Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
White Island - dégazage et retour du lac dans le cratère - DoC. GeoNet fin mai

White Island - dégazage et retour du lac dans le cratère - DoC. GeoNet fin mai

Bien qu'une vague d'activité sismique de courte durée se soit produite le 1er juin, l'activité volcanique à Whakaari/White Island reste à de faibles niveaux. Le niveau d'alerte volcanique reste à 1.


Une brève période de trémor volcanique de faible énergie a été enregistrée le 1er juin vers 4 heures du matin, d'une durée de deux heures.


Les observations de la caméra Web depuis le 18 mai indiquent que de l'eau a rempli les évents du cratère primaire 2019 et cela a été confirmé lors d'un vol d'observation le 27 mai. Un petit lac occupe maintenant le cratère primaire 2019, et aucun matériau éjecté n'est apparent sur le cratère. Plusieurs évents actifs de vapeur et de gaz sont maintenant sous l'eau. Les mesures infrarouges thermiques des vols d'observation confirment également que les températures des évents actifs se refroidissent considérablement.
Les vols de gaz et d'observation ont confirmé que la quantité de gaz libérée par le volcan n'a pas beaucoup changé au cours des derniers mois. Le volcan continue de produire un panache de gaz et de vapeur faible à modéré, ce qui peut provoquer de faibles pluies acides sous le vent de l'île, comme d'habitude.
Globalement, le niveau de trémor sismique reste à des niveaux de fond. Ces observations et l'activité mineure observée sont cohérentes avec l'activité en cours à Whakaari/White Island. Le niveau d'alerte volcanique reste à 1 et le code couleur de l'aviation reste au vert.

 

Source : GeoNet 09,06,2021

Soufrière de St. Vincent - vue aérienne du cratère - ,photo 06.2021 R. De Freitas. via UWI

Soufrière de St. Vincent - vue aérienne du cratère - ,photo 06.2021 R. De Freitas. via UWI

Soufrière de St. Vincent - darinages où des lahars ont été enregistrés entre le 05 et le 07.06.2021 - Doc. UWI-SRC

Soufrière de St. Vincent - darinages où des lahars ont été enregistrés entre le 05 et le 07.06.2021 - Doc. UWI-SRC

Avec le départ de la saison des pluies, le principal danger à la Soufrière de St Vincent reste le risque de lahars. L'image ci-dessous montre où des lahars furent enregistrés entre les 5 et 7 juin.

L'UWI-RSC rappelle les consignes à respecter dans ce cas.

Danger dans les drainages, où les lahars, de la consistance semblable à celle du béton liquide peut transporter des troncs d'arbres et de gros rochers.

Il est également dangereux de marcher sur les sédiments déposés dans les rainages et zones inondables.

La population doit rester en hauteur et en sureté jusqu'à avis par les autorités.


 

Source : Uwi-RSC & CDEMA

Sabancaya - rapport d'activité du 31.05 au 06.06.2021 / IGPeru

Sabancaya - rapport d'activité du 31.05 au 06.06.2021 / IGPeru

A cours de la première semaine de juin au Pérou, le Sabancaya s'est maintenu à des niveaux modérés, avec une moyenne de 96 explosions journalières, accompagnées de panache montant jusqu'à 4.000 mètres au dessus du sommet.

L'I.G.P. A enregistré dans le même temps 716 séismes volcaniques en rapport avec la circulation des fluides magmatiques internes.

On ne remarque pas de déformation significative. Six anomalies thermiques, d'une valeur maximale de 16 MW, sont observées, associées à la présence d'un corps de lave superficiel dans le cratère.

Le niveau d'alerte reste à Naranja, assorti d'une zone non accessible de 12 km de rayon


 

Source : I.G.Peru

 Geldingadalur - évent actif le 09.06.2021 / 23h14  - webcam mbls

Geldingadalur - évent actif le 09.06.2021 / 23h14 - webcam mbls

" Petit à petit, le cratère se ferme ", a déclaré à mbl.is Þorvaldur Þórðarson, géologue à l'Institut des sciences de la Terre de l'Université d'Islande, faisant référence au cratère de l'éruption de Fagradalsfjall, dans le sud-ouest de l'Islande.

La lave s'accumule petit à petit. De plus les jaillissements de lave s'ajoutent au cratère . Il explique que la majeure partie de la lave qui s'écoule du cratère coule sous une croûte de lave, invisible à la surface.

La situation évolue vers la formation d'un volcan bouclier .Cela ne pourra être confirmé que lorsqu'un grand lac de lave se sera formé dans le cratère.

« Ce qui se passe lorsqu'un tel lac se forme, c'est qu'il y a un écoulement d'en bas et un écoulement constant dans différentes directions. Le lac alimente la coulée de lave, et tout autour du cratère, la lave [solidifiée] s'accumule. Ensuite, nous commençons à obtenir une forme de bouclier. »


Otti Rafn Sigmarsson, qui travaille pour l'équipe de secours Þorbjörn à Grindavík, déclare que les randonneurs ne peuvent plus s'approcher aussi près de l'éruption qu'avant. L'éruption est clairement visible, mais pas aussi impressionnante qu'avant.

Il note que les feux de forêt près du bord du ruisseau de lave se sont calmés.


 

Source : mbls

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog