Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Etna  / Valle del bove - photo Braconi via INGVvulcani

Etna / Valle del bove - photo Braconi via INGVvulcani

Etna - carte des coulées actives et en refroidissement, et les fractures récentes (en bleu) - Doc INGV dernier bulletin 06.2022
Etna - carte des coulées actives et en refroidissement, et les fractures récentes (en bleu) - Doc INGV dernier bulletin 06.2022

Etna - carte des coulées actives et en refroidissement, et les fractures récentes (en bleu) - Doc INGV dernier bulletin 06.2022

L'Institut national de géophysique et de volcanologie, Observatoire de l'Etna, annonce qu'à partir des inspections effectuées par le personnel de l'Observatoire les 13, 14 et 16 juin et des caméras de surveillance, il a été observé que l'activité effusive à l'embouchure d'environ 2700 m s.l.m. , rapporté dans le communiqué précédent, a cessé le 13 juin, tandis qu'entre le 15 et le 16 juin l'écoulement de lave aux embouchures à une altitude d'environ 1900 m a.s.l. dans la région de Serracozzo. De plus, aucune émission de cendres n'a été observée depuis le cratère sud-est.
L'amplitude moyenne du trémor volcanique était dans la gamme des valeurs moyennes. Les sources du trémor sont situées entre la Bocca Nuova et le Cratère Sud-Est, à une altitude comprise entre 2900 et 3000 m a.s.l..

L'activité infrasonique est faible et localisée principalement en correspondance avec le cratère Bocca Nuova.
Les stations des réseaux clinométriques et GNSS ne présentent pas de déformations significatives du sol.


Source : INGV OE 2022/06/16 14:30 (12:30 UTC)

Puracé - Vue aérienne SE de la chaîne Coconucos - photo archives Ingeominas

Puracé - Vue aérienne SE de la chaîne Coconucos - photo archives Ingeominas

À partir de l'analyse et de l'évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé - chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 7 au 13 juin 2022, le SGC. - Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan nous informe qu'au cours de cette semaine, la forte occurrence de tremblements de terre associés au mouvement des fluides à l'intérieur du volcan se poursuit.

Au total, 1.650 événements sismiques ont été analyés, dont 51 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 1.599 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques.

Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d'enregistrer un processus associé à l'inflation.

Les flux d'émissions de dioxyde de soufre enregistrés par les stations de télémesure, ont montré un comportement stable, atteignant un maximum émis de 544,25 t/jour pour le 12 juin.

Un dégazage du système volcanique est observé, avec un panache blanc orienté préférentiellement vers le nord-ouest.

Le niveau d'activité reste à III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d'activité plus importante.

 

Source : SVG / Popayan

Nevado del Ruiz - SO2 signal de 19.21DU à 14.0km du volcan - image Sentinel 5P Tropomi du 16.06.2022- Doc.Tropomi DLR / BIRA / ESA

Nevado del Ruiz - SO2 signal de 19.21DU à 14.0km du volcan - image Sentinel 5P Tropomi du 16.06.2022- Doc.Tropomi DLR / BIRA / ESA

Le Nevado del Ruiz continue de montrer une instabilité dans son comportement.
La sismicité liée à la dynamique des fluides à l'intérieur des conduits volcaniques a diminué en termes de nombre de tremblements de terre et a maintenu des niveaux similaires d'énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremblements volcaniques continus, d'impulsions de tremblements, de séismes de longue et très longue période. En général, ces signaux présentaient des niveaux d'énergie modérés à faibles, un contenu spectral variable et étaient localisés principalement dans le cratère Arenas.

Des émissions de gaz et de cendres associées à certains de ces signaux sismiques ont été confirmées. De même, à travers les caméras FLIR (Caméras images thermographiques) du réseau de surveillance volcanique, des changements dans la température relative de la matière émise ont été observés.

La sismicité associée à la fracturation des roches a diminué en termes de nombre de tremblements de terre et a maintenu des niveaux similaires dans l'énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans le cratère Arenas et ses environs et, de manière dispersée, dans les secteurs nord-est, est-nord-est, est-sud-est et sud-est-sud. La profondeur des tremblements de terre variait entre 0,6 et 6,6 km.

L'enregistrement de plusieurs épisodes de sismicité de type drumbeat, de faible énergie et de courte durée, associés à la fracturation des roches et à la sismicité des fluides ont été remarqués les 06, 07 et 11, 13 et 14 juin.
Cette sismicité a été liée aux processus d'ascension, de mise en place-croissance et d'évolution d'un dôme de lave au fond du cratère Arenas.

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS et les inclinomètres électroniques ont continué à afficher une tendance stable.
Le volcan continue d'émettre de la vapeur d'eau et des gaz, principalement du dioxyde de soufre (SO2)

La colonne de gaz et de vapeur a atteint une hauteur maximale de 1800 m mesurée au sommet du volcan, les 10 et 11 juin. La dispersion de la colonne était dirigée par la direction du vent, qui présentaitune tendance prédominante vers le NO et le NNO du volcan.

La semaine dernière, les portails web MIROVA et NASAFIRMS ont signalé plusieurs anomalies thermiques dans leCratère Arenas, avec un faible niveau d'énergie.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d'activité Amarillo.

 

Source : SGC Bulletin d'information

Soirée de clôture de Cities on volcanoes 11 en Crête - au centre, le Dr. Allard et le Dr. EP. Nomikou - photo Evi Nomikou / Facebook
Soirée de clôture de Cities on volcanoes 11 en Crête - au centre, le Dr. Allard et le Dr. EP. Nomikou - photo Evi Nomikou / Facebook

Soirée de clôture de Cities on volcanoes 11 en Crête - au centre, le Dr. Allard et le Dr. EP. Nomikou - photo Evi Nomikou / Facebook

Fin de la session Cities on volcanoes 11 en Crête.

Le bilan a été tiré par le Dr. Evi Nomikou, présidente du Comité local de pilotage, et le dr. P. Allard, président de l'IAVCEI.

Le Centre de recherche sismique de l'Université (UWI SRC) joue un rôle clé depuis près de 70 ans dans la surveillance des volcans actifs dans l'arc insulaire des Caraïbes et mérite bien cette récompense 2022 .

Le prochain rendez-vous IAVCEI 2023 aura lieu en ...Nouvelle-Zélande et le prochain Cities on Volcanoes 12 au Guatemala en 2024.

 

Source : Cities on Volcanoes 11 et Evi Nomikou.

Prochain Cities on Volcanoes 12 à Antigua Guatemala

Prochain Cities on Volcanoes 12 à Antigua Guatemala

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog