Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Santiaguito - 05.07.2022 / 23h33 - colonne de cendres au front de lave,depuis San Marcos Palajunoj,  à noter le sommet du dôme Caliente et la coulée de lave sur sa gauche. -Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

Santiaguito - 05.07.2022 / 23h33 - colonne de cendres au front de lave,depuis San Marcos Palajunoj, à noter le sommet du dôme Caliente et la coulée de lave sur sa gauche. -Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

Au Santiaguito, une période de forte activité extrusive au cours des derniers mois, a construit une coulée de lave en blocs, qui commence dans la partie supérieure de le flanc sud-ouest du dôme Caliente et se déplace le long du canal de San Isidro.

Aujourd'hui, cette coulée de lave a une longueur approximative de 3385 mètres. La topologie ou la forme de cette coulée de lave est dominée par des blocs empilés instables, tant dans sa partie supérieure que dans ses bords latéraux et sa partie frontale, qui, lorsqu'ils s'effondrent, peuvent fréquemment provoquer des avalanches et des coulées pyroclastiques de caractéristiques faibles à modérées, propices à l'incandescence et à l'émission de cendre fine facilement déplacée par le vent.

Simultanément, au cours des mois précédents, un dégazage constant, de faibles explosions et des avalanches de caractéristiques modérées à fortes ont été générés à partir du dôme du dôme Caliente.

Ce niveau d'activité devrait se poursuivre dans les semaines à venir et la possibilité d'autres effondrements de matériaux et de la coulée de lave augmentant ses dimensions latérales et verticales n'est pas exclue. Donc aussi des explosions faibles à modérées qui produisent des dégazages et des colonnes de cendres à 3500 mètres d'altitude.

L'Insivumeh rappelle l'interdiction d'approcher la zone de restriction de 5 kilomètres autour des dômes de Santiaguito ; elle demande à la municipalité d'El Palmar d'accorder l'entretien nécessaire aux ponts suspendus qui traversent les rivières Nimá I, Nimá II et San Isidro, qui représentent des voies d'accès et d'évacuation vers et depuis les zones de travail agricole des habitants de la municipalité.

 

Source : Insivumeh , bulletin volcanologique spécial du 05,07,2022 / 19h39 locale.

 Fuego - coulée de lave en direction de la barranca Ceniza le 05.07.2022 / 14h48 - webcam Insivumeh -  un clic pour agrandir

Fuego - coulée de lave en direction de la barranca Ceniza le 05.07.2022 / 14h48 - webcam Insivumeh - un clic pour agrandir

L'activité effusive dans le volcan Fuego a diminué ce 5 juillet, cependant il maintient toujours une coulée de lave de 200 mètres de longueur en direction du ravin Ceniza. . Au cours des dernières heures, l'activité dans le cratère a généré des explosions faibles, modérées et quelques fortes accompagnées d'une faible onde de choc et de colonnes de cendres abondantes avec des hauteurs de 4 800 mètres au-dessus du niveau de la mer (15 748 pieds) qui sont dispersées à l'Ouest et Au sud-ouest du complexe volcanique, à une distance d'environ 30 kilomètres. Des chutes de cendres sont signalées dans les communautés de Santa Sofía, Morelia, Panimaché I et II, El Porvenir et d'autres dans ces directions.

Les paramètres de suivi sismique et acoustique, ainsi que les observations faites sur le terrain par les observateurs de l'Observatoire des volcans du volcan Fuego (OVFGO) indiquent que la coulée de lave va disparaître dans les prochaines heures ou jours. Cependant, il convient de tenir compte du fait qu'il existe toujours la probabilité d'augmentations soudaines de l'activité dans les jours ou semaines à venir, ce qui pourrait générer davantage de coulées de lave dans d'autres ravins, des périodes prolongées de dégazage et des avalanches modérées à fortes dans l'un des canyons.

Il faut de plus considérer les pluies qui génèrent des valeurs élevées de précipitations autour du volcan Fuego, car elles remobilisent le matériel précédemment déposé dans les ravins.

Par conséquent, toutes les précautions nécessaires doivent être prises, principalement l'après-midi et la nuit, lorsque les lahars descendent.

 

Source : Insivumeh , bulletin spécial du 05,07,2022 / 16h37 locale

Sabancaya - activité du 27.06 au 03.07.2022 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activité du 27.06 au 03.07.2022 - Doc. I.G.Peru

L'activité éruptive du Sabancaya, au Pérou,se maintient à des niveau modérés cette dernière semaine ( 27 juin au 3 juillet 2022), avec une moyenne de 22 explosions journalières, accompagnées de panaches de gaz et cendres jusqu'à 2.200 mètres au dessus du sommet.

L'I.G.P. a détecté au cours de cette période 305 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques, et des séismes VT en lien avec la fracturation de roches.

Pas d'anomalies significatives de déformation.

Dix anomalies thermiques, avec une valeur max. de 41 MW, ont été identifiées, associées à la présence d'un dôme dans le cratère.

L'alerte volcanique reste à Naranja, associée à une zone non accessible de 12 km de rayon autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru

La campagne de mesures sur le Kilauea sera faite comme en janvier 2021, où un hélicoptère a transporté un capteur d'induction électromagnétique aéroporté au-dessus de certaines parties du nord-est du Wisconsin dans le cadre d'une étude de l'USGS visant à cartographier les aquifères de la région. - photo USGS - un clic pour agrandir

La campagne de mesures sur le Kilauea sera faite comme en janvier 2021, où un hélicoptère a transporté un capteur d'induction électromagnétique aéroporté au-dessus de certaines parties du nord-est du Wisconsin dans le cadre d'une étude de l'USGS visant à cartographier les aquifères de la région. - photo USGS - un clic pour agrandir

L' U.S. Geological Survey mène une étude géophysique par hélicoptère sur des parties non peuplées du volcan Kīlauea sur l'île d'Hawaiʻi du 5 au 25 juillet 2022. Les données seront collectées avec une boucle horizontale de 50 par 80 pieds de forme ovale suspendue 100 pieds sous un hélicoptère volant à environ 115-165 pieds au-dessus du sol ou de la cime des arbres.

Les données seront utilisées pour imager la structure magmatique peu profonde (600 mètres ou 2.000 pieds supérieurs), les systèmes de failles et les voies d'eau souterraine au-dessus du Kīlauea.

L'avion d'enquête ne survolera ni ne collectera de données provenant de zones résidentielles ou d'autres régions exclues par les réglementations de la Federal Aviation Administration ou les politiques du parc national des volcans d'Hawaï.

 

Source : USGS

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog