Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie

Neuvième paroxysme en deux semaines à l'Etna, ... à partir de 00h20 UTC, une reprise de la faible activité strombolienne au SEC est observée. Une légère augmentation de l'amplitude moyenne du trémor volcanique est observée. L'activité infrasonore montre également une augmentation du nombre d'événements. Les emplacements des tremblements indiquent un déplacement de la source vers le SEC.

Etna  - 04.03.2021 / 00h20 UTC -  une reprise de faible activité strombolienne est observée au SEC - webcam INGV OE

Etna - 04.03.2021 / 00h20 UTC - une reprise de faible activité strombolienne est observée au SEC - webcam INGV OE

A partir de 01h00 UTC, il y a une augmentation de l'activité strombolienne au SEC, accompagnée par l'émission de cendres qui se dispersent rapidement dans l'atmosphère vers le NE. Dans le même temps, le cratère de la Voragine montre également une activité strombolienne animée avec des explosions épisodiques qui dépassent le niveau du bord du cratère.

Etna- 04.03.2021 / 01h20 - à partir de 01h UTC, une augmentation de l'activité strombolienne du SEC est observée  - webcam INGV

Etna- 04.03.2021 / 01h20 - à partir de 01h UTC, une augmentation de l'activité strombolienne du SEC est observée - webcam INGV

Selon un schéma d'étapes désormais classique, l'activité strombolienne au CSE a progressivement augmenté et pour passer à environ 02:20 UTC à une fontaine de lave. Dans le même temps, on observe une nouvelle augmentation progressive de l'amplitude du trémor volcanique, dont la source est située en correspondance avec le SEC à près de 3000 m.

Puis à partir de 03h05 UTC, un débordement de lave peut être observé du SEC vers la Valle del Bove.

Etna  - coulée de lave à partir de 03h05 UTC le 04.03.2021   - INGV

Etna - coulée de lave à partir de 03h05 UTC le 04.03.2021 - INGV

Etna - panache à 12 km de hauteur - photo Boris Behncke 04.03.2021

Etna - panache à 12 km de hauteur - photo Boris Behncke 04.03.2021

A partir de 02:50 UTC, il y a une diminution de l'amplitude du trémor qui se situe à un niveau moyen; à partir de 03h15, il y a aussi une diminution de l'activité infrasonore, à la fois dans la fréquence d'apparition et dans l'amplitude des signaux.A 04h15, l'activité strombolienne au CSE est également significativement réduite tandis que le débordement de lave vers la Valle del Bove reste actif.

 

 Etna - trémor au 04.03.2021 / 04h10 - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 04.03.2021 / 04h10 - Doc. INGV OE

Etna  - 04.03.2021 / 06h41 - reaugmentation du trémor à partir de 06h00 UTC - webcam INGV

Etna - 04.03.2021 / 06h41 - reaugmentation du trémor à partir de 06h00 UTC - webcam INGV

L ' Institut national de géophysique et de volcanologie, Observatoire de l'Etna, annonce qu'à partir de 06h00 UTC environ, le trémor a commencé à remonter, retournant à un niveau élevé, tandis que l'activité intrasonique reste faible. La petite coulée continue d'être alimentée par une bouche ouverte à la base orientale du CSE qui montre une activité de spattering. L ' activité continue aussi aux autres cratères sommitaux.

 

Source : INGV OE

 Pacaya  - 03.03.2021 - photo Luis Alejandro Fuentes / via Conred

Pacaya - 03.03.2021 - photo Luis Alejandro Fuentes / via Conred

 Pacaya - activité du 03.03.2021 / 08h43 - Doc.  W.Chigna / Insivumeh - Conred - Univ. Bristol

Pacaya - activité du 03.03.2021 / 08h43 - Doc. W.Chigna / Insivumeh - Conred - Univ. Bristol

Pacaya  - effusion le 03.03.2021 / 10h10  - W.Chigna  / Insivumeh - Conred - Univ. Bristol

Pacaya - effusion le 03.03.2021 / 10h10 - W.Chigna / Insivumeh - Conred - Univ. Bristol

Au Pacaya / Guatemala, le niveau d'activité volcanique est en hausse importante.

Des explosions stromboliennes fortes expulsent des matériaux balistiques à 800 mètres au dessus du cratère Mackenney (voir carte des possibles retombées balistiques), et développent un panache de cendres et gaz à 5.500 m. asl.

La dispersion des cendres se fait vers l'ouest sur plus de 170 km.et impacte les communautés d'El Rodeo, Rl Patrocinio, Los Jazmines, el Cedro, San Francisco de Sales, Calderas y San vincente Pacaya.

La coulée de lave atteint 400 mètres sur le flanc sud.

 

Sources : Insivumah, Conred, Univ. Bristol

Pacaya - carte des possibles retombées balistiques au 03.03.2021 - Doc. Insivumeh

Pacaya - carte des possibles retombées balistiques au 03.03.2021 - Doc. Insivumeh

 Pacaya de la ferme El Pedregal, Los Pocitos, Villa Canales le 04.03.2021 - photo Conred

Pacaya de la ferme El Pedregal, Los Pocitos, Villa Canales le 04.03.2021 - photo Conred

Dans la Péninsule de Reykjanes, une impulsion de trémor a été détectée à 14h20 le 3 mars 2021, et a été observée dans la plupart des stations sismiques d'Islande. L'impulsion est située près de Litli-Hrutur, à mi-chemin entre Keilir et Fagradalsfjall .

Des signaux similaires ont été observés menant à des éruptions, mais aucune éruption n'a été confirmée. L'OMI travaille sur une analyse plus approfondie de la pulsion de trémor.

Péninsule de Reykjanes - pulsion de trémor le 03.03.2021 / 14h21 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - pulsion de trémor le 03.03.2021 / 14h21 - Doc. IMO

Un essaim de tremblements de terre intense a commencé sur la péninsule de Reykjanes le 24 février avec un tremblement de terre M5.7 et M5.0. Depuis lors, deux tremblements de terre sur M5.0 ont été détectés. Ils se sont produits les 27 février et 1er mars. Environ 18 000 tremblements de terre ont été détectés dans la région depuis le début de l'activité.

 

Environ 1700 tremblements de terre ont été détectés depuis 00h. le 3 mars, le plus grand d'une magnitude de 4,1 à. 02h12, mais la plupart des tremblements de terre de cet après-midi sont plus petits, mais le plus grand ce soir à 20h17 était de 3,8.

A 16h20, les mesures ne donnent pas d'indications claires sur si et quand le magma atteindra la surface. Les experts du Bureau météorologique effectuent actuellement des vols de surveillance pour voir si des dépressions de limon se forment dans la zone, ce qui indique que le magma est très peu profond.

Par mesure de précaution pour les voyages aériens nationaux et internationaux, le code couleur de l'aviation volcanique de la péninsule de Reykjanes a été élevé du jaune (troubles élevés) à l'orange (troubles accrus). L'alerte orange représente le troisième niveau le plus élevé, le rouge étant réservé à une éruption volcanique imminente ou en cours.
 

 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 0303.2021 / 18h20 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 0303.2021 / 18h20 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 0303.2021 / 18h20 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 0303.2021 / 18h20 - Doc. IMO

Aujourd'hui 4 mars à 00h59, un tremblement de terre M4.1 a été détecté à 1,4 km au SE de Fagradalsfjall. La majeure partie de l'activité depuis minuit s'est déroulée près de Fagradalsfjall et a dérivé un peu vers le sud-ouest par rapport à hier. L'activité des tremblements de terre et des tremblements de terre a un peu diminué pendant la nuit, mais a de nouveau augmenté vers 05. 15-20 tremblements de terre au-dessus de M3.0 ont été détectés depuis minuit.

Péninsule de Reykjanes - zone de possible extension des coulées de lave à partir d'une fissure de 2 km. de longueur près de Fagradalsfjall – Doc. IMO 03.03.2021

Péninsule de Reykjanes - zone de possible extension des coulées de lave à partir d'une fissure de 2 km. de longueur près de Fagradalsfjall – Doc. IMO 03.03.2021

Reykjanes  - La localisation d'une potentielle éruption sur la Péninsule de Reykjanes est dans une zone inhabitée, mais le SO2 émis pourrait causer des problèmes dans les villes et villages voisins – Carte IMO

Reykjanes - La localisation d'une potentielle éruption sur la Péninsule de Reykjanes est dans une zone inhabitée, mais le SO2 émis pourrait causer des problèmes dans les villes et villages voisins – Carte IMO

La zone étant inhabitée, les éruptions volcaniques potentielles ne menaceront probablement pas les colonies ; la zone de Kelir a cependant été bouclée. Par contre, si éruption il y a, le dioxyde de soufre pourrait impacter les populations tant sur la Péninsule de Rekjanes qu'à Reykjavik.

 

Sources : IMO, ISOR & mbls

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog