Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

A l'Etna, le 27 mai à partir d'environ 07h40 UTC, il y a une augmentation progressive de l'amplitude moyenne du trémor volcanique dont les valeurs ont atteint des niveaux élevés vers 10h50 UTC. Le centre de gravité des sources de trémor volcanique est situé dans la zone du cratère sud-est à une altitude d'environ 3000 m d'altitude.

Des cendres sont produites par un forte activité explosive en cours au cratère sud-est. Les mauvaises conditions de visibilité ne permettent pas d'observer les explosions, tandis que l'on observe la matière chaude produite qui recouvre abondamment les côtés du cône. Sur la base du modèle de prévision, le nuage éruptif produit par l'activité en cours se disperse dans la direction ESE.

Etna - 27.05.2021 - l'activité du sommet reste masquée par la couverture nuageuse; le nuage de cendres dépasse celle-ci et témoigne de la forte activité strombolienne - photo INGV

Etna - 27.05.2021 - l'activité du sommet reste masquée par la couverture nuageuse; le nuage de cendres dépasse celle-ci et témoigne de la forte activité strombolienne - photo INGV

Etna - 27.05.2021 - seules traces de la forte activité :  la chaleur des matériaux retombés sur le cône, respectivement à 12h27, 12h57 et 15h - Webcam therm. INGV - un clic pour agrandir les vignettes
Etna - 27.05.2021 - seules traces de la forte activité :  la chaleur des matériaux retombés sur le cône, respectivement à 12h27, 12h57 et 15h - Webcam therm. INGV - un clic pour agrandir les vignettesEtna - 27.05.2021 - seules traces de la forte activité :  la chaleur des matériaux retombés sur le cône, respectivement à 12h27, 12h57 et 15h - Webcam therm. INGV - un clic pour agrandir les vignettes

Etna - 27.05.2021 - seules traces de la forte activité : la chaleur des matériaux retombés sur le cône, respectivement à 12h27, 12h57 et 15h - Webcam therm. INGV - un clic pour agrandir les vignettes

A partir d'environ 12h50 UTC, malgré la présence d'une couverture nuageuse dans la zone du sommet, il a été observé que l'activité strombolienne au cratère sud-est s'est intensifiée, passant vraisemblablement à une fontaine de lave. Il n'a pas été possible d'estimer la hauteur du nuage éruptif qui, selon le modèle de prévision, se dispersait dans la direction ESE. Des chutes de cendres au sol ont été signalées à Giarre, Milo et Fornazzo.

A partir d'environ 13h00 UTC, on observe une diminution de l'amplitude moyenne du trémor volcanique, dont les valeurs tombent actuellement aux niveaux moyens.

 

Source : INGV

Etna - les variations du trémor au 28.05.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - les variations du trémor au 28.05.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Ce jeudi 27 mai 2021 à partir de 06h40 TL, la station sismique SAGA du volcan Sangay en Equateur enregistre un signal de trémor probablement lié à l'activité éruptive du volcan. L'amplitude du signal est faible par rapport aux impulsions les plus actives de la période éruptive actuelle du volcan. Par conséquent, il y a une faible probabilité de chute de cendres dans les zones entourant le volcan, principalement dans la province de Chimborazo.

L'IG-EPN continue de surveiller l'événement et informe de 9 explosions ce 27 mai, 5 épisodes de trémor d'emission , confirmés par le VAAC Washington avec des panaches à max. 2670 mètres au dessus du cratère, dérivant vers l'ouest et le sud-ouest, et 4 séismes LP

 

Sources : IGEPN et VAAC Washington / satellite GOES

Sangay - 27.05.2021 / 12h10 UTC - Doc. NOAA / GOES-16 ABI

Sangay - 27.05.2021 / 12h10 UTC - Doc. NOAA / GOES-16 ABI

Eruption du Nyiragongo : Les données actuelles de sismicité et de déformation du sol continuent d'indiquer la présence de magma sous la zone urbaine de Goma avec extension sous le lac Kivu. La sismicité reste élevée et continue de migrer vers le sud et la déformation de surface est toujours enregistrée par le réseau GPS et InSAR. Ces observations sont cohérentes avec la propagation continue du magma en profondeur vers le sud. En raison du drainage partiel du lac de lave associé à l'effondrement continu du cratère à l'intérieur du sommet du Nyiragongo, des retombées de cendres peuvent à nouveau se produire. Les données sur la stabilité du lac Kivu ne montrent actuellement aucun changement significatif. (Georiska Africa Museum)

L'affaissement du cratère est courant pendant / après les éruptions de flanc des volcans basaltiques, comme au Nyiragongo où le cratère s'était effondré quelques jours après l'éruption de janvier 2002. (communication de Simon Carn / photo J.Durieux)

 

Sources : 

- Georiska Africa Museum - lien

AGU – Journal og Geophysical Reseach - January 2002 volcano-tectonic eruption of Nyiragongo volcano, Democratic Republic of Congo – By D.Tedesco & al.- lien

Nyiragongo - 25-26.05.2021 - contours de la lave et évents / fissures - Doc. USGS / GOV / Digital Globe.

Nyiragongo - 25-26.05.2021 - contours de la lave et évents / fissures - Doc. USGS / GOV / Digital Globe.

Nyiragongo - le cratère après l'éruption - photo J. Durieux mars 2002

Nyiragongo - le cratère après l'éruption - photo J. Durieux mars 2002

Nyiragongo - communiqué du ERCC / Communauté européenne du 27.05.2021

Nyiragongo - communiqué du ERCC / Communauté européenne du 27.05.2021

A La Soufrière de St. Vincent, une vapeur persistante est observable depuis l'observatoire une fois que la couverture nuageuse est suffisamment élevée.
Les anomalies thermiques continuent d'être détectées par le système d'alerte NASA FIRMS. Celles-ci persistent depuis l'explosion du 22 avril.
Ils indiquent qu'il y a une source de chaleur dans le cratère et proviennent très probablement d'un petit corps de magma restant, près du fond du cratère Summit.
Le volcan continue d'être en état d'agitation. L'escalade de l'activité peut toujours avoir lieu avec peu ou pas d'avertissement.
Le volcan est au niveau d'alerte Orange.

 

Sources : UWI-SRC & St. Vincent and the Grenadines

La Soufrière de St. Vincent - le cratère et ses dômes avant l'éruption explosive ( photo Prof. Robertson 01.04.2021) et après l'éruption explosive, présentant un dégazage toujours actif  (photo Miranda Medford vis UWI 23.05.2021) - un clic pour agrandir
La Soufrière de St. Vincent - le cratère et ses dômes avant l'éruption explosive ( photo Prof. Robertson 01.04.2021) et après l'éruption explosive, présentant un dégazage toujours actif  (photo Miranda Medford vis UWI 23.05.2021) - un clic pour agrandir

La Soufrière de St. Vincent - le cratère et ses dômes avant l'éruption explosive ( photo Prof. Robertson 01.04.2021) et après l'éruption explosive, présentant un dégazage toujours actif (photo Miranda Medford vis UWI 23.05.2021) - un clic pour agrandir

 La Soufrière  - dépôts retravaillés le long de la Leeward coast. - photo Nadia Huggins 25.05.2021 / via NEMO

La Soufrière - dépôts retravaillés le long de la Leeward coast. - photo Nadia Huggins 25.05.2021 / via NEMO

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog