Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
L'éruption en cours à Halema'uma'u, au sommet du Kīlauea, se produit à partir d'un certain nombre d'évents dans un complexe situé dans la moitié ouest du cratère. Le cône le plus haut de ce complexe mesure environ 19 mètres (60 pieds) de hauteur et est montré sur cette photographie. -Photo USGS de L. Gallant datée du 4 mars 2022 / AVO - USGS - un clic pour agrandir

L'éruption en cours à Halema'uma'u, au sommet du Kīlauea, se produit à partir d'un certain nombre d'évents dans un complexe situé dans la moitié ouest du cratère. Le cône le plus haut de ce complexe mesure environ 19 mètres (60 pieds) de hauteur et est montré sur cette photographie. -Photo USGS de L. Gallant datée du 4 mars 2022 / AVO - USGS - un clic pour agrandir

Le volcan Kīlauea est en éruption. Son niveau d'alerte volcanique USGS est à Watch - code aviation : Orange

Au cours de la semaine dernière, la lave a continué d'éclater par intermittence depuis l'évent ouest du cratère Halema'uma'u. Toute la lave est confinée dans le cratère Halema'uma'u dans le parc national des volcans d'Hawai'i.
Les taux d'émission de dioxyde de soufre restent élevés et ont été mesurés pour la dernière fois à environ 2 200 tonnes par jour (t/j) le 8 mars 2022, lors d'une activité éruptive.

Les inclinomètres du sommet montrent plusieurs modèles de déflation et d'inflation au cours de la semaine dernière.

Kilauea / Halema'uma'u - webcam therm HVO du 11.03.2022 / 20h30 HST

Kilauea / Halema'uma'u - webcam therm HVO du 11.03.2022 / 20h30 HST

La sismicité est élevée mais stable, avec peu de tremblements de terre et des tremblements volcaniques en cours.

Les perturbations d'un corps de magma ou de lave, comme le réservoir souterrain de magma au sommet du volcan Kīlauea ou son lac de lave actuel, peuvent survenir pour diverses raisons, notamment la montée de poches de gaz ou la chute de roches murales dans un lac de lave. Lorsqu'un corps de magma ou de lave est perturbé, le fluide qu'il contient peut réagir en vibrant ou en clapotant de diverses manières.

Pendant des décennies, les scientifiques ont interprété les signaux sismiques sur les volcans d'Hawaï et du monde entier comme des preuves de la migration ou de l'accumulation de magma souterrain, qui peuvent être utilisées pour rechercher des signes pouvant indiquer une éruption imminente. Ces dernières années, les scientifiques ont appris de nouvelles méthodes pour utiliser ces signaux sismiques afin de résoudre les propriétés des systèmes magmatiques souterrains qui pourraient autrement ne pas être mesurables.

Le graphique du haut montre un enregistrement sismique de 2013 d'un tremblement de terre normal de magnitude 2 peu profond qui s'est produit à quelques kilomètres au sud du sommet du volcan Kīlauea. Le tracé du bas montre un enregistrement sismique de 2013 de la résonance du magma après qu'un gros rocher s'est détaché des parois du cratère Halema'uma'u au sommet du volcan Kīlauea, puis a touché la surface du lac de lave. Notez les différentes échelles de temps; le tremblement de terre normal n'a duré qu'environ 20 secondes au total, alors que chaque cycle d'oscillation du magma a duré 40 secondes et les vibrations ont continué pendant plus de 20 minutes au total. - Doc. USGS / Volcano Watch

Le graphique du haut montre un enregistrement sismique de 2013 d'un tremblement de terre normal de magnitude 2 peu profond qui s'est produit à quelques kilomètres au sud du sommet du volcan Kīlauea. Le tracé du bas montre un enregistrement sismique de 2013 de la résonance du magma après qu'un gros rocher s'est détaché des parois du cratère Halema'uma'u au sommet du volcan Kīlauea, puis a touché la surface du lac de lave. Notez les différentes échelles de temps; le tremblement de terre normal n'a duré qu'environ 20 secondes au total, alors que chaque cycle d'oscillation du magma a duré 40 secondes et les vibrations ont continué pendant plus de 20 minutes au total. - Doc. USGS / Volcano Watch

Notez que par rapport aux tremblements de terre, le mouvement du magma produit généralement des vibrations relativement lentes, où le sol monte et descend sur plusieurs secondes ou dizaines de secondes.

 

Source : HVO & USGS – Volcano Watch : Magma chamber music can tell a revealing tale.

Suwanosejima – 11,03,2022 / 21h58 – panache de cendres à 1.600 m. au dessus du cratère – webcam JMA

Suwanosejima – 11,03,2022 / 21h58 – panache de cendres à 1.600 m. au dessus du cratère – webcam JMA

Le JMA renseigne l'état d'activité de Suwanosejima du 7 au 11 mars 15h00.

L'activité éruptive active se poursuit au cratère Otake sur Suwanosejima.
Le panache éruptif accompagnant les épisodes s'est élevée à un maximum de 1.700 m au-dessus du bord du cratère.
Les grosses bombes volcaniques se dispersent jusqu'à environ 400 m du centre du cratère.
Des séismes volcaniques se sont produites tout au long de la période.

 

Source : JMA

Great Sitkin - photo archives 14.01.2022 AVO /  Skeehan, Steve - un clic pour agrandir

Great Sitkin - photo archives 14.01.2022 AVO / Skeehan, Steve - un clic pour agrandir

L'épanchement de lave d'un évent dans le cratère sommital du volcan Great Sitkin s'est poursuivi à un rythme lent au cours de la semaine dernière. Les analyses des images radar satellite recueillies les 28 février et 11 mars suggèrent un taux d'épanchement de lave légèrement accru au cours de cette période, avec une avancée du lobe sud d'environ 65 pieds (20 m) et une extrusion dans toutes les directions autour de l'évent. La majeure partie de la coulée était couverte de neige au cours de la semaine dernière, à l'exception de l'avant des lobes de coulée de lave et de la partie près de l'évent du sommet. Des températures de surface modérément élevées compatibles avec un épanchement de lave ont été détectées dans les données satellitaires lorsque le volcan n'était pas obscurci par la couverture nuageuse. Le niveau global de sismicité était très faible.

La lave en éruption a dépassé le bord du cratère sommital et s'écoule dans de petites vallées sur les flancs sud, ouest et nord du volcan. Le terrain est escarpé dans ces zones, et des blocs de lave pourraient se détacher de l'extrémité des lobes d'écoulement sans avertissement et former de petites avalanches de roches dans ces vallées. Une telle avalanche du front d'écoulement du bord sud du cratère a été observée dans les données satellitaires du 7 mars 2022. Ces avalanches peuvent libérer des cendres et du gaz et pourraient parcourir plusieurs centaines de mètres au-delà des coulées de lave ; ils seraient dangereux pour quiconque se trouvant dans ces zones.
Niveau d'alerte volcanique actuel : Watch
Code couleur actuel de l'aviation : Orange

Le Great Sitkin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux d'infrasons et de foudre à distance.

 

Source : AVO

 Galapagos / volcan Wolf - anomalies thermiques au 11.03.2022 / 20h10 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Galapagos / volcan Wolf - anomalies thermiques au 11.03.2022 / 20h10 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Aux Galapagos, des anomalies thermiques sont toujours signalées au volcan Wolf ce 11 mars 2022 : Le système FIRMS a enregistré 91 alertes thermiques. Le système MIROVA a enregistré 2 alertes thermiques modérées, 1 élevée (471 MW) et 1 très élevée (1840 MW).

Dans le système MOUNTS, 31,8 tonnes de SO2 ont été enregistrées, avec des données du 10 mars.
La sismicité se résume à un seul séisme Volcano tectonique (VT)
Grâce aux images fournies par le satellite GOES-16, on peut voir les anomalies thermiques causées par l'avancée des laves, ainsi que les faibles colonnes de gaz provenant des coulées et du vent.

 

Source : IGEPN

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog