Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Kilauea / Halema'uma'u cratère - retour de la lave au 18.01.2022- USGS image by K. Mulliken. - un clic pour agrandir

Kilauea / Halema'uma'u cratère - retour de la lave au 18.01.2022- USGS image by K. Mulliken. - un clic pour agrandir

Au Kilauea, la lave est revenue dans l'évent ouest du cratère Halema'uma'u vers 10 h 45 HST le 18 janvier 2022. L'étendue du lac de lave actif et le taux d'épanchement global ont commencé à diminuer hier après-midi le 20.01. Le lac de lave actif a été limité à un petit étang au nord du cône de ventilation ouest pendant la nuit. Juste après 4 h HST ce matin, le taux d'épanchement de lave a augmenté et à 7 h HST ce matin 21.01, l'étendue active du lac de lave a repris son étendue précédente.

Le lac de lave a connu une élévation totale d'environ 83 mètres depuis l'émergence de la lave le 29 septembre 2021. Les mesures du 14 janvier 2022 ont indiqué que le volume total de lave répandu depuis le début de l'éruption était d'environ 45 millions de mètres cubes. à ce moment-là.
Le tremor volcanique associé à l'éruption - tel qu'enregistré par les sismomètres à proximité - a diminué hier jusqu'à environ 20 heures. HST, puis a commencé à augmenter depuis environ 5h30 ce matin. Le taux d'émission le plus récent de dioxyde de soufre (SO2) d'environ 2100 tonnes par jour a été mesuré le 19 janvier 2022.
Niveau d'alerte volcanique actuel : Watch
Code couleur actuel de l'aviation : Orange

 

Source : HVO

Turrialba - 22.01.2022 à 9h34 - Les environs du cratère actif sont grisés par le cendres de l'éruption du 17 janvier. - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Turrialba - 22.01.2022 à 9h34 - Les environs du cratère actif sont grisés par le cendres de l'éruption du 17 janvier. - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Au Turrialba, Costa Rica, aucune éruption n'est signalée en surface au 21 janvier
L'activité sismique est similaire, par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent vers le Nord-Ouest.
Un dégazage est observé dans le cratère actif.

Des tremblements de terre fréquents à haute et basse fréquence sont détectés. Ces derniers jours, les observations géodésiques ne montrent aucun changement significatif. Les ratios de gaz et la concentration de SO2 sont dans la fourchette des derniers jours.

Les environs du cratère actif sont grisés par le cendres de l'éruption du 17 janvier.

Le niveau d'alerte est à 3.

 

Source : Ovsicori

 Fuego - photo archives W.Chigna via Conred / 2020.12

Fuego - photo archives W.Chigna via Conred / 2020.12

En raison du changement de direction du vent à une hauteur de 4500 mètres d'altitude. Les grondements des ondes de choc se font entendre dans plusieurs villes du flanc est du volcan Fuego, ils ont également été signalés sur le flanc sud et sud-ouest de la capitale.

L'OVFGO signale des explosions faibles, modérées et certaines fortes, dans une fourchette de 8 à 12 par heure, expulsant des colonnes de cendres à une hauteur approximative de 4 500 et 4 800 mètres au-dessus du niveau de la mer. (14 763 à 15 748 pieds) s'étendant vers l'ouest sud-est, à une distance de 15 kilomètres. Des sons similaires à une locomotive de train pendant des périodes de 2 à 5 minutes.

Des chutes de cendres sont signalées sur les communautés de Morelia, Santa Sofía, Panimache, La Rochela, Ceilán, Osuna. Sur les flancs du cratère des avalanches constantes de blocs dans toutes les directions, certains atteignant la végétation. 

 

Sources : Insivumeh

Ouest Islande, nord de Lundarreykjadalur.  - esaim sismique au 23.01.2022 - Doc. IMO

Ouest Islande, nord de Lundarreykjadalur. - esaim sismique au 23.01.2022 - Doc. IMO

Un essaim de tremblements de terre est en cours depuis décembre au nord de Lundarreykjadalur en Islande de l'ouest.

Vedurstofan a localisé plus de 250 tremblements de terre dans l'essaim qui est le plus fort jamais enregistré à l'OMI dans cette région, à la fois en termes d'énergie sismique et de nombre d'événements (nos enregistrements remontent à 30 ans).

 

Source : Kristín Jónsdóttir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog