Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Vue aérienne des évents actifs à Whakaari / White Island montrant la colonne de cendres diluées et le nouveau cratère entouré de boues gris foncé. Les couleurs vives sont des minéraux hydrothermaux précipités dans le lac et sur le sol – extrait vidéo 17,02,2022 par GeoNet - un clic pour agrandir

Vue aérienne des évents actifs à Whakaari / White Island montrant la colonne de cendres diluées et le nouveau cratère entouré de boues gris foncé. Les couleurs vives sont des minéraux hydrothermaux précipités dans le lac et sur le sol – extrait vidéo 17,02,2022 par GeoNet - un clic pour agrandir

Le jeudi 17, les volcanologues du GNS ont effectué un vol d'observation au-dessus de Wahkaari / White island. Cela a confirmé qu'une petite quantité de cendres brunes était entraînée dans la vapeur et le gaz évacués de la zone de ventilation active de 2019. Le panache de cendres dilué ne s'étendait pas au-dessus de la paroi du cratère principal. Ceci est similaire à de nombreuses observations cette année des vols et des caméras Web.

Le vol a également confirmé que la zone d'activité du geyser récemment vue sur les caméras Web s'est transformée en un cratère peu profond rempli de boue. Des caractéristiques comme celle-ci ne sont pas inhabituelles et celle-ci s'est formée là où une activité de vapeur et de geyser a été notée dans le passé. Des explosions de vapeur à petite échelle éjectaient de la boue qui formait un petit cône gris foncé autour du cratère. Un clip vidéo montrant l'activité peut être vu ci-dessous.

Whakaari / White Island 17 Feb, 2022. video de la zone des évents actifs. Doc. GNS.

Les données infrarouges thermiques FLIR obtenues pendant le vol ont établi que des températures élevées continuent d'être présentes dans le gaz et la vapeur alimentant l'évent actif. Une température maximale de 435 °C a été mesurée pendant le vol. Une température de 172 ° C a été enregistrée à partir d'un évent différent dans la zone 2019. Le niveau d'eau du lac a légèrement baissé au cours des dernières semaines.

Dans l'ensemble, les conditions demeurent similaires à celles observées au cours des derniers mois, caractérisées par de faibles émissions intermittentes de cendres, des températures élevées de vapeur et de gaz provenant des évents actifs et des niveaux de lac variables. Lorsque le niveau du lac est élevé, certains évents peuvent être noyés et le style d'activité change.

Le niveau d'alerte volcanique reste à 2
Le code couleur de l'aviation reste au jaune

 

Source : GeoNet 23.02.2022

 Etna SEC - Coukée de lave le 22.02.2022 / 20h46 -  webcam LAVE schiena

Etna SEC - Coukée de lave le 22.02.2022 / 20h46 - webcam LAVE schiena

A partir de 18:00 UTC vers le 22.02.2022, l'amélioration des conditions météorologiques a permis d'observer depuis les caméras de surveillance, la reprise d'une faible activité strombolienne au niveau du cratère Sud-Est de l'Etna, et une coulée de lave qui se propage le long de son flanc Est .

Selon le modèle de prévision, le nuage volcanique se disperse en direction du sud.
L'amplitude moyenne du trémor volcanique ne montre pas de changements significatifs par rapport à ce qui est rapporté dans le communiqué de presse n. 549 et reste à des niveaux moyens-bas. Les sources sont situées dans la zone du cratère Bocca Nuova à une profondeur d'environ 1,5 km
au dessus du niveau de la mer. L'activité infrasonique est faible, cependant le nombre d'événements pourrait être sous-estimé en raison du vent fort.
Aucun changement significatif n'est observé dans les données de déformation mesurées par le réseau GNSS.

 

Source : INGV OE

Carte des cratères sommitaux de l'Etna basée sur le DEM topographique de 2014 élaboré par le Laboratoire de Aerogeofisica - Section Rome 2. Modèle de terrain ombragé du cratère sud-est et position et contours du effondrement du 10 février 2022 modifié sur la base de l'image satellite Skysat du 14 février. - Via bulletin INGV

Carte des cratères sommitaux de l'Etna basée sur le DEM topographique de 2014 élaboré par le Laboratoire de Aerogeofisica - Section Rome 2. Modèle de terrain ombragé du cratère sud-est et position et contours du effondrement du 10 février 2022 modifié sur la base de l'image satellite Skysat du 14 février. - Via bulletin INGV

Un dégazage fort et constant du cratère du Santiaguito est observé, avec une coloration blanche et grise, à une hauteur de 500 mètres au-dessus du dôme Caliente qui se disperse dans une direction ouest et sud-ouest.

Une forte incandescence est observée dans le cratère du dôme.

Des anomalies thermiques sont indiquées par Mirova entre VRP 12 et 51 MW ces derniers jours.

Dès l'aube, des avalanches sont observées sur la coulée de lave active, générant des soulèvements de particules fines.

La forte activité du volcan présente des avalanches de blocs constantes autour de l'édifice volcanique avec la possibilité d'une légère chute de fines particules de cendres dans les villages de Loma Linda, San Marcos Palajunoj et d'autres dans cette zone.

Des coulées pyroclastiques peuvent être générées, vous ne devez donc pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

 

Source : INSIVUMEH, Mirova

Santiaguito - image Sentinel-2 bands 12,11,05 du 21.02.2022 - Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir Santiaguito - image Sentinel-2 bands 12,11,05 du 21.02.2022 - Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

Santiaguito - image Sentinel-2 bands 12,11,05 du 21.02.2022 - Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

 SantaMaria / Santiaguito - anomalies thermiques au 21.02.2022 / 16h49 - Doc. Sentinel-2 bands 12,11,8A & Modis thermal volcanic activity  / Mirova

SantaMaria / Santiaguito - anomalies thermiques au 21.02.2022 / 16h49 - Doc. Sentinel-2 bands 12,11,8A & Modis thermal volcanic activity / Mirova

Les images satellite GOES-16 ne montrent aucune anomalie le 22/02/2022 13:20 UTC (TL Galapagos -6HS) au volcan Wolf / Galapagos.
Au niveau sismicité : un seul séisme volcano-tectonique est mentionné par l'IGEPN.
Aucune alerte VAAC ou rapport d'émission de cendres n'a été enregistré.

WORLdVIEW enregistre 171 alertes thermiques au Wolf, au cours des 12 dernières heures MIROVA enregistre des alertes thermiques très élevées , dans les dernières 24 heures
Pendant la nuit, l'anomalie thermique enregistrée par les satellites s'est maintenue.

 

Source : IGEPN

Galapagos / volcan Wolf - anomalies thermiques très élevées au 23.02.2022 / 04h45  - Doc. Mirova _MODIS_Latest10NTI

Galapagos / volcan Wolf - anomalies thermiques très élevées au 23.02.2022 / 04h45 - Doc. Mirova _MODIS_Latest10NTI

En Islande, l'inflation se poursuit sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l'Islande, rapporte Morgunblaðið.

Le site de Fagradalsfjall et son champ de lave se détachent, bien délimités, sur la surface enneigée de la péninsule.

"L'inflation a pris naissance à une profondeur considérable", déclare Benedikt Gunnar Ófeigsson, spécialiste de la déformation au Met Office islandais. Son centre se trouve quelque part dans la zone sous la montagne Fagradalsfjall. Il est difficile de se situer précisément. Ce que cela indique probablement, c'est que le magma s'accumule à une profondeur d'environ 12 à 16 km.

Le champ de lave de Fagradalsfjall est bien délimité, en contraste avec la couverture neigeuse saisonnière, ce qui témoigne de sa chaleur résiduelle - un clic pour agrandir
Le champ de lave de Fagradalsfjall est bien délimité, en contraste avec la couverture neigeuse saisonnière, ce qui témoigne de sa chaleur résiduelle - un clic pour agrandir

Le champ de lave de Fagradalsfjall est bien délimité, en contraste avec la couverture neigeuse saisonnière, ce qui témoigne de sa chaleur résiduelle - un clic pour agrandir

Les scientifiques du Met Office islandais continuent également de surveiller de près l'inflation dans d'autres parties du pays, notamment dans le volcan Askja, au nord du glacier Vatnajökull, et dans le système volcanique Grímsvön, sous la calotte glaciaire du glacier Vatnajökull. L'inflation est une indication de l'activité des volcans.

Le séisme de M4.9 de la caldeira de Bárðarbunga le 22 février montre la même solution MT que les précédents tremblements de terre post-éruption. L'interprétation conjointe des données sismiques et GPS suggère que le volcan se gonfle depuis le printemps 2015. Ces périodes d'inflation peuvent varier pendant des décennies sans éruption

 

Sources : Iceland Monitor & Kristín Jónsdóttir

Bárðarbunga  - sismicité au 22.02.2022 / 15h07 UTC   - Doc. IMO via Kristín Jónsdóttir

Bárðarbunga - sismicité au 22.02.2022 / 15h07 UTC - Doc. IMO via Kristín Jónsdóttir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog