Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Soufrière de St. Vincent  - hot spot sur cette image Sentinel-2 du 23.04.221 - Doc. Copernicus / ESA via  CDEMA - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - hot spot sur cette image Sentinel-2 du 23.04.221 - Doc. Copernicus / ESA via CDEMA - un clic pour agrandir

L'activité sismique à La Soufrière de St Vincent est restée faible depuis le tremblement associé à l'explosion et dégagement de cendres vers midi le 22 avril.
Au cours des dernières 24 heures, seuls quelques tremblements de terre hybrides et volcano-tectoniques de longue période ont été enregistrés et il n'y a eu aucun autre tremblement de terre.
Depuis la dépressurisation initiale constatée immédiatement après la phase explosive du 9 avril, le réseau GPS continu a enregistré une diminution des taux globaux de mouvement.
L'éruption se poursuit : un « hot spot » est visible sur une image Sentinel-2 (Doc. Raphael Grandin, IPGP) ; son schéma d'activité sismique au cours des derniers jours est typique de la croissance et la destruction des dômes de lave.
Des explosions accompagnées de chutes de cendres, d'une ampleur similaire ou supérieure, peuvent se produire avec peu ou pas d'avertissement.
Le volcan est au niveau d'alerte Rouge.

 

Sources  : UWI-SRC Mise à jour scientifique La Soufrière, St.VIncent - 24/04/21 18h00 & CDEMA

Soufrière de St. Vincent - Destruction totale des fermes sur Richmond mountain su la route de Trinity Falls - photo Toosie 23.04.2021  / UWI-SRC

Soufrière de St. Vincent - Destruction totale des fermes sur Richmond mountain su la route de Trinity Falls - photo Toosie 23.04.2021 / UWI-SRC

Soufrière de St. Vincent - Destruction totale des fermes sur Richmond mountain - notez l'épaisseur de cendres durcies sur le toit -photo Toosie 23.04.2021 / UWI-SRC

Soufrière de St. Vincent - Destruction totale des fermes sur Richmond mountain - notez l'épaisseur de cendres durcies sur le toit -photo Toosie 23.04.2021 / UWI-SRC

Des précisions sur l'éruption dans la pénisule de Reykjanes et les champs éruptifs dans Geldingadalur et Meradalur, avec une vue aérienne par Volcano Chaser du site de l'éruption, avec l'état actuel de l'activité des fissures. Keilir est visible à l'extrême gauche.
La photo est prise le 20 avril, mais rien de majeur n'a changé depuis.

Péninsule de Reykjanes - 20.04.2021 - Vue aérienne du site de l'éruption avec l'état actuel de l'activité des fissures. Keilir est visible à l'extrême gauche. - photo Volcano chaser via Oroapuls - un clic pour agrandir

Péninsule de Reykjanes - 20.04.2021 - Vue aérienne du site de l'éruption avec l'état actuel de l'activité des fissures. Keilir est visible à l'extrême gauche. - photo Volcano chaser via Oroapuls - un clic pour agrandir

Decription de la photo Volcano Chaser :

Fissure 1.
Ouverte à 20h45 le 19 mars. Deux évents sont toujours actifs, même si l'activité a chuté régulièrement au cours des 10 derniers jours. L'évent nord alimente le champ de lave de Geldingadalir, qui s'épaissit et se développe vers l'ouest et le sud principalement avec de petits évents éphémères qui s'ouvrent au bord du champ lui-même.

Fissure 2 - Inactive.
Ouvertz vers 11h45 le 05 avril - L'éruption a cessé le 18 avril.
L'activité au niveau de la fissure 2 a diminué juste avant l'ouverture de la fissure 5, mais elle a baissé plus régulièrement entre le 16 et le 17 avril. Plus aucune activité n'a été observée depuis le soir du 18 avril.

Fissure 3.
Ouverte à 00h00 du 07 avril.
L'activité ici a augmenté en fin d'après-midi du 13 avril. Depuis, il est devenu assez stable.

Fissure 4 - Inactive.
Ouverte à 03:13 du 10 avril - L'éruption a cessé le 13 avril. L'activité ici a soudainement diminué 45 minutes avant l'ouverture de la fissure 5. Dans la soirée du 13 avril, aucune activité n'était plus visible.

Fissure 5S (sud) -
Ouverte à 08h37 le 13 avril. L'activité ici a été assez stable au cours des 10 derniers jours, avec des fluctuations mineures. Au cours des 24 premières heures, la fissure a fusionné dans deux évents principaux, tous deux toujours actifs. L'évent inférieur produit la coulée de lave qui s'étend vers l'est, hors de Geldingadalir.

Fissure 5N (Nord) -
Ouverte à 08h51 le 13 avril. C'est la fissure que la plupart des gens aiment appeler «fissure 6». À mon avis, c'est un segment de la fissure 5, ouvert dans le même épisode fissural.
La fissure a fusionné dans un évent principal au cours des premières 24 à 36 heures et elle est assez stable depuis qu'elle a commencé à éclater.

Péninsule de Reykjanes - sismicité at autres paramètres au 22.04.2021 / 13h30 -  Doc. Un.Iceland

Péninsule de Reykjanes - sismicité at autres paramètres au 22.04.2021 / 13h30 - Doc. Un.Iceland

Nouveaux résultats sur la composition chimique du magma ...
La composition chimique du magma qui éclate à Geldingadalur et s'écoule vers Meradalur a changé au fil du temps.

Maintenant, plus d'un mois s'est écoulé depuis le début de l'éruption, le rapport des composés K2O / TiO2 dans le magma a augmenté.
Ces changements sont considérés comme indiquant que le magma qui émerge maintenant provient d'une profondeur encore plus grande dans le manteau terrestre que celui qui est venu au début de l'éruption. Ce changement est également considéré comme indiquant que le magma a été formé par une fusion plus petite du manteau, par rapport au magma apparu au début de l'éruption volcanique.

Nouveaux résultats sur les émissions de gaz de la coulée de lave:
Les émissions de gaz sont estimées à partir de la coulée de lave. C'est similaire à ce qu'il a été, 4 000 à 6 000 tonnes / jour de CO2, 2 000 à 3 000 tonnes / jour de SO2 et 4 à 5 tonnes / jour d'acide fluorique.

 

Source: Edward Marshall, scientifique au Département des sciences de la Terre, Université d'Islande.

http://jardvis.hi.is/eldgos_i_fagradalsfjall

Pacaya  - dégazage au cône Mackenney et coulée de lave toujors chaude / rougeoyante - image Sentinel-1 bands 12,11,8A du 19.04.2021 / 16h18 - un clic pour agrandir

Pacaya - dégazage au cône Mackenney et coulée de lave toujors chaude / rougeoyante - image Sentinel-1 bands 12,11,8A du 19.04.2021 / 16h18 - un clic pour agrandir

La phase éruptive qui a débuté au Pacaya le 5 février 2021a pris fin, d'après l'Insivumeh.

Du 5 février à la mi-mars, le comportement du volcan fut principalement explosif, avec émission de cendres et lapilli affectant les communautés environnantes.

A partir du 20 mars, suite à l'ouverture d'une fissure sur le flanc sud-ouest, l'activité est devenue plus effusive : les coulées de lave ont atteint les communautés d'El Patrocinio et El Rodeo.

 

L'activité sismique associé à l'effusion de lave est en diminution depuis le 16 avril. Les coulées de lave, dont la plus longue s'est allongée sur environ 3.800 m. de longueur, ne montrent plus de progression dans aucune direction ; la lave s'est solidifiée à 450 mètres des premières maisons, et reste chaude, avec des fumerolles de dégazage.

Le cratère Mackenney ne présente plus qu'un panache de dégazage (vapeur d'eau et dioxyde de soufre), contenant peu de cendres, à une hauteur de 3.000 m. asl. et quelques faibles explosions sporadiques.

 

Source : Insivumeh

 Sakurajima  - 25.04.2021  / 01h12 - webcam  JMA

Sakurajima - 25.04.2021 / 01h12 - webcam JMA

Une explosion s'est produite au cratère Minamidake du Sakurajima ce 25 avril à 01h09, accompagnée d'un panache qui s'est élevé à 2.300 m. au dessus du bord du cratère, et d'abord décrite comme générant une coulée pyroclastique vers le sud-ouest.

Une enquête de terrain menée par l'équipe mobile du JMA n'a trouvé aucune trace de cet écoulement pyroclastique, ni de changement particulier autour du cratère sommital.

Le niveau est à 3 / restrictions d'entrée dans les zones dangereuses telles que les interdictions d'escalade et les restrictions d'escalade.

 

 

Source : JMA / Observatoire météorologique local de Kagoshima

 Sakurajima / caméra de surveillance Kaigata le panache éruptif s'est élevé à 2300 m au-dessus du bord du cratère et s'est écoulée vers le sud-ouest. Flux pyroclastique du cratère vers le côté sud-ouest (non confirmé par les visites sur le terrain) – Doc. JMA

Sakurajima / caméra de surveillance Kaigata le panache éruptif s'est élevé à 2300 m au-dessus du bord du cratère et s'est écoulée vers le sud-ouest. Flux pyroclastique du cratère vers le côté sud-ouest (non confirmé par les visites sur le terrain) – Doc. JMA

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog