Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours des 18 derniers mois, le volcan Fernandina, situé dans l'archipel des Galapagos, a subi un lent processus de déformation qui s'est accentué ces dernières semaines. Les autres paramètres de surveillance (sismicité, activité de surface) ne montrent aucun changement et restent à des niveaux faibles.

Depuis le point culminant de la dernière éruption le 13 janvier 2020, aucune anomalie thermique ni émission de gaz ou de cendres n'a été détectée dans le volcan grâce aux capteurs à distance disponibles.

Fernandina - Carte des vitesses de déformation obtenue par l'InSAR, à partir des images Sentinel-1 de l'orbite descendante du volcan Fernandina, entre le 03 février 2020 et le 31 octobre 2021. - Doc. IGEPN

Fernandina - Carte des vitesses de déformation obtenue par l'InSAR, à partir des images Sentinel-1 de l'orbite descendante du volcan Fernandina, entre le 03 février 2020 et le 31 octobre 2021. - Doc. IGEPN

Les zones représentées sur la figure ci-dessus, en couleur rouge, enregistrent des déplacements positifs à une vitesse de ~ 400 mm/an dans la période d'étude en ligne de visée satellite (LOS). Ce déplacement positif est connu sous le nom « d'inflation » » et il est observé au niveau de la caldeira et de la partie externe de la caldeira (NE). Les zones de couleur bleu ciel représentent une zone de déformation négative dite « déflation » à des vitesses comprises entre -100 à -400 mm/an sur la période d'étude, et se situent dans les zones externes autour de la caldeira, dans la zone SO. Enfin, les zones vertes ne présentent pas de déformation (vitesses de 0 cm/an).

Sur la base des données de déformation et de la modélisation, il est suggéré que le matériau magmatique à l'origine de cette déformation pourrait être lié à deux sources : une source de surface située à environ 2 km sous la surface associée à un volume de 6,8 millions de m³ et une source profonde située à 4,5 km sous la surface avec un volume de 10,2 millions de m³.

 

Fernandina - Schéma de l'origine de la déformation enregistrée dans le volcan Fernandina (basé et modifié de Geist D. et al, 2006). - IGEPN


A l'heure actuelle, le volcan Fernandina présente une déformation notable au sein de la caldeira (inflation) et sur son flanc sud-ouest (déflation qui s'est transformée en inflation en octobre 2021), ce qui pourrait être le prémonitoire d'une future activité éruptive à moyen-long terme (semaines à années). Il n'y a aucun établissement humain sur l'île Fernandina et en cas de nouvelle éruption, ce sont la faune et la flore locales qui pourraient être affectées. L'IG-EPN recommande de se tenir informé de l'activité du volcan Fernandina par le biais de sources officielles.

 

Source : IGEPN

 Nevado del Ruiz  - nettoyage des stations de surveillance par les équpes du SGC le 10.11.2021 - source SGC

Nevado del Ruiz - nettoyage des stations de surveillance par les équpes du SGC le 10.11.2021 - source SGC

Les 9, 10 et 11 novembre 2021, des fonctionnaires du Service géologique colombien qui travaillent à leur siège de l'Observatoire volcanologique et sismologique de Manizales se sont rendus au volcan Nevado del Ruiz dans le but d'effectuer une maintenance corrective préventive et d'urgence dans certains de ses stations de surveillance volcanique qui ont été affectées par les récentes émissions de cendres.
Les cendres déposées sur les stations provoquent l'arrêt de certains composants mécaniques des équipements de surveillance, mais surtout, elles empêchent les panneaux solaires des stations de fournir l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'ensemble de la station.
À la suite des travaux effectués, il a été possible de récupérer la communication par télémétrie avec 6 stations de surveillance volcanique, qui fournissent des données en temps réel sur la sismicité, la déformation du sol et les émissions de gaz du Nevado del Ruiz

 

L'activité se poursuit, avec l'émission de cendres ce 13 novembre 2021 à 6h21-  Caméra du secteur Cisne. La colonne de gaz et de cendres présentait une couleur grise et atteignait une hauteur maximale de 2000 m avec une direction de dispersion vers le nord-est.
Le niveau d'activité reste à jaune ou (III) : changements dans le comportement de l'activité volcanique.

 

Source : SGC

 Karymsky -  photo archives / Service de presse de la direction principale du ministère russe des situations d'urgence pour le territoire du Kamtchatka

Karymsky - photo archives / Service de presse de la direction principale du ministère russe des situations d'urgence pour le territoire du Kamtchatka

L'activité éruptive du Karymsky se poursuit. Les données satellitaires ont montré que des explosions ont envoyé des cendres jusqu'à 7,2 km d'altitude et un nuage de cendres de 28x13 km dérive sur 22 km au nord-est du volcan.

Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu'à 10 km (32 800 pieds) d'altitude. pourraient survenir à tout moment,et affecter les aéronefs internationaux et volant à basse altitude.

Le code aviation reste orange.

 

Source : KVERT

 La Palma - site éruptif le 13.11.2021 / 19h30 loc. - photo InVolcan

La Palma - site éruptif le 13.11.2021 / 19h30 loc. - photo InVolcan

 La Palma - arrivée de la lave en mer le 13.11.2021  - @martydelapalma via DSN

La Palma - arrivée de la lave en mer le 13.11.2021 - @martydelapalma via DSN

A La Palma, concernant l'évolution du processus éruptif, le nouveau delta de lave qui se jette dans la plage de Los Guirres continue de croître avec des apports de lave, tandis que le reste des coulées du Cumbre Vieja reste stable.

Des poissons morts apparaissent à cause de "l'ingestion de cendres", avec la mer à plus de 50ºC à proximitéde la fajana .

La zone touchée par l'éruption volcanique atteint désormais 1 018,67 hectares. La sismicité intermédiaire (entre 10 et 15 km) se poursuit à des valeurs faibles, consolidant l'évolution enregistrée ces derniers jours, et la sismicité profonde (à partir de 20 km) reste constante. Les conditions météorologiques favorisent le fonctionnement des aéroports et la dispersion des polluants.

PEVOLCA rappelle l'importance de respecter les mesures de sécurité lorsque l'accès aux zones d'exclusion est autorisé.

 

 LaPalma - Anomalies thermiques au 14.11.2021 / 02h25 - Doc.Mirova_MODIS_logVRP

LaPalma - Anomalies thermiques au 14.11.2021 / 02h25 - Doc.Mirova_MODIS_logVRP

 La Palma - Sismicité au 14.11.2021 / 07h10 - Doc. IGN

La Palma - Sismicité au 14.11.2021 / 07h10 - Doc. IGN

On déplore le décès d'un habitant d'El Paso âgé de 72 ans, dont le toit lui est tombé dessus alors qu'il se trouvait dans la zone d'exclusion, selon les premières indications, bien que les circonstances du décès fassent toujours l'objet d'une enquête.
La victime est entrée dans la zone d'exclusion ce vendredi avec l'habituel convoi d'ouvriers et de bénévoles qui se rendent quotidiennement au nettoyage des maisons, sous autorisation institutionnelle.La famille a signalé sa disparition vendredi et c'est samedi matin que son corps a été retrouvé.

 

Sources : IGN, InVolcan. DSN, Coernicus, Volcanes y ciencia Hoy

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog