Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Kavachi - zone d'eau décolorée  - Sentinel-2 du 25.04.2022 / Copernicus via Earthart - un clic pour agrandir

Kavachi - zone d'eau décolorée - Sentinel-2 du 25.04.2022 / Copernicus via Earthart - un clic pour agrandir

Nommé d'après un dieu de la mer des peuples Gatokae et Vangunu, le Kavachi est l'un des volcans sous-marins les plus actifs du Pacifique Sud-Ouest, situé dans les îles Salomon au sud de l'île Vangunu.

Parfois appelé Rejo te Kvachi ("Kavachi's Oven"), ce volcan sous-marin basaltique à andésitique peu profond a produit plusieurs fois des îles éphémères jusqu'à 1 km de long depuis sa première éruption enregistrée en 1939. Les résidents des îles voisines de Vanguna et Nggatokae (Gatokae) a signalé un "feu sur l'eau" avant 1939, une référence possible à des éruptions antérieures.

L'édifice, à peu près conique, s'élève à des profondeurs d'eau de 1,1 à 1,2 km au nord et à de plus grandes profondeurs au SE. Des éruptions sous-marines peu profondes fréquentes et subaériennes occasionnelles produisent des explosions phréatomagmatiques qui éjectent de la vapeur, des cendres et des bombes incandescentes.

Sa dernière manifestation signalée par le GVP remonte au 31 mars 2022 , où une vue satellite signale une zone d'eau décolorée.

 

Le GVP mentionne une phase d'activité éruptive depuis le 2 octobre 2021 toujours en cours.

L'image prise par le satellite Sentinel-2 le 25 avril 2022 vient confirmer celle-ci.

 

Sources : Global Volcanism Program (GVP) & Copernicus Sentinel-2

Pour les volcanophilatélistes : deux timbres de 1994 qui évoquent les éruptions du Kavachi en 1977 et 1978 - un clic pour agrandirPour les volcanophilatélistes : deux timbres de 1994 qui évoquent les éruptions du Kavachi en 1977 et 1978 - un clic pour agrandir

Pour les volcanophilatélistes : deux timbres de 1994 qui évoquent les éruptions du Kavachi en 1977 et 1978 - un clic pour agrandir

L'Observatoire du volcan Santiaguito / OVSAN rapporte un dégazage abondant de couleur blanche, avec une hauteur de 700 mètres au-dessus du cratère qui s'étend dans une direction Sud-Ouest et Sud. La nuit, une incandescence a été observée dans le cratère du dôme chaud et dans la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest.

Des avalanches faibles et modérées continuent d'être enregistrées à l'avant et au milieu de la coulée de lave dans une direction Ouest et Sud-Ouest ainsi que sur le flanc Sud. Le volcan maintient une activité élevée ; en raison de l'extrusion de lave en blocs dans le dôme Caliente en direction ouest-sud-ouest et du matériau instable dans le cratère, il y a une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, il ne faut donc pas rester près ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

L'Insivumeh recommande d'instruire les guides et les touristes, sur l'ascension et le stationnement dans les zones décrites comme dangereuses du Santiaguito, et de disposer de l'équipement et des abris nécessaires en raison des basses températures enregistrées dans la partie supérieure des volcans à cette période de l'année.

 

Source : Insivumeh

Santiaguito - photo archives Conred  2019.08.12

Santiaguito - photo archives Conred 2019.08.12

La période d'agitation volcanique accrue se poursuit au Ruapehu. Au cours de la semaine dernière, le niveau de trémor volcanique a varié, avec des rafales de trémor fort entrecoupées de courtes périodes de trémor plus faible. Cela représente un changement de caractère dans le tremblement, et les processus de conduite restent flous.

Les trois derniers jours ont vu la température de Crater Lake monter à 38 °C, après une période de quatre semaines à 36-37 °C. Notre modélisation suggère que pour maintenir la température du lac et une augmentation subtile, il faut environ 200 à 300 MW.
En raison de l'intensification des troubles volcaniques, le personnel de GNS Science effectue des mesures aériennes de gaz plus fréquentes et des échantillonnages de Crater Lake. Un vol de mesure de gaz le 28 avril a enregistré le sixième flux de dioxyde de soufre (SO2) le plus élevé depuis 2003, avec 390 tonnes par jour. Le dioxyde de soufre est un gaz indicateur puissant et est dérivé d'un corps magmatique relativement peu profond, qui est perçu comme existant actuellement quelques kilomètres sous Crater Lake. D'autres vols de mesure des gaz seront effectués lorsque les conditions météorologiques s'y prêteront.
L'échantillonnage de Crater Lake a également été effectué la semaine dernière et au cours de cette visite, nos scientifiques ont observé une remontée d'eau de Central Vent et une réduction de la remontée d'eau dans la zone des évents du Nord. Lors de visites récentes, des remontées d'eau actives n'ont été observées qu'au niveau des évents du Nord. Il est important de noter que l'évent central est l'évent principal, tandis que les évents du nord sont un système d'évent subsidiaire. Nous avions supposé précédemment que Central Vent était scellé, bloquant le flux principal de fluides et de gaz dans Crater Lake, mais cet évent semble maintenant être au moins partiellement ouvert.

Au cours des quatre prochaines semaines, le résultat le plus probable de cet épisode de troubles est l'absence d'éruption ou une éruption mineure confinée au bassin du lac. De petites éruptions sont encore capables de générer des lahars, en particulier dans la rivière Whangaehu.

Ruapehu - photo archives - petit lahar le 25 septembre 2007 - Doc. GeoNet

Ruapehu - photo archives - petit lahar le 25 septembre 2007 - Doc. GeoNet

Le scénario suivant le plus probable est une éruption qui impacte le plateau sommital et génère des lahars dans plusieurs bassins versants, similaire à ce qui a été observé après l'éruption de septembre 2007 ou des événements plus anciens comme ceux de 1975 et 1969.
L'interprétation de cette activité est cohérente avec une agitation volcanique élevée au niveau élevé et, par conséquent, le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code de couleur de l'aviation reste au jaune.

Source : GéoNet 02.05.2022

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog