Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mont Garet / Gaua - panache de gaz et cendres, vu de l'aéroport le 3 mai, entre 9h et 9h30 - photo Vanuatu Geohazads Observatory

Mont Garet / Gaua - panache de gaz et cendres, vu de l'aéroport le 3 mai, entre 9h et 9h30 - photo Vanuatu Geohazads Observatory

Le bulletin d'alerte pour  Gaua / Vanuatu a été publié par le VGO le 3 mai 2022 à 15h16 :
Il s'agit de la dernière mise à jour indiquant que l'activité volcanique de Gaua a augmenté dans le niveau élevé d'agitation majeure. Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2.
Les observations au sol et les données satellitaires ont confirmé que l'activité actuelle consiste en un nuage de vapeur volcanique en cours pouvant contenir des gaz volcaniques au mont Garet.

Ce matin, un important panache de cendres épais a été émis par l'évent après un fort bruit d'explosion signalé par des villageois, notamment dans le village de Naveto, au nord-est de Gaua.
Les dangers volcaniques subsistent sur le cône volcanique de Gaua (par exemple, les gaz volcaniques). Le niveau de risque pour les visiteurs accédant aux zones autour du mont Garet est élevé. Les villages exposés à la direction du vent peuvent s'attendre à l'impact des gaz volcaniques et/ou des chutes de cendres et d'autres risques volcaniques pourraient survenir à tout moment dans un tel état d'agitation majeur.

 

Le niveau d'alerte volcanique (VAL) pour le volcan Gaua est au niveau 2 depuis le 31 janvier 2018. Les observations actuelles sont cohérentes avec l'activité du niveau d'alerte volcanique 2. Le niveau 2 indique « niveau majeur d'agitation ; La zone de danger est sur le cône volcanique ». Avec cette activité volcanique actuelle, c'est un rappel utile que des éruptions peuvent se produire avec peu ou pas d'avertissement.

Le Département de la météorologie et des géorisques de Vanuatu continuera de surveiller de près cette activité volcanique. Plus d'informations seront fournies si nécessaire.

 

Source : Vanuatu Geohazards Observatory

Anak Krakatau - image Sentinel-2 bands12,11,8A au 02.05.2022 - via Mounts project et zoom via adam Platform - un clic pour agrandir
Anak Krakatau - image Sentinel-2 bands12,11,8A au 02.05.2022 - via Mounts project et zoom via adam Platform - un clic pour agrandir

Anak Krakatau - image Sentinel-2 bands12,11,8A au 02.05.2022 - via Mounts project et zoom via adam Platform - un clic pour agrandir

A l'Anak Krakatau, une image Sentinel-2 du 2 mai laisse apercevoir un fer-à-cheval incandescent ourlant le nouvau cone et quelques hot spots aux endroits où la lave rencontre la mer.

 

La sismicité est caractérisée entre 00 et 12h par du trémor continu d'amplitude 0,5 à 10 mm domonant à 2-1 mm.

En cours d'après-midi, on enregistre 5 séismes de basse fréquence, 4 séismes volcaniques peu profond, et du trémor continu d'amplitude de 0,5 à 10 mm, dominant à 1 mm.

 

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga , assorti d'une zone non accessible de 5 km de rayon.

 

Source PVMBG, Magma Indonesia.

A l'Anak Krakatau, une image Sentinel-2 du 2 mai laisse apercevoir un fer-à-cheval incandescent ourlant le nouvau cone et quelques hot spots aux endroits où la lave rencontre la mer.

 

La sismicité est caractérisée entre 00 et 12h par du trémor continu d'amplitude 0,5 à 10 mm domonant à 2-1 mm.

En cours d'après-midi, on enregistre 5 séismes de basse fréquence, 4 séismes volcaniques peu profond, et du trémor continu d'amplitude de 0,5 à 10 mm, dominant à 1 mm.

 

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga , assorti d'une zone non accessible de 5 km de rayon.

 

Source PVMBG, Magma Indonesia.

 

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu vu du sentier de Bert - photo archives © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu vu du sentier de Bert - photo archives © Bernard Duyck

Au mois d’avril 2022, l’OVPF-IPGP a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

-  42 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km au-dessus du niveau de la mer) sous les cratères sommitaux ;

-  Aucun séisme profond (en dessous du niveau de la mer) ;

- 1222 éboulements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et du Piton de Crac, et de la Rivière de l’Est).

La sismicité au niveau du Piton de la Fournaise a été en légère baisse au mois d’avril 2022 par rapport au mois précédent avec une moyenne de 1,4 séisme volcano-tectonique superficiel par jour contre environ 2,5 séismes par jour en mars. La plupart de ces événements ont été localisés sous la bordure sud-est du cratère Dolomieu . Le mois d’avril a également été marqué par de nombreux éboulements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et en majorité au cassé de la Rivière de l’Est).

L’inflation qui s’est poursuivie tout au long du mois d’avril, ainsi que l’augmentation des flux de CO2 dans le sol, furent les témoins d’une réalimentation et d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel par des remontées de fluides profonds. Ce processus de recharge depuis les profondeurs vers le réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, mais peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption .

 

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas) (cf. localisation sur la Figure 5). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas) (cf. localisation sur la Figure 5). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog