Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Merapi - webcam Tunggularum - PVMBG Magma Indonesia - 08.01.2022 / 05h26 WIB

Merapi - webcam Tunggularum - PVMBG Magma Indonesia - 08.01.2022 / 05h26 WIB

L'activité volcanique du mont Merapi, sur l'île de Java, est encore assez élevée sous la forme d'une activité d'éruption effusive. L'état de l'activité reste défini dans le niveau 3 /siaga, entre le 31 décembre 2021 et le 6 janvier 2022.

Des chutes de blocs incandescents ont été observées 69 fois au cours de lapériode, en direction du sud-ouest, dominant la rivière Bebeng, avec une distance de glissement maximale de 2.000 m.

Merapi - évolution des dômes sommitaux au 06.01.2022 - Doc. BPPTKG - un clic pour agrandir

Merapi - évolution des dômes sommitaux au 06.01.2022 - Doc. BPPTKG - un clic pour agrandir

Merapi - sismicité du 31.012.2021 au 06.01.2022 - Doc. BPPTKG

Merapi - sismicité du 31.012.2021 au 06.01.2022 - Doc. BPPTKG

On observe une augmentation de la hauteur du dôme sud-ouest de ± 2 m. Le volume du dôme de lave sud-ouest est de 1.670.000 m³ et celui du dôme central est de 3.007.000 m³.

L'intensité de la sismicité cette semaine est encore assez élevée. La déformation du volcan, qui a été surveillée à l'aide d'EDM a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,4 cm/jour.

Aucun lahar ou débit supplémentaire n'a été signalé dans les rivières qui prennent leur source au mont Merapi.

 

Le danger potentiel actuel est constitué d'avalanches de blocs incandescents et de coulées pyroclastiques dans le secteur sud-est-sud-ouest jusqu'à un maximum de 3 km jusqu'à la rivière Woro et 5 km jusqu'aux rivières Gendol, Kuning, Boyong, Bedog, Krasak, Bebeng et Putih. .

 

Source : BPPTKG

Pavlof - Image Worldview-3 bands 8,5,1 near-IR du 03.01.2022 / 22h24 - Doc. Matt Loewen /  AVO - un clic pour agrandir

Pavlof - Image Worldview-3 bands 8,5,1 near-IR du 03.01.2022 / 22h24 - Doc. Matt Loewen / AVO - un clic pour agrandir

L'éruption du volcan Pavlof se poursuit. Des températures de surface fortement élevées correspondant à la coulée de lave active sur le flanc sud-est de Pavlof ont été observées dans les données satellitaires tout au long de la semaine. Les images satellites à haute résolution des 2, 4 et 6 janvier ont montré que ce flux augmentait de 80 à 300 m de long. Une sismicité élevée, constituée de périodes de tremblements soutenus et d'événements discrets à basse fréquence, a été détectée au cours de la semaine dernière. Aucune explosion ou émission de cendres n'a été détectée.

Des périodes de fontaines de lave provenant de l'évent sur le flanc sud-est supérieur du volcan se produisent depuis la mi-novembre. Cette activité a construit un petit cône et envoyé des écoulements sur le flanc qui font fondre la neige et la glace et produisent des quantités variables d'eau de fonte. L'eau de fonte incorpore généralement des débris meubles sur le flanc du volcan et forme des lahars minces (<2 m d'épaisseur). Les dépôts de lahar s'étendent sur le flanc est-sud-est sur plusieurs kilomètres, pas tout à fait jusqu'à la base du volcan.

Niveau d'alerte volcan actuel : Watch
Code couleur aviation actuel : Orange

 

Source : AVO 

Galápagos / Isabela island - Wolf - coulées de lave au 07.01.2022 -  Parque Nacional Galápagos - un clic pour agrandir

Galápagos / Isabela island - Wolf - coulées de lave au 07.01.2022 - Parque Nacional Galápagos - un clic pour agrandir

En complément de l'article sur l'éruption du volcan Wolf d'hierd'après ce qui a été observé par les gardes du parc et enregistré grâce aux systèmes de surveillance de l'IGEPN, il s'agit bien d'une fissure au sud du volcan Wolf où le magma émerge dans la même direction, vers l'intérieur de l'île, pour l'instant.

Les colonnes de gaz et de cendres atteignent plusieurs milliers de mètres de hauteur (entre 1900 et 3800 mètres) et sont dirigées vers le nord, puis l'ouest de l'île, où il n'y a aucune population humaine à risque.

L'équipe a confirmé que la zone de vie des iguanes roses est éloignée de l'éruption et de la zone d'impact, donc aucune mesure supplémentaire n'est envisagée pour les protéger.

 

Source : Direction de la communication
Ministère de l'Environnement, de l'Eau et de la Transition écologique

Galápagos / Isabela island - Wolf  - Volcanic ash adisory pour les 07 et 08.01.2022 - Doc. VAAC Washington - un clic pour agrandirGalápagos / Isabela island - Wolf  - Volcanic ash adisory pour les 07 et 08.01.2022 - Doc. VAAC Washington - un clic pour agrandir

Galápagos / Isabela island - Wolf - Volcanic ash adisory pour les 07 et 08.01.2022 - Doc. VAAC Washington - un clic pour agrandir

L'essaim sismique, qui a commencé mardi 21/12 à Fagradalsfjall, a considérablement diminué au cours des 10 derniers jours et est pratiquement terminé pour le moment .


Selon les dernières données, telles que rapportées par Veðurstofa, depuis le 28 décembre aucune déformation n'a été détectée, à la fois avec les stations GPS et les images InSAR. Les modèles indiquent que l'intrusion de magma est plus petite que l'intrusion développée avant le début de l'éruption en mars. Le volume a été estimé à 18 millions de mètres cubes et la partie supérieure de l'intrusion s'est arrêtée à seulement 1,5 km sous la surface.

En raison des dernières données, Veðurstofa a rétrogradé le code couleur du vol au jaune. Les scientifiques continueront de toute façon à surveiller la zone de près.

 

Source : Veðurstofa

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 07.01.2022 / 17h40 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 07.01.2022 / 17h40 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 07.01.2022 / 17h40 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 07.01.2022 / 17h40 - Doc. IMO

Commenter cet article
J
Bonjour. Cela fait plusieurs fois que l'idee me vient quand je voisles cendres noires emises par les volcans : elles ne pourraient pas etres recyclees pour en faire du goudron ? (c'est peut etre deja fait ...) et cela viendrait indemniser les victimes...<br /> Salutations.
Répondre
B
Bonjour, Le recyclage des cendres a été tenté aux Philippines, en mélangeant avec du sable , du ciment det des déchets paltiques pour fabriquer des briques, ou des pavés. Ou encore, faire comme les Romains, par mélange avec de la chaux, du sable et des tessons de poteries, pour bétonner.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog