Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Nevado del Ruiz - fort panache éruptif du12.02.2022 (image @karolMi-twitter via Volcanodiscovery)

Nevado del Ruiz - fort panache éruptif du12.02.2022 (image @karolMi-twitter via Volcanodiscovery)

Une forte éruption a eu lieu au Nevado del Ruiz,depuis l'évent du sommet vers 10h30 heure locale hier, comme le suggèrent les observateurs dans les médias sociaux, ce détail a également été confirmé par le VAAC de Washington.
Un panache de cendres s'élevait à env. altitude de 7.000 m) et a dérivé vers le nord.
Une image satellite du 12 février montre que des températures de surface élevées dans le cratère sommital ont été observées. Mirova a détecté des anomalies thermiques faibles de VRP 4 et 1 MW le 12 février.
Le niveau d'alerte pour le volcan reste au "jaune".

 

Sources : Servicio geologico Columbiano, Mirova, Sentinel-2 via Mounts project

Nevado del Ruiz - image Sentinel-2 bands 12,11,8A du 12.02.2022 / 15h26 - Doc. Mounts project - un clic pour agrandirNevado del Ruiz - image Sentinel-2 bands 12,11,8A du 12.02.2022 / 15h26 - Doc. Mounts project - un clic pour agrandir

Nevado del Ruiz - image Sentinel-2 bands 12,11,8A du 12.02.2022 / 15h26 - Doc. Mounts project - un clic pour agrandir

Le 12 février 2022, une augmentation de l'intensité de l'activité du volcan Tangkuban Parahu a été observée sous la forme de rafales de gaz provenant du cratère Ecoma, qui se trouve à l'intérieur de Kawah Ratu. Des rafales de gaz blancs, à pression modérée, ont été observées à environ 100 m de haut du fond du cratère.

On pense que les rafales de gaz qui se produisent sont dues à l'eau souterraine ou à l'eau qui s'infiltre sous la surface, qui est chauffée par des roches chaudes dans les bas-fonds sous la surface du cratère et forme une accumulation de vapeur à haute pression, entraînant une "surpression" et sort par la fracture en zone faible, sous forme de fortes rafales. La dynamique de l'activité volcanique près de la surface comme celle-ci peut se produire en raison de changements dans l'équilibre énergétique provenant de facteurs internes et externes. Le facteur interne provient de la pression de vapeur du magma remontant des profondeurs. Les facteurs externes peuvent provenir des précipitations et du taux d'évaporation/évaporation.

 Tangkuban Parahu - modifications de l'activité interne dans le cratère le 11.02.2022 - photo PVMBG

Tangkuban Parahu - modifications de l'activité interne dans le cratère le 11.02.2022 - photo PVMBG

Tangkuban Parahu - Kawah Ratu - photo PVMBG 11.02.2022 / 06h33 WIB

Tangkuban Parahu - Kawah Ratu - photo PVMBG 11.02.2022 / 06h33 WIB

La sismicité du mont Tangkuban Parahu du 1er janvier au 11 février 2022 a été marquée par l'enregistrement de deux tremblements de terre volcaniques peu profonds, un tremblement de terre à basse fréquence et 80 tremblements de terre soufflants. La dominance du séisme soufflant durant cette période indique la présence d'une activité hydrothermale sous le corps du volcan. L'énergie sismique telle que reflétée par le graphique RSAM (mesure de l'amplitude sismique en temps réel) fluctue et ne montre pas de tendance croissante à la fin de la période d'observation. L'observation de la déformation à l'aide de l'EDM (Electronic Distance Measurement) n'a montré aucun symptôme d'inflation (ballonnement dû à la montée de fluide) dans le corps du volcan.

Le danger potentiel de l'activité actuelle du mont Tangkuban Parahu peut prendre la forme d'une éruption phréatique soudaine sans aucun signe évident d'activité volcanique accrue, entraînant des matériaux pyroclastiques et de fortes concentrations de gaz volcaniques autour du cratère. Pendant ce temps, une pluie de cendres plus fine peut couvrir une zone plus large en fonction de la direction et de la vitesse du vent.

 

Actuellement, le niveau d'activité du mont Tangkuban Parahu est fixé au niveau I (normal), avec une recommandation de ne pas descendre au fond du Kawah Ratu et de ne pas s'approcher/activité autour d'autres cratères actifs du mont Tangkuban Parahu.

Sa dernière activité  est datée du 26 juillet au 17 septembre 2019.

 

Sources : PVMBG & Global Volcanism Program - link

 Sangay - 11.02.2022 / 19h59 - webcam IGEPN

Sangay - 11.02.2022 / 19h59 - webcam IGEPN

Sangay - signal sismique SAGA. 12.02.2022 / 12h12 loc.- IGEPN

Sangay - signal sismique SAGA. 12.02.2022 / 12h12 loc.- IGEPN

Le 12 février 2022, à partir d'environ 11 h 50 TL, la station sismique SAGA enregistre des signaux sismiques correspondant à la descente de coulées de boue et de débris (lahars) dans le volcan Sangay. Ce phénomène est récurrent depuis le début de l'activité en mai 2019 et est dû au fait que les pluies dans le volcan remobilisent l'abondant matériel volcanique accumulé ces dernières semaines. Par mesure de précaution, il est recommandé de ne pas pénétrer ni s'approcher du lit des rivières Sangay Norte, Culebrillas, Palora, Volcán et Upano.

 

Des émissions de gaz à faible teneur en cendres ont été observées, avec des hauteurs supérieures à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Est. Le VAAC de Washington a signalé des émissions de gaz et de cendres jusqu'à 570 mètres au-dessus du sommet, dans une direction sud-ouest et sud.
MIROVA a signalé 1 alerte thermique basse au cours des dernières 24 heures.

La sismicité est caractérisée ces dernières 24 heures par 96 séismes d'explosion, 32 séismes LP et 44 épisodes d'émission. Le niveau d'alerte est à Amarilla. Aucun rapport de chute de cendres n'a été reçu.

 

Source : IGEPN

Le complexe SantaMaria / Santiaguito - Doc. GVP

Le complexe SantaMaria / Santiaguito - Doc. GVP

Le Santiaguito poursuit son activité à un niveau élevé, avec une probabilité de générer des coulées pyroclastiques modérées à fortes.

L'extrusion de lave alimente deux coulées de lave, longues de 600 et 800 mètres, et l'empilement de matériaux volcaniques dans le cratère, ce qui provoque des avalanches principalement sur les flancs ouest et sud-ouest..Les cendres générées par les avalanches maintiennent une ambiance brumeuse autour des volcans ; des chutes de cendres sont rapportées dans les environs de San Marcos et Loma Linda Palajunoj.

De l'incandescence nocturne est observée dans le cratère du dôme Caliente. 

Mirova signale des anomalies thermiques le 1 février de VRP 72 MW, et le 12 février de VRP 12 MW.

L'Insivumeh recommande de ne pas stationner dans les barrancas autour du Santiaguito.

 

Sources : Bulletin journalier de l'Insivumeh & Mirova

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog