Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 La Palma / Cumbre Vieja - anomalies thermiques au site éruptif et légère incandescence aux 2 fajanas - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 01.12.2021  - Un clic pour agrandir

La Palma / Cumbre Vieja - anomalies thermiques au site éruptif et légère incandescence aux 2 fajanas - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 01.12.2021 - Un clic pour agrandir

 LaPalma / Cumbre Vieja - RSAM au 02.12.2021 / 06h45 - Doc. IGN

LaPalma / Cumbre Vieja - RSAM au 02.12.2021 / 06h45 - Doc. IGN

Le PEVOLCA indique que l'activité dans les sources d'émission du cône principal du Cumbre Vieja était rare et intermittente au cours de la dernière journée et qu'un nouveau cône s'est formé sur le flanc nord-est, avec des flux qui n'occupent pas de nouveau territoire.

La sismicité à des profondeurs intermédiaires continue d'augmenter et se situe dans les mêmes zones. Le nombre de séismes à des profondeurs supérieures à 20 km a également augmenté. L'amplitude du trémor a aussi augmenté.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l'île ne montre pas de tendance claire dans la déformation des stations les plus proches des centres éruptifs.

Au vu de l'image calibrée à 08:45 UTC ce 1° décembre, une hauteur de colonne de vapeur de 5 200 m est estimée, et un nuage de cendres de 3 500 m, avec une direction sud-sud-ouest.
La hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 127 m. Sur le niveau de la mer.

La qualité de l'air reste bonne et raisonnablement bonne. Le vent d'est va s'intensifier tout au long de la journée, arrangeant un panache et un nuage de cendres vers le sud-sud-ouest, un scénario favorable aux opérations aéronautiques.

 

Sources : IGN, DSN

Sangau - essaim sismique enregistré à la station SAGA le 1° décembre 2021 - doc. IGEPN  - Un clic pour agrandir

Sangau - essaim sismique enregistré à la station SAGA le 1° décembre 2021 - doc. IGEPN - Un clic pour agrandir

Depuis 16h00 hier, la station sismique SAGA située au SW du volcan Sangay enregistre un essaim de séismes très similaires en forme et en caractéristiques. Le nombre de ces tremblements de terre a augmenté régulièrement, passant de 32 événements par heure à 60 événements par heure au moment de la publication de ce rapport. Il a également été observé que ces événements gagnent en amplitude et au cours des dernières heures, ils ont déjà été suffisamment importants pour être enregistrés dans les stations régionales telles que PUYO et BULB (Tungurahua). Ce type d'activité n'est pas fréquent dans le volcan Sangay, mais il a été observé dans d'autres volcans comme le Tungurahua dans notre pays. Dans ces cas, ces signaux ont été préférentiellement associés à la présence de phases effusives dans lesquelles l'apparition et la croissance d'un dôme volcanique pourraient se produire ; Pour le moment, aucune activité de surface n'est observée sur les images satellite.

 

Source : IGEPN 02.12.2021

 Soufrière St Vincent - fin de la phase éruptive - code yellow - photo UWI-SRC 30.11.2021 - Un clic pour agrandir

Soufrière St Vincent - fin de la phase éruptive - code yellow - photo UWI-SRC 30.11.2021 - Un clic pour agrandir

Les scientifiques attachés au UWI Seismic Research Center (UWI-SRC) ont terminé leur mission à Saint-Vincent-et-les Grenadines

L'activité sur le volcan de La Soufrière a diminué régulièrement depuis le dernier événement explosif du 22 avril 2021 et toutes les données de surveillance actuellement disponibles indiquent la fin de l'activité éruptive. Cependant, des vapeurs résiduelles au sommet et des lahars (coulées de boue) dans les vallées entourant le volcan continueront d'être observées pendant un certain temps.

L'Unité de surveillance de la Soufrière (SMU) de l'Organisation nationale de gestion des urgences (NEMO) assumera désormais la responsabilité des opérations de l'Observatoire de Belmont. La surveillance quotidienne du volcan sera prise en charge par l'UWI-SRC à distance depuis sa base à Trinidad.

Le niveau d'alerte volcanique à La Soufrière reste au JAUNE.

 

Source : UWI-SRC

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 1 an, du 1° décembre 2020 au 1° décembre 2021. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc. OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 1 an, du 1° décembre 2020 au 1° décembre 2021. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. - Doc. OVPF

Au mois de novembre 2021, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

113 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km au-dessus du niveau de la mer) sous les cratères sommitaux ;

12 séismes profonds (en dessous du niveau de la mer) ;

250 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et du Piton de Crac, et de la Rivière de l’Est).

L’activité volcano-tectonique sous le Piton de la Fournaise en novembre 2021 aura été marquée par une crise sismique, le 17 novembre entre 18h12 (T.U., 22h12 heure locale) et 18h26 (T.U., 22h26 heure locale), sous la zone sommitale. Au total 42 séismes volcano-tectoniques superficiels localisés sous la bordure nord du cratère Dolomieu ont été enregistrés au cours de cette crise.

Aucune déformation rapide de la surface du sol n’a été enregistrée au cours de cette crise, ce qui signifie que le magma n’a pas quitté le réservoir magmatique superficiel. Suite à cette crise sismique, une augmentation de la sismicité sous la zone sommitale a été enregistrée à partir du 22 novembre, avec en moyenne de 6 séismes par jour.

L’inflation (gonflement) de l’édifice, initiée en avril 2021, s’est poursuivie après l’intrusion du 18 octobre 2021 et tout au long du mois de novembre 2021. Cette inflation montrait une mise en pression du réservoir magmatique superficiel localisé aux alentours de 1,5-2 km de profondeur .

Au cours de la période septembre-novembre 2021, les émissions de CO2 ont eu tendance à diminuer progressivement, annonciatrices d'un éventuel transfert de magma vers des niveaux crustaux peu profonds, et en accord avec l'intrusion magmatique peu profonde du 18 octobre 2021.

Bilan : Tout au long du mois de novembre l’inflation de l’édifice s’est poursuivie témoignant de la mise en pression du réservoir magmatique superficiel (1,5-2 km de profondeur) par l’arrivée de magma depuis des zones plus profondes. La crise sismique de courte durée du 17 novembre, tout comme l’augmentation de sismicité depuis le 22 novembre, ont montré une accélération de ce processus à la fin du mois.

 

Source : OVPF / bulletin mensuel.

Grimstvötn - déplacement vertical de la calotte glaciaire  (à gauche) et décharge en cours (à droite) - Doc. Un.iceland 01.12.2021 / 16h59 - Un clic pour agrandirGrimstvötn - déplacement vertical de la calotte glaciaire  (à gauche) et décharge en cours (à droite) - Doc. Un.iceland 01.12.2021 / 16h59 - Un clic pour agrandir

Grimstvötn - déplacement vertical de la calotte glaciaire (à gauche) et décharge en cours (à droite) - Doc. Un.iceland 01.12.2021 / 16h59 - Un clic pour agrandir

Le jökulhlaup, ou inondation glaciaire, du volcan Grímsvötn, sous le glacier Vatnajökull, au sud-est de l'Islande, est jusqu'à présent plus petit que prévu. Les niveaux d'eau ont monté plus lentement que lors des inondations de 2010. L'inondation actuelle devrait culminer ce week-end.

Selon les mesures du Met Office et de l'Université d'Islande, la calotte de glace du Grimstvötn s'est enfoncé d'une douzaine de mètres jusqu'à présent et 0,175 kilomètre cube d'eau s'est déjà écoulé depuis le début du jökulhlaup, soit environ 175 milliards de litres. Le débit est actuellement d'environ 800 mètres cubes par seconde et devrait augmenter régulièrement jusqu'au pic, estimé à 4,000 m³/s en fin de week-end.

Un léger panache blanc surmonte la zone d'efondrement de la calotte glaciaire.

 

Sources : Iceland University, VISIR & RUV

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog