Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le SGC signale une émission de cendres du volcan Nevado del Ruiz .
A 17h13 le 11 avril 2022, un signal sismique de fluides a été enregistré avec une émission de cendres associée. La colonne de vapeur, de gaz et de cendres a atteint une hauteur de 3258 m, direction verticale avec une légère dispersion vers le nord. Cela était visible depuis la plupart des caméras installées dans la zone du volcan et depuis la ville de Manizales. Au moment de la publication de cette note, il y a un rapport de chute de cendres dans la zone du volcan, selon ce qui a été notifié par le personnel du parc naturel national de Los Nevados.

Nevado del Ruiz- panache de cendres et gaz  11.04.2022 - webcams SGC -un clic pour agrandir

Nevado del Ruiz- panache de cendres et gaz 11.04.2022 - webcams SGC -un clic pour agrandir

Il est souligné que le phénomène observé cet après-midi est un phénomène récurrent dans l'activité du volcan, qui à de nombreuses reprises n'est pas possible d'observer en raison des conditions climatiques qui prévalent couramment dans la région.

L'enregistrement de nouveaux signaux sismiques de ce type pouvant être associés à des émissions de gaz et de cendres, qui seront dispersées en fonction du régime de vent dominant au moment de l'émission ou d'une accélération du processus volcanique que cela entraîne, n'est pas exclu. changements dans le niveau d'activité du volcan.

Le niveau d'activité du volcan Nevado del Ruiz reste à 3 / jaune: Changements dans le comportement de l'activité volcanique. Le Service géologique colombien reste attentif à toute évolution de l'activité et vous invite à consulter les informations officielles qui seront émises par le Service géologique colombien et les conseils municipaux et départementaux de gestion des risques.

 

Source : S.G.C.

Sabancaya - activité du 4 au 10.04.2022 - doc. I.G.Peru

Sabancaya - activité du 4 au 10.04.2022 - doc. I.G.Peru

Entre le 4 et le 10avril 2022, le Sabancaya a maintenu une activité éruptive modérée, avec une moyenne de 52 explosions journalières, accompagnées de panaches de cendres et gaz à 2.500 mètres au dessus du sommet.

Au cours de la période, l'I.G.P. a détecté 231 séismes d'origine volcanique associé à la circulation de fluides magmatiques internes, de même que des séismes VT, en lien avec la fragmentation de roches. Aucune anomalies significative n'a été renseignée. Trois anomalies thermiques, de max. 6 MW, ont été identifiées, associées à la présence d'un corps de lave superficiel dans le cratère.

L'alerte volcanique reste à naranja, avec une zone non accessible de 12 km de rayon autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru

 Halema'uma'u  - Kilauea, cratère Halema'uma'u : Un évent éruptif (orange) est actif dans Halema'uma'u, du côté ouest du fond du cratère. Un étang adjacent (violet) alimente en lave un lac plus grand (rouge) ; bien que parfois le niveau de lave ait chuté et que la circulation ait diminué, l'étang et le lac ont constamment accueilli de la lave active ces dernières semaines. Les statistiques d'éruption fournies ici sont à jour depuis le dernier survol du HVO le 30 mars 2022 ; la surface moyenne en volume de l'ensemble du lac de lave était d'environ 2 769 pieds (844 m) au-dessus du niveau de la mer à ce moment-là. - Source : HVO-USGS - un clic pour agrandir

Halema'uma'u - Kilauea, cratère Halema'uma'u : Un évent éruptif (orange) est actif dans Halema'uma'u, du côté ouest du fond du cratère. Un étang adjacent (violet) alimente en lave un lac plus grand (rouge) ; bien que parfois le niveau de lave ait chuté et que la circulation ait diminué, l'étang et le lac ont constamment accueilli de la lave active ces dernières semaines. Les statistiques d'éruption fournies ici sont à jour depuis le dernier survol du HVO le 30 mars 2022 ; la surface moyenne en volume de l'ensemble du lac de lave était d'environ 2 769 pieds (844 m) au-dessus du niveau de la mer à ce moment-là. - Source : HVO-USGS - un clic pour agrandir

L'éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema'uma'u, se poursuit actuellement. L'activité de surface se poursuit dans le lac de lave actif et la coulée de lave sur le fond du cratère depuis l'évent ouest est toujours active à ce moment. L'inclinaison est actuellement sur une tendance plate. La lave sera probablement à la surface du lac de lave actif ce soir.

Le niveau d'alerte volcanique actuel  est Watch , et le code couleur actuel de l'aviation Orange.

 

Source : HVO

 Halema'uma'u - image thermique du 11.04.2022 / 20h14 - webcam therm .HVO

Halema'uma'u - image thermique du 11.04.2022 / 20h14 - webcam therm .HVO

Kilauea - anomalies therm très élevée au 11.04.2022 / 21h15  - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Kilauea - anomalies therm très élevée au 11.04.2022 / 21h15 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Au cours des sept derniers jours, les troubles volcaniques élevés se sont poursuivis au mont Ruapehu, augmentant à des niveaux accrus. Cette agitation accrue se manifeste principalement par des tremblements volcaniques et une augmentation de la production de gaz. Les niveaux de tremblements restent élevés mais ont diminué par rapport au pic atteint les 6 et 7 avril 2022. Un vol de gaz aéroporté achevé hier a confirmé une augmentation de la production de gaz à travers le Crater Lake, en particulier de gaz CO2 (dioxyde de carbone), étant le 2ème valeur la plus élevée jamais enregistrée.

La température du Crater Lake (Te Wai ā-moe) est maintenant de 38 °C. Notre modélisation suggère qu'environ 280 MW de chaleur sont nécessaires pour maintenir la température de ce lac. La température et l'apport de chaleur restent dans la plage typique d'un cycle de chauffage. Le lac de cratère reste une couleur gris cuirassé avec des remontées d'eau dans la zone des évents nord et un petit débordement. Des nappes de soufre sont présentes à la surface du lac.

 Ruapehu - image archives GNS / Brad Scott 10.04.2019

Ruapehu - image archives GNS / Brad Scott 10.04.2019

La nature soutenue des troubles volcaniques diffère désormais de ceux généralement observés au début d'une phase de réchauffement. Les signaux de tremor volcanique et la production élevée de gaz sont maintenant plus révélateurs des processus entraînés par la roche en fusion (magma) interagissant avec le système géothermique en profondeur dans le volcan.
L'interprétation de cette activité est cohérente avec une agitation volcanique élevée au niveau élevé et, par conséquent, le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code de couleur de l'aviation reste au jaune.

L'interprétation de cette activité est cohérente avec une agitation volcanique élevée au niveau élevé et, par conséquent, le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code de couleur de l'aviation reste au jaune.

 

Source : GeoNet

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog