voisins de Finca El Caracol partagent cette belle photo de la coulée de lave au cours de la nuit du 27-28 février – Doc. DesastresGT

Au Klyuchevskoy, l'éruption fissurale sur le flanc nord-ouest, qui a débuté le 17 février en fin de journée, se poursuit avec la formation d'un cône de scories.

Dans les premiers jours de l'éruption, beaucoup de pyroclastes ont été expulsé par les gaz et sa croissance a été rapide.

Puis avec l'arrivée d'un magma moins saturé en gaz, l'éruption est passé à une phase plus effusive, ralentissant la croissance du cône ; il commence à s'effondrer dans la coulée de lave qui en émane.

 

Source : Сергей Самойленко

Klyuchevskoy- le cône de scories en croissance sur la fissure active du flanc NO - photo Сергей Самойленко / 28.02.2021

Klyuchevskoy- le cône de scories en croissance sur la fissure active du flanc NO - photo Сергей Самойленко / 28.02.2021

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog