Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Great Sitkin - émission de vapeur au niveau du dôme le 18.08.2021 / 22h43 UTC - Sat WorldView-3 NIR - via AVO / Dietterich anna

Great Sitkin - émission de vapeur au niveau du dôme le 18.08.2021 / 22h43 UTC - Sat WorldView-3 NIR - via AVO / Dietterich anna

 Great Sitkin - dôme en croissance - images TerraSAR-X  2021.08.27 - 2021.07.25- via Dietterich Hannah / AVO

Great Sitkin - dôme en croissance - images TerraSAR-X 2021.08.27 - 2021.07.25- via Dietterich Hannah / AVO

L'éruption en cours du volcan Great Sitkin a fait croître un dôme de lave dans le cratère sommital du volcan depuis la mi-juillet. Cette éruption de lave fait suite à une explosion le 25 mai qui a généré un nuage de cendres qui s'est élevé à environ 15 000 pieds au-dessus du niveau de la mer et a probablement permis au magma de se déplacer de la profondeur pour atteindre la surface.
Le dôme s'est agrandi de manière constante au cours des six dernières semaines, comme le montrent les images radar et visuelles par satellite, et a maintenant principalement couvert le dôme de lave du sommet précédent de l'éruption de 1974.

Une image radar satellite du 9 septembre montre que la lave commence à avancer à travers une brèche dans le bord sud du cratère sommital. Le dôme de lave a actuellement des dimensions d'environ 1.100 m est-ouest et environ 860 m nord-sud, et est de 25-30 m d'épaisseur.


Parallèlement à l'épanchement de lave, des émissions de dioxyde de soufre ont été régulièrement détectées par le capteur satellite TROPOMI, avec des taux d'émission de SO2 estimés à quelques centaines de tonnes par jour. De petits tremblements de terre, compatibles avec la croissance du dôme de lave, continuent d'être observés, ainsi que des événements occasionnels plus profonds situés sous le volcan.

Aucune cendre ou activité explosive n'a été détectée durant cette phase effusive puisqu'un petit dépôt de cendres a été observé le 26 juillet. Un épanchement continu suggère que l'évent est actuellement ouvert et permet une éruption de lave effusive (non explosive).

Le niveau actuel d'alerte est Watch , avec un code aviation Orange.

 

Source : AVO

 Popocatépetl -  explosion du 10.09.2021 05h20 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion du 10.09.2021 05h20 - WebcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, grâce aux systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, 130 exhalations accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et d'une faible teneur en cendres ont été identifiées . De plus, 769 minutes de tremor de faible amplitude ont été identifiées, ainsi qu'une explosion : enregistrée aujourd'hui à 05h19 (photo)

Depuis ce matin et au moment de ce rapport, le cratère a été observé avec une légère émission de vapeur d'eau, de gaz et de légères quantités de cendres dans une direction sud-ouest .

Depuis le début septembre, l'observatoire a dénombre 13 explosions.

Le CENAPRED recommande de NE PAS S'APPROCHER DU volcan et surtout du cratère, en raison du danger que représentent les chutes de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de se tenir à l'écart du fond des ravins en raison du danger de boue les flux et les ordures.

L'alerte volcanique du Popocatépetl est en Amarilllo Fase 2 .

 

Source : CENAPRED rapport 10,09,/11h00

 Popocatépetl  - exhalation du 10.09.2021 / 09h19 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - exhalation du 10.09.2021 / 09h19 - WebcamsdeMexico

 Popocatépetl  -  10.09.2021 / 19h21 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 10.09.2021 / 19h21 - WebcamsdeMexico

La débâcle glaciaire es poursuit à Skafta, bien qu'il y ait eu une réduction significative du débit et une diminution du niveau d'eau dans le chenal de la rivière.

L'eau courante circule toujours dans les plaines. Les principaux signes en sont que le niveau d'eau à Tungulækur, qui vient d'Eldhraun, continue de monter. Cependant, il est clair que l'impact de l'eau courante dans la zone inondable a considérablement diminué. 

Cependant, il existe toujours un risque de pollution par les gaz près de la source de la rivière Skaftá.

Un avertissement jaune a été émis pour les précipitations dans la zone inondable et prendra effet dimanche après-midi. Des précipitations abondantes ou abondantes sont prévues et des niveaux d'eau peuvent être attendus dans les rivières et les ruisseaux. Les effets des précipitations peuvent être plus importants qu'autrement dans la zone touchée par l'éruption en raison du niveau d'eau élevé qui s'ensuit.

 

Source IMO

 Jökulhlaup / Skafta river au niveau du pont sur la Route n°1 -   photo Veðurstofa Íslands 09.09.2021

Jökulhlaup / Skafta river au niveau du pont sur la Route n°1 - photo Veðurstofa Íslands 09.09.2021

Les deux chaudrons de Skaftá / Vatnajökull viennent de libérer de l'eau de crue avec une déformation de surface supplémentaire avec des crevasses et un signe clair du chemin des eaux de crue – image Landsat 8 du 09,09,2021 via Ragnar Heiðar Þrastarson - un clic pour agrandir

Les deux chaudrons de Skaftá / Vatnajökull viennent de libérer de l'eau de crue avec une déformation de surface supplémentaire avec des crevasses et un signe clair du chemin des eaux de crue – image Landsat 8 du 09,09,2021 via Ragnar Heiðar Þrastarson - un clic pour agrandir

La Soufrière de la Guadeloupe et le Projet MYGALE:

Modelling the phYsical and chemical Gradients of hydrothermal ALteration for warning systems of flank collapse at Explosive volcanoes -  (Modélisation des gradients physiques et chimiques d'ALtération hydrothermale pour les systèmes d'alerte d'effondrement des flancs des volcans explosifs)

Le projet fait référence au nom d'une petite araignée indigène qui vit sur le volcan : la mygale de la Soufrière ! (Rock Lab Strasbourg)


L'effondrement des flancs représente un risque volcanique important. L'altération hydrothermale est considérée comme favorisant l'instabilité volcanique, mais il existe peu de données et de modèles pour évaluer de manière robuste cette hypothèse. MYGALE est un projet multidisciplinaire et collaboratif qui combinera mesures en laboratoire, techniques géophysiques et modélisation pour évaluer le rôle de l'altération sur la stabilité de La Soufrière de Guadeloupe (France).

Des mesures géophysiques sur le terrain en accéléré cartographieront l'étendue et l'évolution de l'altération, les expériences fourniront des données sur les propriétés physiques des roches altérées et des échelles de temps d'altération, et une modélisation numérique 4D à grande échelle évaluera l'influence de l'altération sur la stabilité du volcan en peignant les données géophysiques et données de laboratoire à plus grande échelle.

En étroite collaboration avec l'observatoire des volcans de Guadeloupe, MYGALE vise à concevoir des réseaux de surveillance optimisés pour mieux atténuer les aléas volcaniques.

Les résultats de MYGALE seront applicables aux volcans dangereux dans le monde entier.

La Soufrière de la Guadeloupe - image archives CNRS - un clic pour agrandir

La Soufrière de la Guadeloupe - image archives CNRS - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog