Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Purace - vue aérienne le long de la chaîne Coconucos - archives Ingeominas 22 Octobre 2011.

Purace - vue aérienne le long de la chaîne Coconucos - archives Ingeominas 22 Octobre 2011.

D'après un bulletin extraordinaire de l'observatoire de Popayan / Servicio Geológico Colombiano, il y a eu un changement majeur dans l'activité du volcan Puracé au cours des deux derniers jours.

Comme rapporté dans les bulletins et communications des mois précédents, il y a eu des changements graduels de comportement de ce volcan, qui à partir du 28 mars avait une plus grande augmentation de la récurrence, à la fois dans les événements associés à la fracture de la roche dans l'édifice volcanique (type VT), présentés en trains d'événements et avec des magnitudes
jusqu'à 3,3 ML, que ceux detype LP et TR.

 D'autre part, des changements ont été observéspar différentes techniques de surveillance telles que la déformation volcanique des sols et la géochimie des fluides.

Un changement du niveau d'activité au niveau III est déclaré au 30 mars 2022 / 09h loc..
Le niveau d'activité jaune (ou III) envisage des variations dans les niveaux des paramètres dérivés de la surveillance qui indiquent que le volcan est au-dessus du seuil de base et que le processus est instable et peut évoluer, augmentant ou diminuant ces niveaux.

 

Source : SGC

  Taal - screenshot vidéo 26.03.2022  / Phivolcs

Taal - screenshot vidéo 26.03.2022 / Phivolcs

Au Taal / Philippines, après une éruption phréatomagmatique enregistrée à 0226 le 25 mars, sur la base de données sismiques et d'images de webcam, et qui a produit un panache de 500 m de haut, une éruption phréatomagmatique de 07h22-08h59 le 26 mars a consisté en pas moins de 66 explosions et a incité PHIVOLCS à augmenter le niveau d'alerte à 3 (sur une échelle de 0 à 5) à mi-chemin à 0800. Les panaches d'éruption ont atteint 3 km. Des chutes de cendres humides avec une odeur de soufre sont tombées sur l'île du volcan Taal, le long des rivages de Calauit et Alas-as, et sur les rives du lac de Banyaga, Agoncillo, Batangas.

Des événements phréatomagmatiques ont été enregistrés à 04h34 et 05h04 le 27 mars par le réseau sismique et vus sur les images de la webcam, produisant des panaches d'éruption qui se sont élevés respectivement à 800 et 400 m et ont dérivé vers le SW.
Les fluides volcaniques chauds ont continué à remonter dans le lac du 26 au 29 mars, générant des panaches qui se sont élevés jusqu'à 2,4 km et ont dérivé vers le sud-ouest.

Ce 31 mars, Phivolcs rapporte une rafale phréatomagmatique à 10h39 (VTMC Caméra). L'activité au cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans son lac qui a généré des panaches de 1 500 mètres de haut qui ont dérivé vers le sud-ouest.

Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 6 405 tonnes/jour au 30 mars 2022.

 

Sources : Phivolcs, VAAC Tokyo et Global Volcanism Program

 Taal - activité des dernières 24 heures au 31.03.2022 / 05h -  doc. Phivolcs

Taal - activité des dernières 24 heures au 31.03.2022 / 05h - doc. Phivolcs

A Nishinoshima, dans les îles Ogasawara, un survol par le Japan Coast Guards à l'aide d'un avion de la base de Haneda le 29 mars,permet de voir un intense dégazage au niveau de toutes les fissures du champ de lave, qui masquent le cratère. Cette activité semble en lien avec une montée de magma.

Le précédent survol date du 14 mars, où les émissions de gaz et de vapeur et les températures élevées persistaient dans le cratère sommital.

De même, une décoloration brunâtre à jaunâtre est visible dans l'eau le long des côtes de l'île, et s'étend dans les environs.

 

Source : Japan Coast Guards

Nishinoshima  - fort dégazage , activité en hausse - Doc. JCG 29.03.2022

Nishinoshima - fort dégazage , activité en hausse - Doc. JCG 29.03.2022

Nishinoshima  - fort dégazage & décoloration des eaux côtières , activité en hausse - Doc. JCG 29.03.2022

Nishinoshima - fort dégazage & décoloration des eaux côtières , activité en hausse - Doc. JCG 29.03.2022

Depuis deux semaines, le lac de cratère du mont Ruapehu (Te Wai ā-moe) est entré dans un nouveau cycle de chauffe, accompagné de forts niveaux de trémor volcanique (séismes volcaniques).

Au cours de la semaine dernière, le lac s'est encore réchauffé à ~32 °C (contre 31 °C la semaine précédente). Le lent réchauffement a été entravé par de fortes pluies sur le volcan et l'afflux d'eau froide dans le lac. La forte secousse signalée la semaine dernière se poursuit.

Un trémor élevé soutenu, combiné au réchauffement lent du lac, continue d'indiquer que le gaz circule dans le système. Cependant, l'augmentation plus lente que prévu de la température du lac suggère qu'un blocage partiel peut exister dans l'évent sous le lac, empêchant le gaz chaud d'entrer dans le lac. Cela pourrait permettre à la pression de s'accumuler dans le volcan.

L'interprétation de cette activité est cohérente avec une agitation volcanique élevée et, par conséquent, le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code de couleur de l'aviation a été élevé au jaune.

Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d'entrer en éruption avec peu ou pas d'avertissement lorsqu'il est dans un état d'agitation volcanique élevée.

 

Source : GeoNet

 Ruapehu et le lac Te Wai ā-moe - photo archives GNS Brad Scott

Ruapehu et le lac Te Wai ā-moe - photo archives GNS Brad Scott

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog