Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Great Sitkin - photo prise du RV Tiglax by Lauren Flynn (USFWS) le 25.05.2021 après09h  - via AVO

Great Sitkin - photo prise du RV Tiglax by Lauren Flynn (USFWS) le 25.05.2021 après09h - via AVO

Une éruption explosive de courte durée (1 à 2 minutes) a commencé à 21h04 AKDT (5h04 UTC le 26 mai) au Great Sitkin dans les Aléoutiennes, entraînant un nuage de cendres atteignant 4,500 m. asl.

Depuis cette explosion, la sismicité a diminué et les images satellites montrent que le nuage de cendres s'est détaché de l'évent et se déplace vers l'est. Des explosions supplémentaires sont possibles et le code couleur de l'aviation a été changé au rouge du25,05 à 21h30 au 26,05 à 8h31, avant de repasser à l'orange, et le niveau d'alerte volcanique sur Watch.

 

Great Sitkin est surveillé avec un réseau sismique local en temps réel, ce qui permettra généralement à AVO de détecter les changements dans les troubles qui peuvent conduire à une éruption explosive. La détection rapide d'une éruption produisant des cendres serait réalisée en utilisant une combinaison de données sismiques, infrasons, foudre et satellitaires.

 

Source : AVO

Signal infrason de l'éruption du Grand Sitkin le 25 mai 2021. Le graphique du haut est l'onde infrasonore (son basse fréquence) enregistrée sur la station GSMY, à environ 6 kilomètres de l'évent. L'éruption a produit une seule et forte explosion à ~ 05:04 UTC. Le graphique du bas est le spectrogramme, montrant le contenu fréquentiel de l'infrason au fil du temps.- Doc. AVO

Signal infrason de l'éruption du Grand Sitkin le 25 mai 2021. Le graphique du haut est l'onde infrasonore (son basse fréquence) enregistrée sur la station GSMY, à environ 6 kilomètres de l'évent. L'éruption a produit une seule et forte explosion à ~ 05:04 UTC. Le graphique du bas est le spectrogramme, montrant le contenu fréquentiel de l'infrason au fil du temps.- Doc. AVO

Entre le 17 et le 23 mai 2021, l'activité du Sabancaya s'est maintenue à des niveaux modérés, avec une moyenne de 78 explosions journalières, accompagnées de panaches atteignant 3.200 mètres au dessus du sommet.

Au cours de cette période, l'I.G.Peru a enregistré 674 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques. Les séismes de type volcano-tectoniques , liés à la fragmentation de roches, restent cantonnés principalement au nord et nord-est du volcan.

Les autres paramètres ne présentent pas de changements significatifs

Le niveau d'alerte volcanique reste à l'orange, assorti d'une zone non accessible de 12 km de rayon.

 

Source : I.G.Peru

Sabancaya - activité du 17.05 au 23.05.2021 - I.G.Peru

Sabancaya - activité du 17.05 au 23.05.2021 - I.G.Peru

Depuis l'éruption de samedi soir, la MONUSCO a effectué huit vols de reconnaissance en hélicoptère et deux vols de drones au-dessus du cratère du Nyiragongo pour surveiller l'activité du volcan, a indiqué la mission sur Twitter, ajoutant qu'une équipe de génie civil et militaire avait été dépêchée mardi pour évaluer le endommager.

Au 26 mai 2021 à 22h UTC, 140 séismes ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, de magnitude comprise entre2,1 et 4,8. Les séismes ont provoqué l'effondrement de nombreux bâtiments et des fissures dans les routes. La sismicité continue de migrer vers le sud.

Une équipe de la MONUSCO est descendue sur le terrain pour étudier la possibilité de rouvrir l’axe routier Goma-Rutshuru-Butembo, vital pour le ravitaillement alimentaire de Goma.

Suite aux observations du 25 mai, et à l'émission d'un panache de cendres, on peut conclure à l'effondrement du cratère trois jours après l'émission des laves suite à une vidange du lac de lave, comme en 2002.

 

Source : Monusco et georiska.africamuseum.be

Nyiragongo - survol par la Monusco - panache de cendres émis lors de l'effondrement du cratère le 25 mai 2021

Nyiragongo - survol par la Monusco - panache de cendres émis lors de l'effondrement du cratère le 25 mai 2021

Au Kilauea, l'éruption dans le cratère de l'Halema'uma'u s'est arrêtée. Le lac de lave a une profondeur de 229 m. et stagne sur toute sa surface. Aucune lave active n'a été observée à partir de la fissure; les équipes de terrain n'ont observé aucun signe d'activité dans le lac de lave.

Depuis le début de l'éruption le 20 décembre 2020, plus de 40 millions de mètres cubes de lave ont été émis.

L'HVO continuera à surveiller les changements.

 

Source : HVO

Kilauea - cratère de l'Halema'uma'u - les équipes de terrain du HVO n'ont observé aucune lave de surface active ni aucune zone incandescente - Image USGS par K. Mulliken.

Kilauea - cratère de l'Halema'uma'u - les équipes de terrain du HVO n'ont observé aucune lave de surface active ni aucune zone incandescente - Image USGS par K. Mulliken.

Commenter cet article

mireille roche 28/05/2021 09:06

ce 28-05-2021
Bonjour ,
Passionnée , et en les regardant grâce à Vs , j'ai l'impression qu'il y a plus d'éruptions ces derniers temps , pouvez-vs me répondre s v p ? Merci - bne jrnée - Mireille Roche

Bernard Duyck 28/05/2021 17:56

Bonjour, désolé de vous décevoir, mais il n'y a pas plus d'éruptions ... elle sont mieux documentées, grâce aux techniques satellitaires et aux webcams. De plus, comme c'est l'unique sujet du blog, cela peut donner cette impression.

Articles récents

Hébergé par Overblog