Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sheveluch - photo archives Volkstat 07.2022 - un clic pour agrandir

Sheveluch - photo archives Volkstat 07.2022 - un clic pour agrandir

Sheveluch - webcam IVS FEB RAS, KVERT / 08.08.2022

Sheveluch - webcam IVS FEB RAS, KVERT / 08.08.2022

La croissance du dôme de lave se poursuit au Sheveluch ce 8 août 2022 ; une forte activité fumerollienne, une incandescence du dôme de lave, des explosions, et des avalanches chaudes accompagnent ce processus.

Les données satellitaires du KVERT ont montré des anomalie thermiques élevées sur le volcan (entre 6 et 319 MW).

Un panache gaz-vapeur contenant une certaine quantité de cendres s'étendait sur 80 km à l'est et au sud-est du volcan.

Le code aviation reste orange.

 

Source : KVERT

Santiaguito - photo archives Insivumeh

Santiaguito - photo archives Insivumeh

L'observatoire du complexe volcanique de Santa María-Santiaguito signale des fumerolles à dégazage modéré à basse altitude au-dessus du dôme Caliente, ainsi que des cendres en suspension dans les environs du complexe volcanique.

Des avalanches ont été observées sur le flanc ouest du dôme Caliente, ainsi que des effondrements constants devant la coulée de lave active dans les canaux de San Isidro et El Tambor. Ces effondrements génèrent des sons forts dus à la chute de blocs rocheux et soulèvent des colonnes de cendres jusqu'à 1.000 mètres de haut, qui sont déplacées par le vent et génèrent des chutes de cendres sur les zones entourant La Florida, Monte Claro, San Marcos Palajunoj et Beautiful hill.

 

Il est recommandé de ne pas s'approcher de la coulée de lave, en raison de la chaleur intense qu'elle émet et des effondrements constants qui se produisent sur ses bords, ce qui pourrait causer des brûlures et d'autres blessures graves à ceux qui s'en approchent. L'activité extrusive reste à un niveau élevé et continue d'accumuler du matériel de manière instable dans la coulée de lave dans les canaux de San Isidro et El Tambor, ainsi que dans le dôme du dôme Caliente, il reste donc possible que certains de ces des effondrements de matériaux et des flux pyroclastiques à longue portée soient générés au sud-ouest, au sud et à l'est.

 

Source : Insivumeh

 Meradalur  - coulée de lave vue par Landsat-8 le 07.08.2022 (en haut) et surimpression et légendes sur une image Sentinel-2 (en bas)  - Doc. Eldfjallafræði og náttúruvárhópur Háskóla Íslands
 Meradalur  - coulée de lave vue par Landsat-8 le 07.08.2022 (en haut) et surimpression et légendes sur une image Sentinel-2 (en bas)  - Doc. Eldfjallafræði og náttúruvárhópur Háskóla Íslands

Meradalur - coulée de lave vue par Landsat-8 le 07.08.2022 (en haut) et surimpression et légendes sur une image Sentinel-2 (en bas) - Doc. Eldfjallafræði og náttúruvárhópur Háskóla Íslands

A Meradalur, la réouverture des chemins de montée au site éruptif est reportéeen raison du très mauvais temps et des conditions sur le site.

 

L'image nocturne LANDSAT-8 de l'USGS et de la NASA montre les cratères, les coulées de lave et le front de lave actif le 7 août à 22h32 heure locale. Vous pouvez voir l'image de nuit et son interprétation avec une autre image satellite en arrière-plan. Le front de lave actif se rapproche de la brèche au large de Meradalir. De nouvelles et nouvelles surfaces se forment, à mesure que l'éruption se poursuit.
Sur la carte :

Virkur jadar hrauns - Façade de lave active
Hrauná - Rivière de lave
Gossprunga/gígar - Fissure/cratères éruptifs

 Fissure de Sundhnjúki au nord de Grindavík - photo Ljósmynd /Guðlaugur Viðarsson /mbls 08.08.2022

Fissure de Sundhnjúki au nord de Grindavík - photo Ljósmynd /Guðlaugur Viðarsson /mbls 08.08.2022

De grandes fissures se sont formées dans la chute de Sundhnjúki au nord de Grindavík. Les experts pensent qu'ils se sont formés lors du plus grand tremblement de terre (de M 5,4) qui a frappé avant l'éruption de Meradälar mercredi la semaine dernière.
Guðlaugur Viðarsson, qui vit à Grindavík, est allé faire une balade à vélo jusqu'à Sundhnjúk hier, mais il visite régulièrement la région, alors il a immédiatement vu que la fissure était nouvelle.

Selon les scientifiques, il est probable que les fissures se soient formées lors d'un tremblement de terre survenu trois jours avant le début de l'éruption.

 

Sources : mbls, Eldfjallafræði og náttúruvárhópur Háskóla Íslands

La Palma / Tajogaite -effondrement d'une partie de la muraille interne du cratère - photo InVolcan 08.08.2022

La Palma / Tajogaite -effondrement d'une partie de la muraille interne du cratère - photo InVolcan 08.08.2022

La vie du volcan Tajogaite après l'éruption :

Le 8 août après-midi, lors de travaux de routine dans le cratère du volcán Tajogaite, à LaPalma , les équipes d'InVolcan ont découvert qu'une de ses parois intérieures s'est effondrée ces jours-ci. Ces phénomènes sont normaux du fait du tassement du sol.

Ca reste chaud : lors de mesures,le thermomètre passe de 28°C en surface à plus de 70°C après l'avoir inséré à seulement 5-7 cm dans la cendre du cratère au sud de l'édifice volcanique, après plus de 8 mois sans aucune activité.

L' IGME enregistre quant à lui une température de 800ºC dans une zone incandescente du cône volcanique du Tajogaite .

Les pins canariens les plus proches du cratère du Tajogaite , entré en éruption le 19 septembre, reverdissent, bien qu'encore timidement.

 La Palma / Tajogaite - résilience des pins des canaries  - photo Ruben Lopez whatsap 08.08.2022

La Palma / Tajogaite - résilience des pins des canaries - photo Ruben Lopez whatsap 08.08.2022

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog