Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Gunung Ibu - 28.10.2022 / 13h16 locale - webcam PVMBG Magma Indonesia

Gunung Ibu - 28.10.2022 / 13h16 locale - webcam PVMBG Magma Indonesia

L'activité du Gunung Ibu se poursuit avec un épisode éruptif le vendredi 28 octobre 2022 à 13h19 WIT. La hauteur de la colonne d'éruption a été observée à ± 800 m au-dessus du pic. L'éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 30 mm et une durée de 75 secondes.

 

Source : PVMBG, Magma Indonesia

 Mauna Loa - photo USGS 05.10.2022

Mauna Loa - photo USGS 05.10.2022

Le graphique de l'USGS montre les taux de tremblement de terre au cours du mois dernier à Mauna Loa. Le nombre de tremblements de terre par jour au cours du mois écoulé est indiqué par les barres bleues. La ligne rouge est le moment cumulatif (énergie) libéré. Les données montrent qu'il y a eu plus de tremblements de terre par jour fin septembre / début octobre par rapport à fin octobre.

Le graphique de l'USGS montre les taux de tremblement de terre au cours du mois dernier à Mauna Loa. Le nombre de tremblements de terre par jour au cours du mois écoulé est indiqué par les barres bleues. La ligne rouge est le moment cumulatif (énergie) libéré. Les données montrent qu'il y a eu plus de tremblements de terre par jour fin septembre / début octobre par rapport à fin octobre.

Le Mauna Loa n'est pas en éruption et il n'y a aucun signe d'une éruption imminente pour le moment. Cependant, le Mauna Loa continue d'être dans un état de troubles accrus, comme l'indique l'augmentation de l'activité sismique et l'inflation du sommet. Les troubles actuels sont très probablement dus à un nouvel apport de magma de 3 à 8 km sous le sommet du Mauna Loa. Les données de surveillance ne montrent aucun changement significatif au cours de la dernière journée.

Au cours des dernières 24 heures, le HVO a détecté 19 tremblements de terre de faible magnitude (inférieur à M3.0) à 2–3 miles (2–5 km) sous la caldeira de Mokuʻāweoweo et à 4–5 miles (6–8 km) sous la haute altitude. flanc nord-ouest du Mauna Loa. Ces deux régions ont été historiquement actives sur le plan sismique pendant les périodes de troubles sur le Mauna Loa.

Les instruments du système de positionnement global (GPS) au sommet et sur les flancs du Mauna Loa continuent de mesurer l'inflation à des taux élevés depuis la mi-septembre. Cependant, les inclinomètres au sommet ne montrent pas de déformation de surface significative au cours de la semaine dernière.

Les concentrations de dioxyde de soufre, de sulfure d'hydrogène et de dioxyde de carbone, ainsi que les températures des fumerolles, restent stables au sommet et à Sulphur Cone dans la partie supérieure du Rift Sud-Ouest. Les vues de la webcam et de la caméra thermique n'ont montré aucun changement dans le paysage volcanique du Mauna Loa au cours de la semaine dernière.

"Le Mauna Loa continue d'être dans un état d'agitation accrue", a déclaré Ken Hon, scientifique en chef au HVO, dans le dernier rapport de l'observatoire sur le volcan actif. Cependant, a noté Hon, "l'augmentation actuelle de l'activité ne suggère pas qu'une progression vers une éruption soit certaine".

HCDA a publié des instantanés quotidiens via les médias sociaux de l'activité du Mauna Loa, basés sur les données du HVO, y compris le niveau d'alerte actuel (au 27,10,2022 ; Advisory / yellow), l'état et un récapitulatif de l'activité au cours des dernières 24 heures.

Sources : HVO & Big island video news

Cotopaxi- survol du 27.10.2022 par les FAE - -  via Th.Toulkeridis

Cotopaxi- survol du 27.10.2022 par les FAE - - via Th.Toulkeridis

 Survol du Cotopaxi par le FAE le 26-27.10.2022 - rare vison zénithale des cratères emboités  et de l'actuel panache de gaz et vapeur -  via Th.Toulkeridis

Survol du Cotopaxi par le FAE le 26-27.10.2022 - rare vison zénithale des cratères emboités et de l'actuel panache de gaz et vapeur - via Th.Toulkeridis

Les 26 et 27 octobre, le personnel de l'IG-EPN a effectué deux vols de reconnaissance autour du volcan Cotopaxi. Ces survols ont été réalisés grâce au soutien des Armées, de la Présidence, du Ministère de la Défense, du Secrétariat à la Communication de la Présidence et du Service National de Gestion des Risques et des Urgences

Lors de ces survols, des images thermiques ont été réalisées à l'aide d'une caméra infrarouge portable, des mesures de CO2, SO2 et H2S à l'aide d'un équipement MultiGAS et des observations à l'aide de caméras visuelles conventionnelles : la température apparente de l'émission de gaz a atteint une valeur > 50 °C . De plus, il a été constaté que les températures dans la zone du cratère restent à des niveaux similaires à ceux mesurés lors d'occasions précédentes.

Cotopaxi - image thermique le 27.10.2022 - S.Vallejo via IGEPN

L'équipement multiGAS a permis de mesurer les concentrations de CO2, SO2 et H2S dans le panache de gaz volcanique. Les ratios SO2/H2S sont autour de 4, tandis que les ratios CO2/SO2 sont compris entre 2 et 3, étant légèrement supérieurs à ceux obtenus en 2015 lors de la dernière éruption du volcan. Ces valeurs indiquent une origine principalement magmatique pour le gaz émis par le volcan Cotopaxi.

L'émission de vapeur d'eau et d'autres gaz volcaniques tels que le CO2, le SO2 et le H2S, s'affiche en continu ces derniers jours, indiquant une augmentation par rapport à ce qui a été observé les mois précédents.

 

Source : IGEPN

 La Palma  - Tajogaite - mesures des émanations gazeuses après éruption - photo Ruben Lopez - IGNes 27.10.2022

La Palma - Tajogaite - mesures des émanations gazeuses après éruption - photo Ruben Lopez - IGNes 27.10.2022

Les données obtenues par les réseaux de surveillance géochimique déployés à La Palma confirment que la forte émission de dioxyde de carbone persiste dans les zones de Puerto Naos et La Bombilla après la fin de l'éruption du Tajogaite, avec des concentrations de CO2 de 50.000 ppm (limite maximale de l'équipement de mesure) et 19,4% et 15,3 % d'oxygène, respectivement, des valeurs inférieures à la valeur normale établie à 20,9 %.

 

Source : IGN.es & R.Lopez

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog