Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie

L'activité strombolienne a repris au niveau du cratère SE de l'Etna ce 9 mars 2021. Quant à l'amplitude moyenne du trémor volcanique à partir de 17h30 GMT, il y a une augmentation, qui pour le moment reste dans des valeurs moyennes-élevées. La source du tremblement est située au Cratère SE à une profondeur d'environ 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

L'activité infrasonore augmente également et est localisée dans le cratère SE. Les données des réseaux de surveillance de la déformation du sol GNSS et clinométrie ne montrent aucun changement significatif.

 Etna - reprise de l'activité strombolienne 09.03.2021  / 18h19  - webcam INGV OE

Etna - reprise de l'activité strombolienne 09.03.2021 / 18h19 - webcam INGV OE

Des scènes documentées par la caméra de surveillance INGV-Osservatorio Etneo montrent des explosions simultanées au cratère Voragine et au cratère sud-est. 9 mars 2021 au soir

Depuis les caméras de surveillance, à partir d'environ 19h13 UTC, un débordement de lave peut être observé du cratère SE vers la Valle del Bove.

A partir de 20h00 UTC, il y a une augmentation de l'activité strombolienne au CSE, accompagnée par l'émission de cendres qui se dispersent rapidement dans l'atmosphère vers le NE. La coulée de lave continue d'être alimentée et le front se trouve à une altitude d'environ 2900 mètres au-dessus du niveau de la mer. avançant vers la Valle del Bove.

L'activité explosive intra-cratèrique au niveau des cratères sommitaux continue.

Etna SEC - activité strombolienne et coulée de lave dans la Valle del bove 09.03.2021 / 20h58 - webcam LAVE

Etna SEC - activité strombolienne et coulée de lave dans la Valle del bove 09.03.2021 / 20h58 - webcam LAVE

L'amplitude moyenne du trémor volcanique a montré une nouvelle augmentation, atteignant des valeurs élevées; les sources du tremblement se trouvent dans le CSE à une profondeur d'environ 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Après une courte phase de retour, l'amplitude moyenne du trémor volcanique, à partir de 21h30 GMT, a recommencé à augmenter pour atteindre le seuil de deuxième niveau, avec l'activité strombolienne localisée au cratère sud-est est, qui passe à une fontaine de lave; la coulée de lave est alimentée et a atteint une altitude d'environ 2200 mètres au-dessus du niveau de la mer. En raison de la couverture nuageuse, ce n'est pas possible d'observer l'activité en cours en continu.

Etna - dernier diagramme du trémor au 10.03.2021 - Doc. INGV OE

Etna - dernier diagramme du trémor au 10.03.2021 - Doc. INGV OE

Etna SEC - activité strombolienne et coulée de lave dans la Valle del bove le10.03.2021 /  00h28 Etna -  webcam LAVE

Etna SEC - activité strombolienne et coulée de lave dans la Valle del bove le10.03.2021 / 00h28 Etna - webcam LAVE

L'activité de la fontaine de lave au cratère sud-est s'est terminée à 03h30 UTC, l'émission de lave qui se développe le long du versant ouest de la Valle del Bove continue d'être modérément alimentée et au moment où le front de lave a atteint l'altitude d'environ 1800 m asl.
Du point de vue sismique, l'amplitude du trémor volcanique est revenue à des valeurs moyennes.

 

Source : INGV OE

 Etna - fin du paroxysme - webcam LAVE 10.03.2021 / 03h58

Etna - fin du paroxysme - webcam LAVE 10.03.2021 / 03h58

Des images satellite claires de l'éruption du 07.03.2021 ont montré des émissions de cendres du petit cône dans la caldeira sommitale de Veniaminof, en plus de l'éruption probable de lave d'un évent à ~ 1 km (0,6 miles) à l'est du sommet du cône sur le cône flanc sous le glacier intracaldera.
Cette activité produit une incandescence et des températures de surface fortement élevées, ainsi qu'un petit panache de vapeur et de l'eau de fonte. Un panache de bas niveau de cendres volcaniques et de gaz se poursuit probablement et a été observé par des pilotes, ainsi que sur des caméras Web et des images satellite pendant les périodes de temps clair au cours de la dernière journée. Le panache de cendres et de gaz était inférieur à 10 000 pieds asl hier et n'a pas été observé dans des conditions nuageuses pendant la nuit ou ce matin. Le panache s'est étendu jusqu'à 150 km (93 miles) au nord-est hier après-midi, mais les chutes de cendres sont principalement confinées à la caldeira sommitale près de l'évent. Aucune chute de cendres n'a été signalée dans les communautés voisines. 

Source : AVO

Veniaminof - 07.03.2021 / 07h29 UTC - DOC . Planet via AVO

Veniaminof - 07.03.2021 / 07h29 UTC - DOC . Planet via AVO

Dans la Péninsule de Reykjanes, vers 5 h 20 le 9 mars 2021, une activité sismique accrue a été détectée dans la partie la plus méridionale du passage de magma sous Fagradalsfjall. Une impulsion de trémor a été détectée à peu près au même moment et a duré jusqu'à environ 7 heures du matin. Cela signifie probablement que le passage du magma se développe vers le SO. Depuis lors, il y a eu une activité régulière de petits tremblements de terre.

 


Les dernières images satellites, mesures GPS et modèles indiquent tous que le flux de magma a diminué depuis le début de la semaine dernière. Pourtant, le magma est proche de la surface et nous devons continuer à supposer qu'une éruption pourrait se produire. Si le passage du magma continue de croître au cours des prochains jours et semaines, nous pourrions également nous attendre à des ondes de tremblement de terre similaires à celle du week-end, qui était suffisamment puissante pour déstabiliser les habitants de Grindavík.

 

Les experts supposent toujours que l'un des quatre scénarios est le plus probable:
- L'activité sismique diminuera dans les jours ou semaines à venir
- L'activité augmentera avec des tremblements de terre plus importants, jusqu'à M6 par Fagradalsfjall
- Un tremblement de terre de jusqu'à M6,5 proviendra de Brennisteinsfjöll.
- L'intrusion de magma à Fagradalsfjall se poursuit, conduisant ...
soit à un flux de magma diminuant, avec refroidissement du magma et son durcissement, soit à une éruption fissurale et une coulée de lave qui ne menaceront probablement pas les zones habitées.

Péninsule de Reykjanes - La ligne rouge marque l'intrusion de magma (dike) sous la zone entre Fagradalsfjall et Keilir. Les zones grises indiquent les endroits où les tremblements de terre dus au relâchement de la tension peuvent se produire - Doc. OMI 09.03.2021 via Kristín Jónsdóttir

Péninsule de Reykjanes - La ligne rouge marque l'intrusion de magma (dike) sous la zone entre Fagradalsfjall et Keilir. Les zones grises indiquent les endroits où les tremblements de terre dus au relâchement de la tension peuvent se produire - Doc. OMI 09.03.2021 via Kristín Jónsdóttir

A 23h01, un séisme de M4.0 s'est produit à Fagradalsfjall, quelques minutes plus tard, un autre de M3.7 a suivi. Ils ont été ressentis dans le sud-ouest de l'Islande.

À 18h45 la nuit dernière, la fréquence des tremblements de terre mineurs a augmenté mais aucun signe de trémor volcanique n'a été détecté. Quelques séismes de magnitude supérieure à M3.0 ont été détectés au cours de cette activité, le plus grand un M3.4 à 20h40.

 

Sources : IMO, Iceland Review, Icelandic volcanoes, mbls

Péninsule de Reykjanes - localisation et magitude des séismes au 10.03.2021 / 08h25 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magitude des séismes au 10.03.2021 / 08h25 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magitude des séismes au 10.03.2021 / 08h25 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magitude des séismes au 10.03.2021 / 08h25 - Doc. IMO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog