Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs"

Au coeur du Cantal, la vallée de la Cère a été surcreusée en ombilics, séparés par des verrous de brèches dures. Ces verrous ont été entaillés par la rivières en gorges, parfois en cascades.

 

La cascade de Faillitoux, dans la région de Thiézac (Aurillac), franchit une coulée d’ankaramite (*) prismée verticalement. Les prismes, de 0,5 m de section à la base, s'élèvent sur toute la hauteur de la falaise.

Cette coulée a été datée à - 9,5 +/- 0,5 Ma (K/Ar).

La cascade est alimentée par le ruisseau de Lasmolineries qui prend sa source sur le versant sud de l'Élancèze et se jette dans la Cère.

Thiézac - la cascade de Faillitoux et la coulée d'ankaramite prismée - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Thiézac - la cascade de Faillitoux et la coulée d'ankaramite prismée - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Thiézac - la cascade de Faillitoux qui chute de 41 m. sur les colonnes prismées d'ankaramite - photo © J-M M.

Thiézac - la cascade de Faillitoux qui chute de 41 m. sur les colonnes prismées d'ankaramite - photo © J-M M.

(*) L’ankaramite est une roche volcanique voisine des basaltes et des basanites. Il s'agit d'une roche sombre (mélanocrate), de structure microlitique porphyrique. Les phénocristaux comprennent des olivines et des clinopyroxènes automorphes noirs (= augite) dont la taille peut atteindre 2 cm. La matrice contient des microlites de même nature auxquels s’adjoignent des plagioclases associés à des traces de titanomagnétite et de biotite. 

Elle appartient à une coulée intercalée dans les brèches trachyandésitiques et surmontée par les trachyandésites et les basaltes supracantaliens.

L'extension des glaciers dans le Cantal - en pointillé orange, la limite d’extension de la glaciation du Cantal lors du maximum glaciaire du Würm (-20.000 ans). - Doc. Le volcanisme du Cantal / AVG

L'extension des glaciers dans le Cantal - en pointillé orange, la limite d’extension de la glaciation du Cantal lors du maximum glaciaire du Würm (-20.000 ans). - Doc. Le volcanisme du Cantal / AVG

Le Chaos de Casteltinet, en rive gauche de la Cère  : 

Les éboulements de gros volumes de brèches qui se sont produits lors de la disparition d'un glacier il y a 12.000 ans, par suite de phénomènes de décompression sur les bords de la vallée glaciaire et d'infiltration d'eau à partir des plateaux libérés en premier, formant des failles listriques (**) qui ont déstabilisé la falaise.

La partie haute de la falaise qui surplombe ce chaos est constituée de colonnes prismatiques correspondant à une ancienne coulée trachy-andésitique qui surmonte des coulées de boue et de débris (empilement de lahars avec bois carbonisé) interstratifiés avec des coulées de laves, elles-mêmes surmontant des formations cendro-ponceuses.

La brèche, ainsi décollée, prend des formes fantasmagoriques d'aiguilles, de pyramides. La " porte du lion " est une arche constituée de ces débris et qui évoque cet animal.

(**) : Une faille listrique est une faille normale de grande extension spatiale qui est concave en profondeur, impliquant un niveau de cisaillement profond. 

Le Chaos de Casteltinet - la "porte du lion"  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir
Le Chaos de Casteltinet - la "porte du lion"  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Chaos de Casteltinet - la "porte du lion" - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Petit coup d'oeil au passage au Puy Griou

C'est un dôme de phonolite situé au centre des vestiges du stratovolcan cantalien. Il se serait mis en place il y a 6 Ma, après les phases éruptives paroxystiques du Cantal (entre 8,5 et 6,5 Ma).

Le dôme a été remodelé sous l'action du gel et du dégel qui l'a débité en lauzes entassées en un manchon d'éboulis.

Le puy Griou - photos © J-M M. - un clic pour agrandir
Le puy Griou - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Le puy Griou - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog