Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
La Palma / Cumbre Vieja  - 01.10.2021 - coulées de lave matinales  - photo InVolcan

La Palma / Cumbre Vieja - 01.10.2021 - coulées de lave matinales - photo InVolcan

Au Cumbre Vieja, la morphologie du cône au-dessus de la fissure éruptive d'origine montre des signes d'instabilité croissante, avec l'ouverture de plusieurs nouveaux évents effusifs au cours des 12 dernières heures environ.
À 10 h 15, heure locale ce 1°octobre 2021, des observateurs sur place ont signalé avoir vu du nouveau gaz et des cendres émerger de ce qui est probablement un autre évent se formant à la base nord-ouest du cône.

Une nouvelle coulée de lave suit un autre cours, et pourrait endommager une zone légèrement au nord des coulées plus anciennes (région de Paraiso).

La Palma / Cumbre Vieja  - coulées de lave au 30.09.2021 - Doc.Copernicus EMSR / Airbus Space Pléiades VHR image

La Palma / Cumbre Vieja - coulées de lave au 30.09.2021 - Doc.Copernicus EMSR / Airbus Space Pléiades VHR image

Selon le dernier relevé de l'EMRS / Copernicus du 30 septembre, la zone couverte de lave fait 258 ha, et le nombre de maisons détruites atteint 870 ( données provisoires : 1005 d'après RTVC au 1°octobre).


Le delta de lave à l'entrée de l'océan sur la côte ouest de La Palma connait une croissance étonnamment rapide. Cette carte bathymétrique (@UdriGeo) précise la situation.
Une fois que le delta s'étendra plus à l'ouest, il reposera sur des pentes sous-marines plus abruptes et le risque d'effondrement gravitationnel augmentera. Des effondrements de ce type sont très dangereux car ils déclenchent généralement de fortes explosions, de grands panaches de vapeurs acides et pourraient même être responsables de petits tsunamis locaux.

 La Palma / Cumbre Vieja - avancée de la coulée dela et bathymétrie de la côte - Doc. @UdriGeo - géologue 30.09.2021

La Palma / Cumbre Vieja - avancée de la coulée dela et bathymétrie de la côte - Doc. @UdriGeo - géologue 30.09.2021

Création d'un delta de lave et son effondrement - schémas via USGS- HVO /  Johnson, Jenda. Public domain - un clic pour agrandirCréation d'un delta de lave et son effondrement - schémas via USGS- HVO /  Johnson, Jenda. Public domain - un clic pour agrandir

Création d'un delta de lave et son effondrement - schémas via USGS- HVO / Johnson, Jenda. Public domain - un clic pour agrandir

 La Palma / Cumbre Vieja - travail des volcanologues sur le terrain - doc. IGNes

La Palma / Cumbre Vieja - travail des volcanologues sur le terrain - doc. IGNes

Au cours des dernières 24 heures, 12 séismes ont été localisés dans la zone sud de La Palma, à proximité de l'éruption volcanique en cours. Comme les jours précédents, les hypocentres sont situés entre 10 et 14 km de profondeur dans la même zone où la réactivation a commencé le 11 septembre.

L'amplitude moyenne du tremor volcanique est restée stable hier matin dans une fourchette de valeurs moyennes pour cette éruption. A partir de 18 UTC hier, il a commencé à augmenter progressivement jusqu'à atteindre des valeurs similaires à celles qu'il a atteintes au cours des deux premiers jours de l'éruption (19-20 septembre).

Le réseau de stations GNSS permanentes de l'île montre un retour à la stabilité en déformation.

 

Premiers résultats pétrographiques des échantillons du début de l'éruption de La Palma, analysés par le Groupe de Vulcanismo@unicomplutense@urjc , en collaboration avec @IGME1849 : la roche est une téphrite pyroxène amphibole.

 

Sources : IGNes, Copernicus EMSR, RTVC, UdriGeo, USGS (lava entering ocean), Facultad de Ciencias Geologicas.  

La Palma - 1°octobre 2021 - Observation par drone d'une vue du trajet des coulées de lave actives et le détail de l'avancée de la nouvelle coulée - Doc. Instituto Geológico y Minero de España

L'INGV a constaté un changement important lié à l'activité hydrothermale qui alimente les fumerolles du cratère de la Fossa, sur l'île de Vulcano dans les Eoliennes.

L ' activité fumerollienne a considérablement varié, notamment la température des gaz émis par ces fumerolles a augmenté constamment au fil du temps. À cela, il faut ajouter une augmentation de la microsismicité, c'est-à-dire de petits tremblements de terre locaux et une augmentation de l'émission d'Anhydride Carbonique et d'Anydride sulfureux, à savoir les deux gaz principaux émis par les systèmes volcaniques après la vapeur d'eau.

L'observatoire Etneo a installé de nouvelles stations sismiques pour compléter celles existantes sur l'île, préparant également l'installation d'une caméra thermique qui encadre la zone fumerolienne du cratère. De plus, depuis environ deux mois, la section Palerme de l'INGV a activé 4 nouvelles stations dans la ville de Vulcano Porto pour mesurer le flux de CO2 du sol et la concentration de CO2 dans l'air.

Suite à une réunion entre la protection civile et la Commission des risques majeurs, le niveau d'alerte volcanique est passé de vert (Base) à jaune (Attention).
L ' accès au cratère sommital de la Fosse a été totalement interdit au public.

 

Source : INGV OE

 Vulcano, depuis Lipari - photo Marco Pistolesi 30.09.2021

Vulcano, depuis Lipari - photo Marco Pistolesi 30.09.2021

 Vulcano - fumerolles dans le cratère de La Fossa - photo Marco Anzidei 30.09.2021

Vulcano - fumerolles dans le cratère de La Fossa - photo Marco Anzidei 30.09.2021

Au cours des dernières semaines, Whakaari / White Island a traversé une phase active, avec une augmentation des émissions de gaz et des tremblements de terre volcaniques mineurs. Le magma s'est déplacé vers des niveaux moins profonds, qui s'est depuis dégazé, alimentant des gaz à haute énergie et des évents riches en vapeur. Ces évents ont produit par intermittence des quantités mineures de cendres volcaniques.

Les cendres que nous voyons actuellement à Whakaari / White Island sont le résultat d'un processus volcanique appelé altération hydrothermale : un moment où la roche est ramollie par la percolation de gaz acides et d'eau. Cela se produit au niveau de l'évent actif, où des émissions énergétiques élevées de gaz chauds

sont observées, qui érodent lentement les parois de l'évent. Ce matériau rocheux érodé (petits volumes de cendres) est transporté dans le panache de vapeur et de gaz du cratère actif. Ainsi, ces grains de cendres sont des matériaux lentement retravaillés, et non des parties fragmentées du magma provenant des profondeurs ou des roches environnantes.

 

Le niveau d'alerte volcanique est à 2 / Troubles volcaniques modérés à accrus ; et le code aviation est Yellow.

 

Source : GNS

White Island- "ashing story" - photo 2021 / GNS

White Island- "ashing story" - photo 2021 / GNS

Un nouvel essaim sismique touche la Péninsule de Reykjanes au nord-est du site de Fagradalsfjall, où aucune activité n'eat plus notée.

Un séisme de magnitude 3,7 a secoué la région à sept heures hier soir. La source se trouve à 1,2 kilomètre au sud-ouest de Keilir, mais des tremblements de terre de même ampleur ces derniers jours ont leur source là-bas. Il n'y a aucun signe d'agitation.

Un total de sept séismes de magnitude 3,0 et plus ont été détectés depuis le début de l'éruption au sud-ouest de Keilir le 27 septembre. Au cours des dernières 24 heures, environ seize cents tremblements de terre ont été détectés, selon Bjarki Kaldalón Friis, spécialiste de la conservation de la nature au Bureau météorologique islandais, mais près d'une centaine depuis minuit. 

Vers dix heures dix du soir, un séisme de magnitude 3,2 a secoué le sud-ouest de Keilir. Avant deux heures aujourd'hui, un séisme de magnitude 3,5 a été mesuré et juste avant les deux dernières nuits, un séisme de magnitude 3,7 a été mesuré.

Péninsule de Reykjanes - Localisation des zones sensibles : Fagradalsfjall et Keilir

Péninsule de Reykjanes - Localisation des zones sensibles : Fagradalsfjall et Keilir

Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au "2021.10.01_05h30  Péninsule de Reykjanes - Sismicité au  01.10.2021 / 05h30  - IMO
Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au "2021.10.01_05h30  Péninsule de Reykjanes - Sismicité au  01.10.2021 / 05h30  - IMO
Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au "2021.10.01_05h30  Péninsule de Reykjanes - Sismicité au  01.10.2021 / 05h30  - IMO

Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au "2021.10.01_05h30 Péninsule de Reykjanes - Sismicité au 01.10.2021 / 05h30 - IMO

Kristín Jónsdóttir, directrice de la géologie au Bureau météorologique islandais, dit qu'elle pense que l'explication la plus probable de ces séismes soit que le magma cherche de nouvelles voies.

De la vapeur monte du sol à Höskuldarvellir, une zone géothermique sur le côté nord de Keilir.  Þorvaldur Þórðarson, professeur de volcanologie et de géologie, a déclaré lors d'une conversation avec Fréttablaðið ce soir que la vapeur pourrait indiquer que le magma est suffisamment peu profond pour chauffer les eaux souterraines.

 La Défense civile a publié aujourd'hui un communiqué de presse recommandant au public de ne pas accéder à la zone de Kelir.

 

Sources : IMO , RUV

Zone de Keilir  - localisation des séismes et carte prévisionnelle d'une possible extension des coulées de lave en cas d'éruption à Keilir - Doc. IMO / RUV 01.10.2021 - un clic pour agrandir

Zone de Keilir - localisation des séismes et carte prévisionnelle d'une possible extension des coulées de lave en cas d'éruption à Keilir - Doc. IMO / RUV 01.10.2021 - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog