Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Isla San Jorge - Velas et son port - photo via InVolcan

Isla San Jorge - Velas et son port - photo via InVolcan

Depuis le 19 mars dernier, l'île de São Jorge, dans l'archipel des Açores, a été touchée par un essaim sismique qui a enregistré plus de 400 tremblements de terre d'une magnitude allant jusqu'à 3,3 selon les informations fournies par le Centre de surveillance et d'information sismo-volcanique des Açores (CIVISA).

 São Jorge - sismicité au 28.03.2022  - Doc. IVAR

São Jorge - sismicité au 28.03.2022 - Doc. IVAR

Dans la phase initiale de ce récent essaim sismique, on s'est demandé si les tremblements de terre avaient une origine volcanique ou tectonique, étant donné que l'archipel des Açores est une région volcanique et tectonique active.
 

L'Institut volcanologique des îles Canaries (INVOLCAN), grâce à l'analyse des données radar à synthèse d'ouverture acquises par le satellite Sentinel-1 de l'Agence spatiale européenne, a pu observer qu'au cours des dernières semaines, ladite île a subi une déformation de le terrain compatible avec une source de nature volcanique. Concrètement, une technique dite "d'interférométrie satellite" a été utilisée, qui compare les images radar obtenues à deux dates différentes pour détecter des variations de phase qui pourraient être associées à des déformations du relief de la surface terrestre.

 São Jorge - Interférométrie Sentinel-1 / Copernicus - modélisation d'une intrusion sous forme de dyke - Doc. via InVolcan - un clic pour agrandir

São Jorge - Interférométrie Sentinel-1 / Copernicus - modélisation d'une intrusion sous forme de dyke - Doc. via InVolcan - un clic pour agrandir

La figure montre les données observées et le modèle synthétique d'une intrusion magmatique le long d'une fracture subverticale, un dyke. Le volume estimé pour cette intrusion est d'environ 20 millions de m³, une valeur comparable à ce qui a été observé par la déformation du sol avant l'éruption de la Cumbre Vieja en 2021.


Cette activité a été possible grâce au projet VOLRISKMAC II (MAC2/3.5b/328) cofinancé par le Programme de Coopération INTERREG V-A Espagne-Portugal MAC 2014-2020

 

Source : InVolcan / Instituto Volcanológico de Canarias

 

Cumbre Vieja / La Palma - dégazage actif - doc. InVolcan

Cumbre Vieja / La Palma - dégazage actif - doc. InVolcan

Plus de trois mois après la fin de l'éruption volcanique de La Palma, dans l'archipel des Canaries, les températures dans certaines parties des cratères du Cumbre Vieja sont encore proches de mille degrés.

Cela a été mesuré par des scientifiques de l'Institut géographique national (IGN), qui ont enregistré 974 degrés dans une fissure du cratère le plus au sud du volcan, où l'on observe de la roche incandescente, comme l'a rapporté un observateur le mardi 22 mars.

Après les pluies abondantes du 28 mars dans le Llano de Aridane, La Palma, la température des coulées de lave est encore suffisamment élevée pour faire évaporer l'eau, qui se condense ensuite en un brouillard bas.

 

Source : InVolcan

à paraître :

The 2021 eruption of the Cumbre Vieja Volcanic Ridge on La Palma, Canary Islands – by Juan Carlos Carracedo & al. - lien

 La Palma / Cumbre Vieja - température résiduelle au cratère 974°C - doc. caméra therm. FLIR / IGN

La Palma / Cumbre Vieja - température résiduelle au cratère 974°C - doc. caméra therm. FLIR / IGN

 GUAYOTA La Palma au 25.03.2022 -  Graphique informatif hebdomadaire de l’activité sismo-volcanique sur l’île de La Palma - agrandir sur : https://www.involcan.org/wp-content/uploads/GUAYOTA/guayota-lpa-fr-co.pdf

GUAYOTA La Palma au 25.03.2022 - Graphique informatif hebdomadaire de l’activité sismo-volcanique sur l’île de La Palma - agrandir sur : https://www.involcan.org/wp-content/uploads/GUAYOTA/guayota-lpa-fr-co.pdf

À chaque incursion des chercheurs du projet de volcanologie sous-marine des Canaries (Vulcana), de l'Institut espagnol d'océanographie (IEO) et du Centre supérieur de recherche scientifique (CSIC), un nouvel aspect du volcan Enmedio est découvert, un cratère sous-marin situé juste entre Gran Canaria et Tenerife, dans l'archipel des Canaries, dans une zone qui enregistre une certaine activité sismique.

Volcan sous-marin Enmedio - bathymétrie IEO-CSIC révêlant une terrasse sur son côté ouest à 1 900 mètres de profondeur et deux cônes secondaires à 500 mètres au sud-ouest du bâtiment principal

Volcan sous-marin Enmedio - bathymétrie IEO-CSIC révêlant une terrasse sur son côté ouest à 1 900 mètres de profondeur et deux cônes secondaires à 500 mètres au sud-ouest du bâtiment principal

Dans cette dernière expédition, menée entre le 14 février et le 3 mars, les chercheurs ont disposé de nouveaux instruments de mesure et d'échantillonnage capables d'atteindre une profondeur d'environ 2 100 mètres, là où se trouve la base d'une montagne sous-marine de 470 mètres de haut, dont le pic est situé à 1 630 de la surface de la mer. " C'est un volcan typique, celui qu'un enfant dessinerait ; une montagne très triangulaire. Son cratère est fendu, avec des glissements de terrain sur les versants nord et sud. De plus, il possède une terrasse sur son côté ouest à 1 900 mètres de profondeur et deux cônes secondaires à 500 mètres au sud-ouest du bâtiment principal ", explique Eugenio Fraile, océanographe et chef de file de ce projet de recherche, à propos de l'aspect du volcan défini avec précision grâce à la nouvelle sonde multifaisceaux du "Ángeles Alvariño" qui a permis d'augmenter la résolution du modèle numérique 3D du volcan, avec des pixels représentant des grilles de 15x15 mètres.

 

La présence d'une activité hydrothermale doit être corroboré par l'analyse chimique des échantillons pour identifier la teneur en nutriments, métaux lourds et dioxyde de carbone qu'il pourrait émettre.

Le défi de la prochaine campagne Vulcana concernant le volcan Enmedio sera d'explorer la partie supérieure du cratère avec le véhicule sous-marin sans pilote Liropus 2000.

 

Sources : IEO-CSIC & Canarias 

carte bathymétrique du volcan Enmedio - Inés Galindo Jiménez Francisco José Pérez Torrado, MASTER EN OCEANOGRAFÍA. Bienio 2007-2009 9 via AVCAN

carte bathymétrique du volcan Enmedio - Inés Galindo Jiménez Francisco José Pérez Torrado, MASTER EN OCEANOGRAFÍA. Bienio 2007-2009 9 via AVCAN

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog