Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement  - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement (dans l'encadré à gauche) - webcam Geldingadalur / RUV

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement (dans l'encadré à gauche) - webcam Geldingadalur / RUV

La lave commence à couler de Geldingadalur à l'est en direction de Meradalur. Vers 7 heures le 17 avril, elle était à 235 mètres à l'est du col.

À partir de trois heures le 17 avril, il a été confirmé qu'une nouvelle ouverture de fissure s'était formée sur les sites d'éruption. Il s'agit d'une petite ouverture située sur un champ de lave et à proximité d'un autre cratère de la région. Cette nouvelle ouverture ne changera probablement pas grand-chose à la progression de l'éruption.

Le volcanologue Þorvaldur Þórðarson dit qu'il est possible que des fissures qui dégazent soient le signe qu'une nouvelle fissure éruptive se forme. L'autre possibilité est que dans certains cas, il se pourrait que la lave en fusion entre en contact avec le substrat imbibé d'eau. Si cela se produit, l'eau dans la boue bout en dessous, se dilate très rapidement et provoque ce qu'on appelle une éruption artificielle

 

Sources : IMO, RUV, mbls, Jarðsöguvinir - Friends of Historical Geology

Geldingadalur - la  coulée de lave passe le col vers Meradalur -  photo 16.04.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

Geldingadalur - la coulée de lave passe le col vers Meradalur - photo 16.04.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

D'après l'UWI, l'essaim sismique longue période (LP) accompagné d’événements hybrides se poursuit à La Soufrière de St. Vincent. La fréquence de ces séismes a chuté de manière significative vers 20 heures le 16 avril et est restée quasiment constante depuis lors.

Une image du nouveau cratère a pu être établie sur base de l'analyse de photos : il mesure 900 mètres nord-sud et 750 m. est-ouest, pour une profondeur d'une centaine de mètres. Le nouveau cratère semble contenir plusieurs évents, mais un seil a été clairement identifié. A l'est du nouveau cratère, un vaste rempart de tephraatteindrait 75 m. d'épaisseur. ( Interpretation: Adam Stinton, UWI-SRC/MVO. Image: provided to UWI-SRC by Raphael Grandin of IPGP. )

 

L'éruption se poursuit, sans explosion pour le moment. L'alerte rouge reste en vigueur.

Source : UWI-SRC

 

Soufrière de St. Vincent - nouveau cratère au 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - nouveau cratère au 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 /  14h41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image fournie par Raphael Grandin / IPGP.

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 / 14h41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image fournie par Raphael Grandin / IPGP.

Soufrière de St. Vincent - sismicité au 18.04.2021 - explosions : triangle rouge- Doc. UWI

Soufrière de St. Vincent - sismicité au 18.04.2021 - explosions : triangle rouge- Doc. UWI

Au Piton de La Fournaise, l'éruption se poursuit, avec un trémor relativement stable.

L'activité des fontaines de lave continue, principalement au cône principal en amont.

La lave se focalise sur le plateau en aval du site éruptif, avec la mise en place de tunnels montrant de nombreuses résurgences.

Au cours des dernières 24 heures, 10 séismes VT sous les cratères sommitaux ont été enregistrés.

Les débits moyens de lave , estimés à partir des flux de dioxyde de soufre le 16 avril sont de l'ordre de 8,3 m³/s, en baisse par rapport au pic du 13 avril.

Piton de La Fournaise - la coulée stagne , avec une activité en tunnels de lave - photo OVPF 16.04.2021

Piton de La Fournaise - la coulée stagne , avec une activité en tunnels de lave - photo OVPF 16.04.2021

Les prélèvements de lave effectués sur le site éruptif le 11 avril dernier par les équipes de l’OVPFIPGP ont pu être analysés à l’IPGP à Paris et à l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont Ferrand (OPGC-LMV). Des échantillons pyroclastiques émis par les fontaines de lave avaient été échantillonnés à proximité du cône principal, et les laves avaient été échantillonnées en aval de la fracture éruptive.

Les dépôts pyroclastiques des fontaines de lave sont entièrement constitués de ponces de type « golden ». Cette variété de ponce est caractérisée par des vésicules millimétriques organisées autour de grandes vésicules centrales centimétriques. Leur vésicularité atteint des valeurs très élevées jusqu’à 86% vol% avec 10 à 20% de vésicules isolées (non connectées entre elles).

Piton de La Fournaise - Lapilli de ponces de type « golden » émis par les fontaines de lave le 11 avril 2021 avec peu de particules fines  formées par des grains légèrement allongés et de rares cheveux de Pelé  - Doc. OVPF.

Piton de La Fournaise - Lapilli de ponces de type « golden » émis par les fontaines de lave le 11 avril 2021 avec peu de particules fines formées par des grains légèrement allongés et de rares cheveux de Pelé - Doc. OVPF.

L’analyse minéralogique indique la présence, en ordre décroissant de plagioclase, pyroxène et olivine. La proportion d’olivine est plus faible dans les coulées et plus importante dans les projections. L’abondance en plagioclase et pyroxène traduit des températures dans l’ensemble relativement faibles et une nature globalement évoluée des magmas émis. Les laves sont riches en microcristaux (44 %) alors que les produits pyroclastiques sont beaucoup plus vitreux (quelques pourcents de micro cristaux).

Un rapport plus détaillé sur ces analyses sera joint au bulletin mensuel de l’OVPF-IPGP.

 

Source : OVPF

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog