Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevado del Ruiz  - émission de cendres le 23.06.2022 / 05h43 - Doc.SGC

Nevado del Ruiz - émission de cendres le 23.06.2022 / 05h43 - Doc.SGC

Au Nevado del Ruiz, l'enregistrement de signaux sismiques de fluides à faible niveau d'énergie se poursuit, certains d'entre eux étaient associés à des émissions de cendres observées à travers les caméras installées dans la zone du volcan. La dispersion de la colonne a été régie par la direction du vent, qui a présenté une tendance prédominante vers le nord-ouest du volcan, provoquant des chutes de cendres dans la zone d'influence du volcan et dans la ville de Manizales.
Le phénomène observé est un phénomène pulsatile récurrent dans l'activité du volcan.

Le niveau d'activité du volcan Nevado del Ruiz continue en jaune ou (III): Changements dans le comportement de l'activité volcanique.

 

Source : S.G.Columbiano

 Chikurachki - éruption explosive et panache à 3.000 m. asl. le 23.06.2022 à partir de 19h30 - photo D.Bobyrev  IVS FEB RAS

Chikurachki - éruption explosive et panache à 3.000 m. asl. le 23.06.2022 à partir de 19h30 - photo D.Bobyrev IVS FEB RAS

 Chikurachki- Volcanic ash advisory au 24.06.2022 / 0600Z - Doc. VAAC Tokyo

Chikurachki- Volcanic ash advisory au 24.06.2022 / 0600Z - Doc. VAAC Tokyo

L'activité du volcan Chikurachki, situé dans la partie sud-ouest de l'île Paramushir sur la dorsale Karpinsky, continue.

Le KVERT mentionne un panache de gaz et cendres à 3.000 M. asl. le 23 juin à partir de 19h30 UTC.

Les données satellitaires d'Himawari-8 ont montré que le gros nuage de cendres de 14 x 30 km s'est déplacé sur 25 km au sud-est du volcan.

Des explosions de cendres jusqu'à 6 km (19 700 pieds) au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.
Le code couleur pour l'aviation est passé de vert à orange.

 

Source KVERT

 Ebeko - éruption phréatique du 12.06.2022 - photo D. Ermolaev IVS FEB RAS

Ebeko - éruption phréatique du 12.06.2022 - photo D. Ermolaev IVS FEB RAS

Une activité modérée du volcan Ebeko se poursuit. Un panache de cendres à environ 3,5 km d'altitude a été observé ce 24 juin 2022, s'étendant vers le sud-est du volcan.

Une activité modérée du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 6 km au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l'aéroport de Severo-Kurilsk.

Le code couleur pour l'aviation est passé de jaune à orange

 

Source : KVERT

Langjökull - localisation et magnitude des séismes au 24.06.2022 / 07h05 - Doc. IMO 1
Langjökull - localisation et magnitude des séismes au 24.06.2022 / 07h05 - Doc. IMO 1
Langjökull - localisation et magnitude des séismes au 24.06.2022 / 07h05 - Doc. IMO 1

Langjökull - localisation et magnitude des séismes au 24.06.2022 / 07h05 - Doc. IMO 1

Un tremblement de terre de magltude 4,6 s'est produit au Langjökull à 10h12 le 23,06,2022, à environ 11 kilomètres au nord de Hagajökull, selon l'Office météorologique Islandais.

Un certain nombre de rapports ont été reçus selon lesquels le tremblement de terre a été ressenti dans tout l'ouest de l'Islande, au nord de Húnavatnshreppur, dans la région de la capitale et tout au sud à Rangárþing eystra.
Selon Bryndís Ýrar Gísladóttir, spécialiste de la conservation de la nature, il n'y avait aucune activité sismique dans la région avant le séisme. Le nombre de répliques a ainsi été mesuré, la plus importante étant de magnitude 3,5 selon les mesures initiales.
Le dernier tremblement de terre de magnitude 4 dans la partie ouest de Langjökull a eu lieu le 10 décembre 2015.

 

Source : RUV.is via Óróapúls - Volcanism in Iceland

Distribution de EU3f des zones proximales aux zones ultradistales mimant la dispersion des nuages volcaniques qui s'est produite lors de l'éruption du Vésuve en 79 CE. Les isopaches de 5 cm et 2 cm et la zone de trace (T) sont indiquées - Doc. référencé en sources

Distribution de EU3f des zones proximales aux zones ultradistales mimant la dispersion des nuages volcaniques qui s'est produite lors de l'éruption du Vésuve en 79 CE. Les isopaches de 5 cm et 2 cm et la zone de trace (T) sont indiquées - Doc. référencé en sources

Les anciens mystères de l'éruption du Vésuve en 79 après JC révélés.
Une nouvelle étude multidisciplinaire a permis d'identifier la date exacte de l'événement, et de suivre les effets de l'éruption jusqu'à des milliers de kilomètres, à travers une approche multidisciplinaire, exploitant l'intégration d'études historiques, stratigraphiques, sédimentologiques, pétrologiques, géophysiques, paléoclimatiques et de modélisation dédiées à cet événement naturel célèbre et dévastateur.

 

Une leçon du passé, en particulier de l'éruption bien étudiée du Vésuve en 79 CE, sera utile pour une meilleure synchronisation des processus et des produits dans les développements futurs. Enfin, divers aspects de l'évaluation des risques volcaniques des éruptions pliniennes sont mis en évidence du point de vue de la distribution et de la modélisation des téphras, car ces grands phénomènes naturels peuvent avoir un impact plus important qu'on ne le pensait auparavant, également sur d'autres volcans actifs.

 


L'étude a été récemment publiée dans la prestigieuse revue "Earth-Science Reviews", éditée par des chercheurs de l'Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV) en collaboration avec des collègues de l'IGAG-CNR, du (CIRSEC), de la S. Terra de l'Université de Pise, du LMV de Clermont-Ferrand en France et de l'EPS (Heriot-Watt University of Edinburgh - UK). La recherche a été menée dans le cadre du projet de recherche « Dynamic Planet » financé par l'INGV.

 

Source : The 79 CE eruption of Vesuvius: A lesson from the past and the need of a multidisciplinary approach for developments in volcanology – à lire sur ce lien /Science Direct.

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog