Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un dégazage est enregistré dans le cratère du volcan Fuego à une altitude de 4.300 m d'altitude, des explosions aux caractéristiques faibles, modérées et fortes avec abondantes gaz et cendres qui se dispersent vers l'ouest et le sud-ouest. Ces explosions génèrent également des avalanches faibles et modérées vers les ravins du volcan, notamment vers les barrancas Ceniza, Trinidad et Las Lajas. En raison de cette activité, des chutes de tephra sont signalées dans les communautés de Morelia, Panimaché I, Panimaché II.

Les cendres peuvent être emportées par le vent et rester en suspension à de faibles niveaux dans l'air, créant un environnement brumeux pendant plusieurs heures qui peut être préjudiciable à la santé des personnes. En présence de pluie, des lahars peuvent être générés dans tous les ravins du volcan, cependant, ceux-ci devraient être plus récurrents et plus grands dans les ravins d'El Jute, Las Lajas, Ceniza et Trinidad.

Fuego - image Sentinel bands 4,3,2 + bands 12,11,8A du 10.03.2022 / 16h21 - via Mounts project 1" - un clic pour agrandir
Fuego - image Sentinel bands 4,3,2 + bands 12,11,8A du 10.03.2022 / 16h21 - via Mounts project 1" - un clic pour agrandir

Fuego - image Sentinel bands 4,3,2 + bands 12,11,8A du 10.03.2022 / 16h21 - via Mounts project 1" - un clic pour agrandir

Il n'est pas exclu que de nouvelles coulées de lave soient générées vers d'autres ravins, ainsi que la poursuite d'explosions violentes chargées de cendres et d'avalanches de caractéristiques modérées vers l'un des ravins du volcan Fuego, raison pour laquelle il ne faut pas rester à proximité ou dans les canyons du volcan.

 

Instructions ont été données à la Conred d'informer les communautés situées à proximité des ravins de Ceniza, Trinidad, Las Lajas et El Jute de ne pas s'approcher ou rester dans lesdits ravins, en tenant compte du fait que la descente d'avalanches faibles, modérées ou même fortes peut encore se produire et également provoquer des chutes de tephra dans les zones proches du volcan. De même, en présence de pluie, des lahars peuvent être générés, qui pourraient être de caractéristiques modérées à fortes dans les ravins susmentionnés.

 

Source : Insivumeh & Conred

 Turrialba - 12.03.2022 au matin - panache de vapeur et gaz avec réflexion de la lumière -Ovsicori

Turrialba - 12.03.2022 au matin - panache de vapeur et gaz avec réflexion de la lumière -Ovsicori

 Turrialba - 12.03.2022 / 07h00 - webcam Ovsicori

Turrialba - 12.03.2022 / 07h00 - webcam Ovsicori

Au Costa Rica, le Turrialba a émis des gaz et de la vapeur, et de petites quantités de cendres, depuis le lever du soleil le 12 mars 2022 ; jusqu'à environ 9h30, moment où le brouillard l'a masqué.

La couleur orange à rouge du panache matinal n'est pas liée à la lueur du magma mais à la réflexion de la lumière du soleil .
L'activité sismique reste à des niveaux stables, mais fluctue dans la fréquence des tremblements de terre.

Poas - 12.03.2022 / 09h28 - Webcam Ovsicori

Poas - 12.03.2022 / 09h28 - Webcam Ovsicori

Au Poas, aucune éruption.

Le rapport CO2/SO2 montre une diminution. Des cellules de convection sont observées dans le lac, certaines continues, d'autres sporadiques. La concentration de SO2 dans le point de vue n'a pas dépassé 1 ppm.

La température du lac acide a été mesuré à la caméra thermographique ce 12 mars, et est de 40,1°C.

 

Source : Ovsicori

 Laguna caliente du Poas - 12.03.2022 - mesure de la température : 40° C  - caméra thermographique UNA

Laguna caliente du Poas - 12.03.2022 - mesure de la température : 40° C - caméra thermographique UNA

Au Wolf, dans l'archipel des Galapagos, l'IGEPN renseigne au 12,03,2022 /11h, un séisme de type volcano-tectonique au cours des dernières 24 heures.

Le système FIRMS a enregistré 159 alertes thermiques. Le système MIROVA a enregistré 2 alertes thermiques
élevé (889 MW et 606 MW).

 

L'observatoire a mis en ligne une animation de l'avancée hebdomadaire des coulées de lave dans le volcan Wolf .l'éruption en cours a débuté le 6 janvier de cette année. L'animation a été créée à partir d'informations provenant d'anomalies thermiques quotidiennes enregistrées par le système satellitaire FIRMS de la NASA.

 

Sources : IGEPN & Mirova

Des chercheurs viennent cependant de réussir à caractériser le système magmatique profond de l'un des ensembles volcaniques les plus actifs au monde : le groupe volcanique de Klyuchevskov au Kamchatka, en Russie.

Pour étudier ces volcans en profondeur, les scientifiques de l'Institut des Sciences de la Terre de Grenoble, ainsi que leurs collègues russes, ont utilisé l'activité sismique produite par les volcans eux-mêmes.

Les chercheurs ont ainsi monitoré certains volcans situés sur la péninsule russe du Kamchatka. Il s'agit de l'un des ensembles volcaniques les plus importants et les plus actifs du monde. L'activité volcanique résulte ici de la subduction de la plaque Pacifique sous la péninsule.

Les sources de tremor sont réparties dans une large région spatiale sur toute la gamme des profondeurs crustales reliant les différents volcans du groupe. L'activité de tremor est caractérisée par des migrations verticales et latérales rapides expliquées par des transitoires de pression rapides et une perméabilité dynamique. Nos résultats soutiennent le modèle conceptuel de systèmes magmatiques transcrustaux étendus et hautement dynamiques.

Densité spatiale des sources de trémor délimitant le système de plomberie trans-crustal actif sous le Klyuchevskoy Volcanic Group. - ...

Densité spatiale des sources de trémor délimitant le système de plomberie trans-crustal actif sous le Klyuchevskoy Volcanic Group. - ...

... (A) Carte de la région étudiée. L'encart montre l'emplacement de la péninsule du Kamtchatka. Les stations sismiques sont représentées par des triangles inversés blancs et noirs pour les réseaux permanents et temporaires, respectivement. Le rectangle en pointillés noirs indique les limites de la zone utilisée dans la recherche par grille. La ligne pointillée rouge montre un profil pour la section transversale indiquée en (C). - (B) Somme le long des lignes verticales projetées sur le plan horizontal. - (C) Somme le long de lignes horizontales avec des profondeurs fixes et des distances le long de la faille projetées sur un plan vertical correspondant au profil illustré en (B). - (D) Semblable à (C) mais projection sur un profil perpendiculaire illustré en (B). Les hypocentres des tremblements sont représentés par des cercles ouverts. Les croix magenta clair en (B), (C) et (D) montrent les essaims de DLP qui se sont produits le 23 novembre 2015, le 26 novembre 2015 et le 25 février 2016. - Doc. Science Advances 02,2022

Les résultats soutiennent le modèle conceptuel de systèmes magmatiques transcrustaux étendus et hautement dynamiques.

Publiés dans Science Advances, ils montrent que le système magmatique en activité s'étage sur toute l'épaisseur de la croûte. Le système prendrait sa source à la base de la croûte, au niveau du Moho (environ 30 kilomètres de profondeur) et se ramifierait vers le haut pour alimenter plusieurs volcans par le biais de différents conduits. Le système magmatique pourrait ainsi s'étendre horizontalement sur de grandes distances. Grâce à l'analyse des trémors, les chercheurs peuvent ainsi définir les zones actives du système, et cela sur toute la hauteur de la croûte. et suivre leur évolution dans le temps. L'existence de " bouchons " pourrait empêcher temporairement le magma de progresser, faisant localement augmenter la pression jusqu'à la rupture. Ce processus mènerait à l'activation transitoire des différentes zones.

 

 

Source : Science Advances - Seismic tremor reveals active trans-crustal magmatic system beneath Kamchatka volcanoes / Cyryl Journeau & al. -   lien

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog