Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mt Ruapehu Crater Lake (Te Wai ā-moe) -photo 04.05.2022 / GeoNet - un clic pour agrandir

Mt Ruapehu Crater Lake (Te Wai ā-moe) -photo 04.05.2022 / GeoNet - un clic pour agrandir

Des niveaux élevés d'émissions de gaz volcaniques et de fortes secousses volcaniques se poursuivent au mont Ruapehu. Le volcan est toujours à un niveau élevé d'agitation. Le niveau d'alerte volcanique reste à 2, avec de plus grandes chances d'éruption au cours des quatre prochaines semaines qu'au niveau d'alerte volcanique 1.

La semaine dernière, des panaches de vapeur ont été observés au-dessus du lac de cratère du mont Ruapehu (Te Wai ā-moe). Des vols d'observation ont confirmé que ces panaches de vapeur n'étaient pas causés par une éruption. Au lieu de cela, ils étaient liés à une combinaison d'un flux de chaleur accru au niveau du lac de cratère et de conditions atmosphériques encore froides. Au cours des 12 derniers jours, la température de Crater Lake a culminé à 41 °C après une période de quatre semaines à 36-38 °C. Notre modélisation suggère que le maintien de la température du lac et la hausse récente ont nécessité environ 300 à 400 MW d'énergie thermique.

Depuis début mars, nous enregistrons une forte secousse volcanique au mont Ruapehu. Il s'agit du tremor volcanique le plus soutenu et le plus vigoureux enregistré en deux décennies, et il a accompagné l'augmentation de la température du lac de cratère. Bien que les niveaux de tremblement restent élevés, il y a eu une diminution du tremblement la semaine dernière.

La production élevée de dioxyde de soufre et de dioxyde de carbone, et le fort trémor volcanique soutenu continuent d'indiquer que la roche en fusion (magma) est à l'origine de cette période de troubles accrus. L'augmentation de la température de Crater Lake reflète la remontée croissante de fluides et de gaz chauds à travers les évents actifs. Les analyses de laboratoire disponibles des derniers échantillons de fluide et de gaz de Crater Lake montrent des températures élevées dans le système hydrothermal mais aucune réaction avec le matériau magmatique.

 

Source : Geonet

Ruapehu - carte des risques et conseils en cas d'éruption , actualisée au 10.05.2022 - Doc. GNS - un clic pour agrandir

Ruapehu - carte des risques et conseils en cas d'éruption , actualisée au 10.05.2022 - Doc. GNS - un clic pour agrandir

Des températures de surface élevées et des émissions de dioxyde de soufre ont été détectées au Cleveland dans les données satellitaires au cours des deux derniers jours, ce qui représente un écart par rapport à l'activité de fond. L'AVO augmente le code de couleur de l'aviation et le niveau d'alerte volcan de JAUNE/AVIS.

Le volcan Cleveland forme la partie ouest de l'île de Chuginadak, une île isolée et inhabitée du centre-est des Aléoutiennes. Le volcan est situé à environ 45 miles (75 km) à l'ouest de la communauté de Nikolski et à 940 miles (1500 km) au sud-ouest d'Anchorage.

Le volcan Cleveland est surveillé avec un réseau sismique limité en temps réel. Ce réseau plus petit inhibe la capacité d'AVO à détecter des troubles précurseurs pouvant conduire à une éruption explosive. La détection rapide d'une éruption produisant des cendres peut être possible en utilisant une combinaison de données sismiques, infrasonores, de foudre et satellitaires. Les éruptions de Cleaveland génèrent généralement de petits nuages ​​de cendres volcaniques qui constituent un danger à proximité immédiate du volcan, bien que des émissions de cendres plus importantes soient possibles.

 

Source : AVO

Cleveland - photo  Mees, Burke / 03.06.2020 via AVO

Cleveland - photo Mees, Burke / 03.06.2020 via AVO

Entre le 2 et le 8 mai 2022, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée au Stromboli. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs faibles (4 événements / h) et valeurs moyennes (10 événements / h). L'intensité des explosions était faible et moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone du cratère Centre-Sud.

Dans le cadre des activités de la convention DPC/INGV Annexe A et du projet départemental de l'UNO, 2 inspections ont été réalisées dans la zone sommitale les 5 et 7 mai afin de faire des constats à l'aide de drones de la zone du cratère et caractériser son agencement morpho-structural. Grâce à l'analyse des données, un DSM (Digital Surface Model) a été obtenu de la zone du cratère avec une résolution de 45 cm et deux orthomosaïques avec une résolution de 11 cm et 53 cm. Lors de l'inspection du 5 mai, l'activité était principalement caractérisée par de légères explosions de cendres noires.

 Stromboli - Vue 3Ddérivée d'une image Sentinel-2 du 12 April 2022 - Doc. Copernicus EU

Stromboli - Vue 3Ddérivée d'une image Sentinel-2 du 12 April 2022 - Doc. Copernicus EU

Stromboli - A) modèle ombré du terrain de la zone du cratère ; B) Orthomosaïque ; C) Orthomosaïque thermique ; D) explosion du 05 mai 2022 du secteur CS1 ; E) explosion du 05 mai 2022 du secteur N1 - doc. INGV OE

Stromboli - A) modèle ombré du terrain de la zone du cratère ; B) Orthomosaïque ; C) Orthomosaïque thermique ; D) explosion du 05 mai 2022 du secteur CS1 ; E) explosion du 05 mai 2022 du secteur N1 - doc. INGV OE

L'un des plus beaux endroits d'Islande est à vendre.

La zone, qui couvre 315 hectares, englobe Fjaðrárgljúfur, l'une des perles naturelles les plus importantes du pays.

Le canyon de Fjaðrárgljúfur s'est formé il y a 9.000 ans, à la fin de l'âge glaciaire. Le retrait d'un glacier en amont a donné naissance à un lac glaciaire, à cause de la présence d'un verrou rocheuxcomposé majoritairement de palagonite, datée de 2 millions d'années. Le niveau des eaux est monté jusqu'à surmonter ce verrou, et la rivière Fjaðrá a commencé son travail d'érosion, formant un canyon tortueux long d'environ deux kilomètres et profond par endroits d'une centaine de mètres dans les roches et la palagonite.

Fjaðrárgljúfur a été géré par l'Agence islandaise de l'environnement ces dernières années. L'agence a fermé la zone pendant des semaines ces dernières années lorsque le trafic touristique causait des dommages à la végétation fragile autour du canyon.

Le canyon de Fjaðrárgljúfur - NB: respectez les limites du sentier - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Le canyon de Fjaðrárgljúfur - NB: respectez les limites du sentier - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Selon les informations de Frétablaðið, l'acquéreur du terrain est un Islandais qui travaille pour le tourisme. Les sources du journal estiment que le prix d'achat se situe entre 300 et 350 millions d'ISK.( 2,2-2,5 millions d'euros)

L'État Islandais peut intervenir et acheter le terrain grâce à un droit de préemption, mais ils disposent d'un délai limité.
 

Jusqu'à présent, il n'y avait pas de frais d'admission (parking et droit d'entrée) pour les visiteurs du canyon.

 

Sources : Frétablaðið & Iceland Review

Le canyon de Fjaðrárgljúfur - photos archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir
Le canyon de Fjaðrárgljúfur - photos archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Le canyon de Fjaðrárgljúfur - photos archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog