Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors du 01.07.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors du 01.07.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

L'activité explosive du volcan Chikurachki s'est renouvelée, exactement une semaine après l'arrêt de le précédente.
La nouvelle phase de l'éruption explosive du volcan Chikurachki a commencé vers 00h30 UTC le 30 juin 2022. Les explosions ont envoyé des cendres jusqu'à 4,5 km d'altitude, le panache de cendres continue de se déplacer vers le sud-ouest du volcan.

Trois éruptions ont eu lieu depuis le volcan au cours des deux derniers jours (le 30 juin et le 1er juillet) pour produire des colonnes de cendres jusqu'à 3 km et 4,6 km d'altitude s'étendant sur environ 300 et 50 km vers l'ouest et le sud-sud-est du volcan.
Une anomalie thermique a été détectée hier.

Une activité éruptive du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 6 km au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude. Le code aviation est orange.

 

Source : KVERT & VAAC Tokyo.

 Kavachi - image Sentinel-2  du 29.06.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Kavachi - image Sentinel-2 du 29.06.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Les données satellitaires ont montré de l'eau décolorée autour de Kavachi le 29 juin 2022 .
Le Kavachi est l'un des volcans sous-marins les plus actifs du Pacifique Sud-Ouest, situé dans les îles Salomon au sud de l'île Vangunu. Parfois appelé Rejo te Kvachi ("four de Kavachi"), ce volcan sous-marin basaltique à andésitique peu profond a produit plusieurs fois des îles éphémères jusqu'à 1 km de long depuis sa première éruption enregistrée en 1939.

L'actuelle phase éruptive a débuté le 2 octobre 2021, et est toujours en cours fin juin.

 

Sources : Global Volcanism Program et Senrinel-2

 Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21h39 WITA - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21h39 WITA - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

La journée du 1° juillet 2022 à l'Ili Lewotolok a montré una activité continue, marquée par un panache blanc, gris ou noir, d'intensité variable, à 50-1.300 mètres du sommet.

La sismicité était caractérisée par :
- 35 séismes d'éruption, d'une amplitude de 5,9 à 37,8 mm et d'une durée de tremblement de terre de 25,8 à 123 secondes.
- 6 séismes d'avalanche, avec une amplitude de 1,3 à 21,6 mm et une durée de tremblement de terre de 69 à 178 secondes.
- 96 séismes d'émission, d'une amplitude de 1,9 à 29,8 mm et une durée de tremblement de terre de 19 à 112 secondes.
- 7 épisodes harmoniques, avec une amplitude de 2,3 à 35,1 mm et une durée de tremblement de terre de 39 à 249 secondes.
- 31 épisodes de trémor non harmoniques, avec une amplitude de 1,9 à 37,2 mm et une durée de tremblement de terre de 80 à 526 secondes.
- 1 séisme hybride / multiphase d'une amplitude de 2,2 mm et la durée du tremblement de terre était de 19,8 secondes.
- 1 tremblement de terre volcanique peu profond
- 2 séismes volcaniques profonds
- 4 épisodes de trémor continu, avec une amplitude de 0,5 à 1,7 mm, principalement de 0,5 mm.

 Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05h47 - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05h47 - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Pour le 02.07.2022 / de 00h à 12h, le PVMBG relève 21 séismes d'éruption et 47 séismes d'émission.


Sur la base des résultats d'une analyse et d'une évaluation approfondies, le 14 juin 2022, le niveau d'activité du volcan Ili Lewotolok est toujours au niveau III (veille) avec de nouvelles recommandations ajustées aux dernières menaces potentielles.
[2] Au niveau d'activité de niveau III (Siaga), il est recommandé aux personnes autour du mont Ili Lewotolok ainsi qu'aux 
visiteurs / grimpeurs / touristes de ne pas effectuer d'activités dans un rayon de 3 km du sommet/cratère du mont Ili Lewotolok, 3,5 km rayon pour le secteur sud-est, un rayon de 4 km pour les secteurs est et nord-est. Les habitants du village de Lamawolo, du village de Lamatokan et du village de Jontona doivent toujours être conscients de la menace potentielle de lave incandescente et de nuages ​​chauds de la partie orientale du pic/cratère de G. Ili Lewotolok.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Au mois de mai 2022, l’OVPF-IPGP a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

- 23 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km au-dessus du niveau de la mer) sous les cratères sommitaux ;

- 2 séismes profonds (en dessous du niveau de la mer) ;

- 619 éboulements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et du Piton de Crac, et de la Rivière de l’Est).

Une faible reprise de l'inflation a été observée, celle ci est le témoin d'une pressurisation du réservoir et de sa réalimentation par des magmas plus profonds .

 

La réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à la fin de la dernière éruption le 17 janvier 2022, et qui étaient marquées par une inflation de l’édifice et une augmentation des flux de CO2 dans le sol en champ lointain, semblent avoir cessé depuis mi-mai. A noter que depuis 2016, les réalimentations profondes sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises depuis 2016 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. Compte tenu de la quantité de magma déjà présente dans le réservoir magmatique superficiel, la prochaine impulsion de magma profond vers le réservoir superficiel pourra être le déclencheur d’une nouvelle éruption comme cela a été observé par le passé. Les reprises de la pressurisation du réservoir magmatique n’avaient alors précédé que d’1 à 25 jours une éruption

 

Source : OVPF

Le projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala - doc. OVPF 06.2022

Le projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala - doc. OVPF 06.2022

La 2° année du projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala.

Au cours de leur travail de terrain, les équipes de l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF/IPGP), de l'Observatoire Volcanologique du Karthala (OVK/CDNRS), comprenant des étudiants en master et doctorat et des chercheurs post-doc, ont eu l'occasion d'échanger sur les risques volcaniques avec les autorités comoriennes, l'Ambassadeur de France aux Comores et son équipe, un groupe de volontaires internationaux et le Point Focal Interreg du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale.

 

Source : OVPF-IPGP

Reynisfjara - Black sand beach dans le brouillard - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Reynisfjara - Black sand beach dans le brouillard - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Vegagerðin (l'administration routière et côtière) travaille sur un nouveau panneau électrique pour Reynisfjara (connue des touristes sous le nom de "Black Sand Beach") dans le sud de l'Islande.
Le panneau clignotera en rouge lorsque les conditions de mer sont particulièrement dangereuses. Vegagerðin a utilisé les dossiers d'incidents de la police pour décider quelle hauteur de vagues représente un danger élevé pour les visiteurs.

Un panneau d'avertissement est en cours de réalisation, avec des feux clignotants pour avertir les visiteurs. Il sera installé à côté de tous les panneaux de signalisation existants entre le parking et la plage. Les feux rouges avertiront du danger, mais il n'y aura pas de feux verts lorsque les vagues seront les plus calmes.

 

Sources : RUV & https://www.vegagerdin.is/

Reynisfjara - orgues basaltiques et sable noir  - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Reynisfjara - orgues basaltiques et sable noir - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog