Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie

Après l'éruption phréatomagmatique du cratère principal de 07h22 à 08h59 hier 26 mars 2022), deux événements phréatomagmatiques se sont produits à 04h34 et 05h04 aujourd'hui 27 mars, enregistrés par le réseau du volcan Taal ( TVN ) basé sur des enregistrements sismiques et des caméras visuelles. Ces événements ont produit des panaches de 800 mètres et 400 mètres de haut, respectivement, du cratère principal qui ont dérivé vers le sud-ouest.

Taal - épisode du 26.03.2022 - screenshot vidéo Phivolcs

Taal - épisode du 26.03.2022 - screenshot vidéo Phivolcs

Au cours des dernières 24 heures, le TVN a enregistré 14 séismes volcaniques, dont 10 événements de trémor volcanique d'une durée de 2 à trois 3 minutes et 4 séismes volcaniques à basse fréquence. L'activité au cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans son lac qui a généré des panaches de 1.000 mètres de haut qui ont dérivé vers le sud-ouest. Les émissions de dioxyde de soufre ont été en moyenne de 6.957 tonnes/jour le 25 mars 2022.

Des températures maximales de 63,7 °C ont été mesurées pour la dernière fois depuis le Main Crater Lake le 25 février 2022. Basé sur les paramètres de déformation du sol de l'inclinaison électronique, du GPS continu et de la surveillance InSAR , l'île volcanique de Taal et la région de Taal ont commencé à se dégonfler en octobre 2021.

 Taal - résumé des observations des dernières 24 h au 27.03.2022 / 05h - Doc. Phivolcs - un clic pour agrandir

Taal - résumé des observations des dernières 24 h au 27.03.2022 / 05h - Doc. Phivolcs - un clic pour agrandir

 Taal - émanations moyennes de SO2 en 2020 & 2022 - Doc. Phivolcs - un clic pour agrandir

Taal - émanations moyennes de SO2 en 2020 & 2022 - Doc. Phivolcs - un clic pour agrandir

Le niveau d'alerte 3 (agitation magmatique) prévaut sur le volcan Taal. Cela signifie qu'il y a une intrusion magmatique au niveau du cratère principal qui pourrait encore entraîner des éruptions ultérieures. DOST-PHIVOLCS recommande fortement l'évacuation de l'île du volcan Taal et des barangays à haut risque de Bilibinwang et Banyaga, Agoncillo et Boso-boso, Gulod et l'est de Bugaan East, Laurel, province de Batangas en raison des risques possibles de courants de densité pyroclastiques et de tsunami volcanique. des éruptions se produisent ensuite.

 

Source : Phivolcs

Montagne Pelée - photo archives ©-OVSM-montagne-pelée via Outremers 360

Montagne Pelée - photo archives ©-OVSM-montagne-pelée via Outremers 360

Entre le 18 et le 25 mars / 16h UTC, l'observatoire volcanologique et sismologique de Martinique a enregistré 2 séismes volcano-tectoniques de faible énergie sous la Montagne Pelée, associés à la micro-fracturation de l'édifice volcanique; les hypocentres sont localisés entre 700 mètres et 1.100 mètres de profondeur.

Une extension de deux zones de végétation détériorée, situées entre le Morne Plumé et la Rivière Chaude, ont été constatée et vérifiée par un survol héliporté et les images satellites.

Le niveau d'alerte reste jaune / vigilance

 

Source : OVSM

São Jorge - alignement des cônes sur le système fissural  de Manadas - via GEVolcan

São Jorge - alignement des cônes sur le système fissural de Manadas - via GEVolcan

Les séismes se poursuivent à São Jorge, et restent localisés entre 7 et 15 km de profondeur (IPMA). Tous les tremblements de terre enregistrés jusqu'à présent sont de faible magnitude et montrent une origine tectonique.

Dans le cadre de la surveillance géodésique, CIVISA, en collaboration avec d'autres entités, renforce le réseau d'observation basé sur les stations GNSS et le traitement des images satellites. Les données existantes à ce jour corroborent les observations sismologiques en indiquant l'existence de quelques déformations dans la zone épicentrale.

L'intégration des informations disponibles nous permet de conclure que les structures tectoniques où ont eu lieu les éruptions historiques de 1580 et 1808, et la crise sismovolcanique de 1964, dans le Système Volcanique Fissural de Manadas, ont été réactivées, et il est possible d'admettre la survenue d'une profonde intrusion magmatique.

CIVISA met en garde contre la possibilité de tremblements de terre pouvant atteindre des magnitudes supérieures à celles enregistrées jusqu'à présent, ainsi que le danger de glissements de terrain potentialisés par l'activité sismique et les conditions météorologiques défavorables qui affectent l'archipel.

Il existe une possibilité réelle qu'une éruption volcanique se produise, mais rien ne prouve que cela soit imminent.

De ce fait, CIVISA est en ALERTE V4 depuis 15h30 le 20 mars.

De nombreux habitants de Velas, cité proche des épicentres, se sont installés chez des proches à l'est de l'île ; d'autres ont quitté São Jorge d'après le gouvernement, qui déconseille tout déplacement superflu. (RTL info)

 

Sources : CIVISA, IPMA

São Jorge - départs volontaires d'une partie des habitants  - photo via-RTL-Info 26.03.2022

São Jorge - départs volontaires d'une partie des habitants - photo via-RTL-Info 26.03.2022

 São Jorge  - sismicité au 27.03.2022 -  Doc. CIVISA

São Jorge - sismicité au 27.03.2022 - Doc. CIVISA

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog