Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Great Sitkin - morphologie du cratère sommital - Doc. archives Avo / Waythomas Chris 03.2020 - un clic pour agrandir

Great Sitkin - morphologie du cratère sommital - Doc. archives Avo / Waythomas Chris 03.2020 - un clic pour agrandir

Des températures de surface élevées ont été observées sur les images satellites du volcan Great Sitkin , dans les Aléoutiennes, à partir de janvier et les détections ont augmenté au cours des deux derniers mois. Des détections par satellite d'une augmentation des émissions de gaz volcaniques ont été observées à partir du 10 mai. En outre, il y a eu une légère augmentation de la sismicité locale au cours des deux derniers jours. Ces données indiquent un potentiel d'augmentation de l'activité éruptive à Great Sitkin. En conséquence, AVO augmente le code de couleur de l'aviation à JAUNE et le niveau d'alerte du volcan à AVIS.

Great Sitkin est surveillé avec un réseau sismique local en temps réel, ce qui permettra généralement à AVO de détecter les changements dans les troubles qui peuvent conduire à une éruption explosive. La détection rapide d'une éruption produisant des cendres serait réalisée en utilisant une combinaison de données sismiques, infrasons, foudre et satellitaires.

 

Source : AVO

Le volcan Taal / Philippines - image Sentinel-2 L1C bands 12,11,4 du 12.05.2021 - un clic pour agrandir

Le volcan Taal / Philippines - image Sentinel-2 L1C bands 12,11,4 du 12.05.2021 - un clic pour agrandir

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de surveillance du Taal a enregistré 43 séismes volcaniques, dont 19 séismes volcaniques à basse fréquence et 24 épisodes de trémor volcanique d'une durée de 2 à 12 minutes, et un trémor de fond de bas niveau qui persiste depuis le 8 avril 2021.

L'activité au cratère principal a été dominée par des remontées de fluides volcaniques chauds dans son lac qui ont généré des panaches de 200 mètres de haut mais faibles qui ont dérivé vers le sud-ouest.

Les paramètres de déformation du sol, mesurés par inclinométrie, surveillance continue du GPS et des images InSAR, continuent d'enregistrer une inflation et une expansion très lentes et régulières. de la région de Taal qui a commencé après l'éruption de janvier 2020. Ces paramètres indiquent une activité magmatique persistante à de faibles profondeurs sous l'édifice.

Le niveau d'alerte 2 (agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal, mais des troubles élevés sont réapparus au cours des trois derniers jours et les conditions du volcan restent instables. DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu'au niveau d'alerte 2, des explosions soudaines à vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones à l'intérieur et autour de TVI.

 

Source : Phivolcs 13.05.2021

Piton de La Fournaise - le niveau de la lave est très bas dans les cônes - photo OVPF 12.05.2021

Piton de La Fournaise - le niveau de la lave est très bas dans les cônes - photo OVPF 12.05.2021

Un survol de l'éruption au Piton de la Fournaise par la SAG et le PGHM ce 12 mai après-midi a permis de constater que :

Le niveau de lave dans les 2 cônes est désormais très bas, En cours de matinée, le lac de lave situé dans le cône amont semblait avoir disparu.

Un fort dégazage était toujours présent .

L’amplitude du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface) poursuit sa lente décroissance initiée depuis le 2 mai.

Les images des caméras de l’OVPF et de l’OVPF/IRT de ces dernières 24h montrent que l’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnels et ce jusqu’à la limite supérieure des grandes pentes, où des résurgences de lave sont parfois visibles en surface ; le front de coulée continue sa lente progression dans les Grandes Pentes maintenant uniquement par à-coups. Le front de coulée se situait à 15h30 vers 920 m d'altitude.

Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse en champ lointain (région des Plaines) et en diminution en champ proche (Gîte du volcan) suggérant que la réalimentation profonde se poursuit.

 

Source : OVPF – Communiqué 12.05.2021

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog