Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Sangay  - activité du 27.06.2022 - Doc. IGEPN

Sangay - activité du 27.06.2022 - Doc. IGEPN

Sangay - anomalies thermiques au 29.06.2022 / 03h15 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Sangay - anomalies thermiques au 29.06.2022 / 03h15 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Les niveaux d'activité interne et superficiel du Sangay restent élevés, sans changement au 28, juin 2022 / 11h00.
La sismicité est caractérisée par 60 séismes d'explosion, 120 séismes LP, et 10 épisodes de trémor d'émission.
Le VAAC Washington a signalé des émissions de gaz et de cendres allant de 1.170 à 1.500 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction ouest et sud-ouest.
MOUNTS Project rapporte 369,6 tonnes de SO2 pour le 27/06/2022 à 13h16.
Le système MIROVA enregistre 3 alertes thermiques élevées (700, 574 et 508 MW) et 1 très élevée (1047 MW) au cours des dernières 24 heures.

 

Source : IGEPN

Anak Krakatau - 29.06.2022 / 04h37 WIB - webcam Sertung PVMBG / Magma Indonesia

Anak Krakatau - 29.06.2022 / 04h37 WIB - webcam Sertung PVMBG / Magma Indonesia

Le PVMBG renseigne sur l'activité de l'Anak Krakatau ce 29 juin 2022.

Deux épisodes éruptifs se sont produits, respectivement à 02h09 WIB et 04h36 WIB.

Le premier n'a pas été visualisé ; son enregistrement sur un sismogramme laisse une trace d'amplitude max. de 60 mm. Durant 24 secondes ; Le second s'est accompagné d'un panache de cendres et gaz, épais et noir, haut de 1.000 mètres environ au dessus du sommet ( 1.157 m. asl.)

Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 60 mm et une durée de 77 secondes.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, avec un code aviation orange et la recommandation : Les personnes/visiteurs/touristes/grimpeurs ne s'approchent pas du mont Anak Krakatau ou ne s'engagent pas dans des activités dans un rayon de 5 km du cratère actif.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, VAAC Darwin

Etna Bocca Nuova - dégazage ce 27.06.2022 - photo Etna Guide / Facebook - un clic pour agrandir

Etna Bocca Nuova - dégazage ce 27.06.2022 - photo Etna Guide / Facebook - un clic pour agrandir

Après la cessation de l'activité effusive dans la Valle del Bove, dans la nuit du 15 au 16 juin, aucune activité éruptive n'a été observée sur l'Etna.
Au cours de la semaine du 20 au 26 juin2022, l'activité a été marquée par le dégazage pulsé du cratère Bocca Nuova, l'activité fumerollienne de différents points sur le cratère Sud-Est, et une activité fumerolienne modeste du cratère Nord-Est.
Une faible activité sismique de fracturation est enregistrée ; l'amplitude moyenne du trémor volcanique est restée dans le niveau moyen.
L'activité infrasonique a été modérée.
Au cours de la semaine dernière, les réseaux de surveillance des déformations du sol n'ont pas enregistré de changements significatifs, confirmant les tendances déjà mises en évidence précédemment.

Le flux de SO2 est resté à un niveau moyen
Le flux de CO2 du sol enregistrés la semaine dernière montrent une tendance à la baisse, se fixant sur des valeurs moyennes-faibles
L'activité thermique dans la zone sommitale était de haut niveau en correspondance de l'activité effusive qui s'est terminée le 16 juin. Dans les jours suivants, notamment la semaine dernière, le niveau a été bas.

 

Source : INGV OE bulletin hebdomadaire mis en ligne le 28,06,2022

Vulcano - mesures des gaz par les équipes de volcanolgues - Doc. INGV 06.2022

Vulcano - mesures des gaz par les équipes de volcanolgues - Doc. INGV 06.2022

L'INGV rapporte les observations hebdomadaires sur Vulcano.
Température des fumerolles du cratère : Le long du bord supérieur, la température maximale d'émission a des valeurs très stables avec une moyenne hebdomadaire de 380°C (calculée sur des données horaires et inchangées par rapport à la semaine précédente).
Le champ fumerollien présente des températures d'émission équivalentes sur toute la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique toujours entretenue par un flux de vapeur conséquent (380-378°C). Le capteur placé sur le côté interne nécessite une vérification supplémentaire sur le terrain pour identifier la cause de la baisse de température.
La mise à jour des données de la station sommitale VSCS concernant le flux de chaleur diffusé montre toujours des valeurs anormales comprises dans la plage 51-63 watt / m², mais avec une tendance négative à partir d'avril.
Les flux de CO2 dans la zone sommitale montrent une légère tendance à la hausse et s'installent à nouveau sur des valeurs autour de 10000 g m²/g
Le flux de SO2 dans la zone du cratère est à un niveau élevé et croissant
Le flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les flux de CO2 enregistrés dans les sites C. Sicilia, Rimessa et P4max continuent d'afficher une légère tendance à la baisse, mais restent sur des valeurs moyennes-élevées ; dans le site de Faraglione, il y a des valeurs proches de la base.
Géochimie des aquifères thermiques : La température mesurée dans le puits Camping Sicilia se situe à des valeurs élevées et stables. La conductivité électriue montre des valeurs faibles, bien qu'en légère augmentation.
Les valeurs de niveau mesurées dans le puits Bambara montrent une tendance modérée à la hausse. Les valeurs de conductivité continuent d'afficher une diminution progressive même si elles restent à des niveaux moyens-élevés.
Faible taux d'occurrence de micro-sismicité locale.
Sismicité régionale : Sismicité de faible fracturation associée aux séismes avec Ml > = 1,0.
Le réseau de stations GNSS permanentes n'a pas enregistré de changements significatifs.

Campagne mensuelle de flux de CO2 : Les émissions de CO2 dans la région de Vulcano Porto ne montrent aucun changement significatif par rapport à mai et restent toujours à des niveaux anormaux.

Campagne de forage mensuelle : on observe généralement une stabilisation de l'apport des fluides fumeroliens à l'aquifère thermique, qui reste encore à des niveaux anormaux dans certains sites pour certains paramètres surveillés.

 

Source : INGV OE bulletin hebdomadaire mis en ligne le 28,06,2022

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog