Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours de la semaine du 14 au 20 juin à l'Etna, l'activité strombolienne, des fontaines de lave et la formation de colonnes éruptives ont été observées au cratère sud-est ; une émission occasionnelle de cendres au cratère nord-est et un dégazage pulsé avec de faibles émissions de cendres au cratère de Bocca Nuova sont mentionnés par l'INGV, de même qu'un dégazage ordinaire au cratère de la Voragine.

De nouvelles crises éruptives se sont produites les 22 et 23 juin.

Etna - les coulées du cratère Sud-est  les 14, 16,17 et 20.06.2021 - Cartes INGV OE
Etna - les coulées du cratère Sud-est  les 14, 16,17 et 20.06.2021 - Cartes INGV OE

Etna - les coulées du cratère Sud-est les 14, 16,17 et 20.06.2021 - Cartes INGV OE

Détails sur la 41° crise, la dernière en date :

le 23 juin à partir de 00h30 UTC, il est possible d'observer, depuis les caméras de surveillance, la reprise de l'activité strombolienne au cratère Sud-Est à partir d'au moins trois évents éruptifs
A partir de 02:13 UTC, il y a aussi un débordement de lave du cratère sud-est qui s'étend dans une direction sud-ouest.

 

Vers 02:44 UTC, on observe que l'activité strombolienne du cratère Sud-Est s'est transformée en une fontaine de lave.

A 03:17 UTC, d'après les images des caméras de surveillance, il est observé que la fontaine de lave du cratère sud-est a cessé.

Le nuage éruptif produit a dépassé la hauteur de 9 km asl. et selon le modèle de prévision, sa dispersion a concerné le secteur oriental du volcan avec des lapilli tombant à Fornazzo et Giarre. Concernant le débordement de lave, celui-ci semble mal alimenté et le front semble être au même niveau que celui indiqué avant, à environ 2900 m d'altitude. De plus, à la fin de la phase de fontaine de lave, il a été possible d'observer que l'activité du cratère Sud-Est a produit un deuxième débordement de lave de son bord oriental qui se dirigeait vers l'est sans dépasser la base du cratère.

 

Sources : Bulletin et communications de l'INGV OE

Etna SEC- activité du 23.06.2021 / à 03h28 et 03h58 - new webcam LAVE
Etna SEC- activité du 23.06.2021 / à 03h28 et 03h58 - new webcam LAVE

Etna SEC- activité du 23.06.2021 / à 03h28 et 03h58 - new webcam LAVE

Etna SEC- fontaine de lave et panache de cendres - photo 23.06.2021 Boris Behncke

Etna SEC- fontaine de lave et panache de cendres - photo 23.06.2021 Boris Behncke

L'éruption de Fagradalsfjall, qui a commencé à Geldingadalur le 19 mars, dure maintenant sans interruption depuis près de trois mois. Pendant ce temps, l'éruption a changé plusieurs fois de rythme. De nouveaux cratères se sont ouverts ou se sont fermés, les coulées de lave ont augmentées et leur composition a changée. L'éruption a été un défi considérable pour les scientifiques, notamment lorsqu'il s'agit de prédire la canalisation et le comportement des coulées de lave.

Le Bureau météorologique et l'Université d'Islande ont collaboré à l'utilisation et au développement de modèles de coulée de lave dans le cadre d'un projet financé par le Fonds de recherche RANNÍS. Les modèles de coulée de lave peuvent continuer à être utiles pour préparer des plans d'urgence.

Fagradalsfjall - modélisation des coulées selon 2 scénarios au 22.06.2021 - Modèle : Bureau météorologique / Université d'Islande / Gro Birkefeldt Möller Pedersen

Fagradalsfjall - modélisation des coulées selon 2 scénarios au 22.06.2021 - Modèle : Bureau météorologique / Université d'Islande / Gro Birkefeldt Möller Pedersen

On ne sait pas combien de temps durera l'éruption, mais il est important d'essayer de prédire les dangers possibles et les dommages aux infrastructures en fonction du développement. L'attention est maintenant concentrée sur Nátthaga au sud des sites d'éruption et l'effet de la coulée de lave à partir de là sur Suðurstrandarvegur et la zone jusqu'à la mer.

Un modèle est proposé pour deux scénarios de coulée de lave possible au sud de Nátthaga. Les scénarios supposent une coulée de lave de 3,1 km³ d'une part et de 29 km³ d'autre part. Il existe une incertitude considérable quant au temps qu'il faudra à la zone de Nátthaga pour se remplir avant que la lave ne commence à couler de la vallée.

(Modèle : Bureau météorologique / Université d'Islande / Gro Birkefeldt Möller Pedersen)

 

Source : IMO

Sabancaya -a ctivité du 14 au 20 juin - rapport de l'I.G.Peru

Sabancaya -a ctivité du 14 au 20 juin - rapport de l'I.G.Peru

Entre le 14 et le 20 juin, l'activité du Sabancaya, au Pérou, est restée à un niveau modéré, avec une moyenne de 80 explosions journalières, accompagnées de panaches de cendres jusqu'à 2.300 mètres au dessus du sommet.

Durant la période analysée, l'I.G.Peru a détecté 1.026 séismes d'origine volcanique associés à la circulation de fluides magmatiques internes. Les séismes volcano-tectoniques , de M 1,8 à 3,5, se sont produits au NE et NO du volcan.

Aucune anomalie significative de déformation, et 7 anomalies thermiques, d'une valeur maximal de 15 MW sont identifiées, en lien avec la présence d'un corps de lave superficiel dans le cratère.

Le niveau d'alerte reste à Naranja, avec une interdiction d'accès dans un rayon de 12 km de rayon.

 

Source : I.G.Peru

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog