Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs"
Les trois necks alignés - de gauche à droite : Bredons et son église, Bonnevie, et Chastel-sur-Murat.- photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les trois necks alignés - de gauche à droite : Bredons et son église, Bonnevie, et Chastel-sur-Murat.- photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Murat est une ville très ancienne, citée dans les textes de l'évangélisation de l'Auvergne dès 270.

Des traces humaines ont été découverte au rocher de Chastel-sur-Murat, datant du néolithique moyen.

En Celtes, Murat pourrait signifier " Roc escarpé ".

Au Moyen-âge, la ville fortifiée se blottit sous le rocher de Bonnevie, dont le sommet est occupé par un château, démoli par Richelieu en 1633.

A l'abri de ses murailles, cette cité était des plus actives: foires et marchés, artisanat, professions libérales, auberges, etc... Au cours de son riche passé historique, Murat a été fortifiée à maintes reprises: on compte pas moins de trois enceintes successives.

En 1944, la ville a été l'un des plus hauts lieux de la Résistance cantalienne. Aujourd'hui, ce petit centre industriel est un point fort du tourisme cantalien. 

A voir les vieilles maisons du XVIIème siècle, à arcades en anse de panier sur colonne, joliment couvertes de lauzes et typiques des constructions de la ville.

Murat - ses maisons en pierres volcaniques, et toits en lauzes sont adossées au neck de Bonnevie au sommet prismé - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Murat - ses maisons en pierres volcaniques, et toits en lauzes sont adossées au neck de Bonnevie au sommet prismé - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

La ville est encadrée par trois pitons basaltiques :
- le rocher de Bonnevie, au Nord, porte une vierge. Les orgues basaltiques sont les plus fines d'Europe,
- le rocher de Bredons, au Sud-est, dont l'église des XIème et XIIème siècles a été construite avec de très belles pierres de taille,
- le rocher de Chastel, au Nord-Ouest.

Ces rochers, nés de la lave, se sont transformés en necks grâce à l'érosion.

Murat - le neck de Bonnevie - photo © J-M M. - un clic pour agrandir
Murat - le neck de Bonnevie - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Murat - le neck de Bonnevie - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les 3 necks composés de basanite s’alignent sur la même fissure éruptive.

Ces trois necks déchaussés correspondent à des remplissages de diatrèmes, comme le montrent les gaines de brèches entourant leur base. Ils résultent donc d’un volcanisme phréatomagmatique explosif qui a pulvérisé le socle et entraîné la formation de maars, qui se sont ensuite remplis de magma. (Sortie géologique – G.Godard / en source)

Murat - Neck de Bredons - prismation en gerbes sous le sommet  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir
Murat - Neck de Bredons - prismation en gerbes sous le sommet  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Murat - Neck de Bredons - prismation en gerbes sous le sommet - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Neck de Bredons porte l’église prieurale de Saint-Pierre et Saint-Paul de Bredons (construite au XIème siècle puis fortifiée aux XIV-XVèmes siècles).

Il présente des prismations disposées en gerbes bien visibles du bord de la route, orientées horizontalement juste au-dessus d’elle, puis presque verticalement au dessous du sommet.

Chastel-sur-Murat - le neck finement prismé - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Chastel-sur-Murat - le neck finement prismé - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Chastel-sur-Murat - éboulis au pied du neck  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Chastel-sur-Murat - éboulis au pied du neck - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Chastel-sur-Murat - Chapelle Saint Antoine (XIIe et XVIe s. ) - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Chastel-sur-Murat - Chapelle Saint Antoine (XIIe et XVIe s. ) - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les necks de Bredons, de Bonnevie et de Chastel-surMurat se rattachent chronologiquement aux éruptions des planèzes supracantaliennes.

La basanite à néphéline de Bredons, fortement déficitaire en silice, est âgée de - 4,3 +/- 0,1 Ma (datation au K/Ar). Il s’agit d’une des plus récentes du Cantal.

 

Source :

Sortie géologique dans le Cantal 24 - 25 et 26 mai 2015, sous la direction de Gaston Godard, Maître de Conférences à l’Université Paris-Diderot

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog