Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Fuego - image Landsat8 bands 7,6,2 du 16.05.2021  / USGS & Nasa - Doc.Insivumeh

Fuego - image Landsat8 bands 7,6,2 du 16.05.2021 / USGS & Nasa - Doc.Insivumeh

Des explosions modérées à fortes sont rapportées au Fuego, au rythme de 10 à 14 par heure, accompagnées de panaches de cendres à 4500-4800 m. asl. se dispersant vers l'ouest et le sud-ouest sur 15 km. Des chutes de cendre sont observées e.a. dans les zones de Moralia, Santa Sofiia, et Panimache.

Depuis le cratère, des avalanches de blocs se dirigent vers les principales barrancas.

En raison des pluies fortes, des lahars peuvent aussi affecter ces drainages

 

Source : Insivumeh 16 mai 2021

 Fagradalsfjall éruption - image Landsat 8 -Nasa Earth observ. / 16.05.2021  - Dans ce document en fausses couleurs, le bleu représente l'évent, le vert l'étang / la rivière de lave et la coulée de lave active jaune-orange. Doc. via Ingibjörg Jónsdóttir -University of Iceland - un clic pour agrandir les photos.

Fagradalsfjall éruption - image Landsat 8 -Nasa Earth observ. / 16.05.2021 - Dans ce document en fausses couleurs, le bleu représente l'évent, le vert l'étang / la rivière de lave et la coulée de lave active jaune-orange. Doc. via Ingibjörg Jónsdóttir -University of Iceland - un clic pour agrandir les photos.

Ce16.5.2021, l'orbite du satellite LANDSAT-8 USGS et de la NASA a couvert la péninsule de Reykjanes et une très bonne image a été obtenue des sites d'éruption à Geldingadalur.

Le scanner à bord du satellite est sensible à de nombreuses longueurs d'onde, ce qui permet aux utilisateurs de visualiser diverses propriétés de la surface de la Terre. En regardant en particulier le rayonnement central et proche infrarouge, il est possible de faire la distinction entre les cratères, les coulées de lave, les bords de lave active et d'autres surfaces. La photo d'aujourd'hui montre clairement l'intensité de l'activité à Geldingadalur, dans la vallée «anonyme» et à Meradalur.
Les lignes fines montrent également les changements majeurs au cours de la semaine dernière.

Fagradalsfjall / Geldingadalur - 16.05.2021 / 21h30  - webcam_langihryggur N

Fagradalsfjall / Geldingadalur - 16.05.2021 / 21h30 - webcam_langihryggur N

Fagradalsfjall / Geldingadalur - 17.05.2021 / 06h30  - webcam_langihryggur N

Fagradalsfjall / Geldingadalur - 17.05.2021 / 06h30 - webcam_langihryggur N

Il y a une nouvelle cassure de surface dans la partie nord de Geldingadalir, apparue par une fente d'inflation vers 9 heures du matin et qui, au début, s'est développée assez rapidement. La fente d'inflation a commencé à se former la nuit dernière, mise en évidence par de la lave rougeoyante, et démontre qu'il y a de la lave en fusion sous la surface de lave solidifiée à Geldingadalir. Ce noyau de lave en fusion est probablement entretenu par la lave alimentée par une fontaine qui déferle à travers la brèche SW dans les remparts du cratère au cours de chaque épisode de fontaine.

Un débordement de la coulée de lave est orienté vers le sud depuis la principale rivière de lave, et s'est écoulé depuis dans la partie sud de Geldingadalir. L'avancée de cette branche de lave a considérablement augmenté au cours des deux derniers jours - peut-être en réponse aux barrages de lave qui ont été érigés à l'extrémité sud de la «Vallée sans nom»? L'édification du barrage se poursuit.

Vers 17h 47 le 16 mai, un effondrement de la paroi interne du cratère actif a pu être observé, souligné par un petit panache plus foncé.

 

Source : Univ. Iceland

Langila - hot spot du 03.05.2021 - image Sentinel-2 bands 12,11,4

Langila - hot spot du 03.05.2021 - image Sentinel-2 bands 12,11,4

En Papouasie Nouvelle-Guinée, le VAAC Darwin a rapporté un panache de cendres au volcan Langila le 15 mai à une altitude de vol 070 , soit environ 2.100 mètres (basé sur des images Himawari-8).

Le code aviation est orange.

De fréquentes éruptions explosives légères à modérées avec des émissions de cendres et des coulées de lave ont été enregistrées depuis le 19ème siècle à partir de trois cratères actifs au sommet de Langila, qui est un groupe de quatre petits cônes composites basaltiques-andésitiques qui se chevauchent à la pointe ouest de la Nouvelle-Bretagne.

Les images thermiques satellitaires et les données thermiques MODIS suggèrent depuis 2018 une activité continue jusqu'à ce jour. (GVP : 22 oct.2015 – continuant au 6mai 2021)

 

Sources : VAAC Darwin et Global Volcanism Program

 Piton de La Fournaise - 07.05.2021 / 10h17 -  webcam pano zoom - OVPF - un clic pour agrandir les photos.
 Piton de La Fournaise - 07.05.2021 / 10h17 -  webcam pano zoom - OVPF - un clic pour agrandir les photos.

Piton de La Fournaise - 07.05.2021 / 10h17 - webcam pano zoom - OVPF - un clic pour agrandir les photos.

Au Piton de La Fournaise, l’amplitude du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface) poursuit sa lente décroissance initiée depuis le 2 mai.

Les images des caméras de l’OVPF et de l’OVPF/IRT de ces dernières 24h montrent que :

les deux cônes sont toujours actifs avec un fort dégazage ;

-  l’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnels et ce jusqu’à la limite supérieure des grandes pentes, où des résurgences de lave sont parfois visibles en surface ;

 - le front de coulée ne progresse que très lentement dans les Grandes Pentes.

Sur les dernières 24 heures, 2 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés, localisés à l’aplomb des cratères sommitaux.

Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse en champ lointain (région des Plaines). Une légère tendance à l’inflation de la zone sommitale est de nouveau enregistrée.

Les observations effectuées sur le terrain le 11/04 et les analyses des produits éruptifs montrent la présence l’émission d’un magma peu dégazé en début d’éruption. L’échantillonnage du 03/05 a mis en évidence l’arrivée à la surface d’un nouveau magma plus chaud, qui pourrait correspondre à la source profonde de magma qui a pressurisé le magma plus superficiel émis au début de l’éruption.

 

Source : OVPF

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog